DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

AD LUX

AD LUX
Thomas Busson, co-fondateur de Matlo, Valentin Gauffre, fondateur de 42 Factory, Hilda Zara, intervenante en sciences sociales, Gwenaëlle Briand Decré, coordinateur scientifique du projet Ad Lux et Florent Orsoni, directeur du Design Lab Ville durable.

Un projet de recherche qui croise les compétences du marketing et du design

Dans le domaine du retail, marketing et design sont appelés à coopérer largement dans la conception des espaces commerciaux. Le GRANEM (groupe de recherches angevin en économie et management) et le Ville durable Design Lab ont développé une méthodologie commune pour évaluer les effets de la lumière et du revêtement sur le comportement du consommateur. Hilda Zara a coordonné l’étude pour le Ville durable Design Lab. Le GRANEM et le Design Lab ont bénéficié d’un financement au titre du dispositif Recherche Formation Innovation – Ouest Industries Créatives (RFI - OIC) de la Région Pays de la Loire.

Un protocole en plusieurs phases

L’alliance des deux compétences a permis d’élaborer un protocole de recherche précis en plusieurs phases :

  • design du scénario utilisateur réalisé par les étudiants M2 durant un atelier, avec le concours du GRANEM, de la start-up MAT’LO, de XLII Factory, supervisé notamment par Hilda Zara et Gwenaëlle Briand Decré ;
  • design de l’espace d’expérimentation ;
  • réalisation d’une expérimentation au Ville durable Design Lab en novembre et en avril croisant tout à la fois lumière, revêtements, avec données environnementales (dispositif MIDIR développé dans le cadre de la Chaire Environnements connectés Banque Populaire Atlantique-LIPPI et qualitatives sur un échantillon de personnes définies ;
  • analyse des résultats (données environnementales des MIDIR et données qualitatives).

Articles de recherche en novembre 2017

Cette étude vise à comprendre la combinaison des effets de la lumière et des revêtements sur le comportement du consommateur, pour notamment optimiser l’utilisation de la lumière dans les espaces commerciaux et la mise en valeur des produits à vendre. « Il s’agit de voir si l’on peut rationaliser l’utilisation des dispositifs d’éclairage dans une optique de développement durable (consommation d’énergie et confort du consommateur) à l’heure où trop souvent, on se contente d’augmenter la luminosité pour mieux vendre », souligne Gwenaëlle Briand Decré, Maître de Conférences, Directrice du Master 2 Négociateur Trilingue en Commerce International. « Nous avons recréé l’ambiance d’un magasin au sein du Ville durable Design Lab pour évaluer au mieux ces effets, avec des données qualitatives et quantitatives », souligne Hilda Zara.
Les résultats feront l’objet de publications sous forme d’articles de recherche en co-rédaction GRANEM et Ville durable Design Lab très prochainement.