Français
Imprimer
Partager

Chaire Design & Action publique innovante

La chaire de recherche Design & Action publique innovante est soutenue par Harmonie Mutuelle et des collectivités territoriales (Département de Loire-Atlantique, Nantes Métropole et service du préfet en Région). Elle est dirigée par Gaël Guilloux (Care Design Lab) et a pour ambition de développer une recherche par le design au service de la co-construction d’une action publique innovante avec les citoyens et les acteurs publics et privés.

Finalités

La gouvernance des politiques publiques repose sur la mise en œuvre d’un échange permanent entre les pouvoirs publics, les intérêts constitués et les usagers (citoyens) présents sur le territoire, pour mettre en place les actions publiques, à différentes échelles.

Dans ce contexte où les usagers sont à la fois utilisateurs, consommateurs, producteurs et relais d’information, le design apparait comme l’un des vecteurs d’une action publique à ré-inventer.

Les finalités de la chaire sont :

  •  de déterminer à quelles conditions et avec quels dispositifs le citoyen peut être associé aux décisions le concernant au sein d’un écosystème d’acteurs publics et privés ;
  • de favoriser une pédagogie innovante dans le domaine du design de l’action publique, et au sein des formations de cycle master associées au Design Lab ;
  • d’apporter de la connaissance (publications), des pistes de réflexions, des méthodes et outils sur des thématiques nouvelles associées à une action publique innovante ;
  • de montrer les apports du design en ce domaine auprès des chercheurs et du grand public ;
  • d’organiser des événements (colloques, séminaires, conférences, etc.) favorisant la rencontre d’experts sur les sujets traités.

Fonctionnement

La chaire est constituée de membres fondateurs et de partenaires soutenant une ou plusieurs activités de recherche-projet. Une convention signée avec chacun des fondateurs et des partenaires définit son organisation et ses modalités de fonctionnement.

Domaines de recherche : design de l’action publique pour la qualité de vie des citoyens vulnérables

La recherche au sein de la chaire Design & Action publique innovante porte prioritairement sur les usagers/citoyens dits vulnérables (enfants, personnes en vieillissement, personnes en situation de handicap, personnes en désinsertion sociale). Dans ce contexte, les recherches menées par le design, en co-construction avec les parties prenantes, doivent envisager les bonnes questions et solutions en termes de design d’espace, produits et design numérique dont pourront bénéficier l’ensemble des populations. Les premiers sujets de recherche sont orientés sur les questions de la santé, de l’autonomie et de l’énergie.

Protocole de recherche et méthodes

  • Mise en œuvre d’une recherche par le projet qui s’appuie sur des projets en partenariats (institutionnels et / ou industriels) comme terrain d’expérimentation ;
  • Processus méthodologique basé sur un travail participatif et collaboratif avec les usagers/citoyens et parties prenantes. Les méthodes de codesign sur lesquelles s’appuie ce processus, impliquent la mise en œuvre de dispositifs révélateurs des tensions, contournements, détournements et degrés de collaboration au sein de l’écosystème ;
  • Analyse et évaluation de ces dispositifs, notamment leur intégration dans l’écosystème d’acteurs ;
  • Phases itératives d’expérimentation des hypothèses et solutions proposées au regard des enjeux initiaux.

Les méthodes et outils du design (outils de créativité, représentation, prototypage…) sont convoqués pour faire émerger des problématiques souvent implicites, re-questionner les postulats initiaux, tester les solutions dégagées, dégager des propositions partagées sur leur mise en œuvre.

La recherche repose sur des équipes de chercheurs et doctorants au sein du Design Lab et de laboratoires académiques associés. Elle s’appuie sur des travaux menés au sein d’ateliers interdisciplinaires associant des étudiants et enseignants rattachés au Design Lab et sur les compétences des autres Design Labs de L’École de design Nantes Atlantique.

 

Une première thèse en co-encadrement avec l’UMR AAU, laboratoire CRENAU, École Nationale d’Architecture de Nantes.

Une thèse consacrée à des dispositifs de co-design en interdisciplinarité sur la conception de l’évolution de l’habitat des personnes âgées, a été retenue dans le cadre du premier appel à projet recherche du programme RFI initié par la Région (Recherche-Formation-Innovation Ouest Industries Créatives). Co-financée par le Ministère de la Culture et de la Communication, elle a débuté en novembre 2016. La thésarde, Markéta Fingerová, est anthropologue associée au Design Lab Care. Elle est encadrée par Daniel Siret, directeur du laboratoire AAU (Ambiances, Architecture, Urbanités – Unité Mixte de Recherche 1563 CNRS/ECN/ENSA Grenoble/ENSA Nantes), en co-direction avec Gaël Guilloux.