Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

ZIG ZAG

#cycle bachelor #design graphique #exposition

// Étudiants en 3e année de cycle bachelor option Design graphique

ZIG ZAG est un fanzine conçu à L’École de design Nantes Atlantique par les étudiants. Sa mise en oeuvre s’inspire de la très riche tradition du fanzinat et de la Small Press, adoptant l’économie sobre propre à cette histoire particulière.

Cette publication réalisée intégralement par les étudiants en 3e année de cycle bachelor en Design graphique offre :
• un support aux expériences faites en ateliers par le biais des projets réalisés ;
• l’opportunité pédagogique de déployer une réflexion sur les choix éditoriaux, la répartition des rôles au sein d’une équipe, la mise en forme d’un objet imprimé complexe ;
• une trace concrète des travaux produits à un moment donné, visible au sein de l’école et à l’extérieur ;
• de multiples passerelles transdisciplinaires : principes d’écriture, de narration, scénographie, reliure, éco-conception, audiovisuel.

La périodicité de ZIG ZAG est annuelle. Le graphzine est imprimé à 300 exemplaires en noir & blanc. La couverture est réalisée en sérigraphie : cette étape permet une initiation à cette technique, offrant de plus une variation de couvertures — deux passages couleur — pour un même numéro. Chaque exemplaire est relié en accordéon avec une couture piquée par nos soins. La dimension aléatoire de ces deux techniques de reproduction est -dans la plus pure tradition du Do it yourself- inhérente à ZIG ZAG et en fait la valeur ajoutée : chaque numéro est stricto senso unique. Une thématique court à travers chaque numéro, qui rassemble une diversité de travaux variés, destinés au print (impression papier), mettant en œuvre des approches visuelles allant de la linogravure au collage infographique, en passant par le montage narratif de dessins d’observation.

Le deuxième numéro de ZIG ZAG sera exposé à La Cale 2 Créateurs de Nantes entre les 9 et 12 juin 2016. Lors de l’exposition, Horde, ZIG ZAG sera mis en vente au prix de 3 euros. Il est aussi distribué dans les hauts lieux habituels de la contre-culture imprimée.

À lire également