Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Workshop Tyvek

#cycle bachelor #formations #transport

// Étudiants en BDes Design transport 2e année

Les étudiants en 2e année BDes Design transport ont dû faire preuve d’ingéniosité pour mettre en volume le papier.

Diverses méthodes de pliage et d’assemblage ont été utilisées dans la réalisation des projets.

La texture et la couleur sont aussi importantes que la mise en volume du matériau.

Vidéo d’ambiance du workshop Tyvek 2018

Accompagnés par Grégory Parsy de Pade Design, les étudiants ont développé entre le 19 et le 23 février 2018 des projets à travers le filtre d’une matière et de son format : la feuille de papier.

Il s’agissait en premier lieu d’en étudier les caractéristiques, les qualités, les possibilités, par une approche intuitive faite d’expérimentations. Il existe pléthore d’utilisations de ce matériau à travers les âges qu’il est judicieux de consulter afin de nourrir les recherches. Le travail de la feuille, que ce soit de papier, d’acier ou de plastique … est récurent dans la fabrication d’objets ; c’est donc un thème général qui a permis de transposer les recherches des étudiants dans d’autres projets. L’objectif du workshop était de créer des objets ou installations qui valorisent le Tyvek. La dernière contrainte était celle des dimensions qui pour toutes propositions ne devaient pas excéder le mètre cube. La pertinence du projet devait tenir dans la mise en forme du papier, dans les techniques expérimentées et dans l’emploi judicieux de ces nouveaux savoir-faire à des fins fonctionnelles et esthétiques.

Pour cela, les étudiants ont développé des procédés ingénieux, élémentaires ou sophistiqués afin de mettre en volume le papier. Leurs expériences et les usages qu’ils ont pu entrevoir ont été réfléchis en même temps, l’un alimentant l’autre et vice versa. Ils ont ainsi dégagé un axe de recherche pour un projet dont l’emploi du papier et son usage sont indissociablement liés. Différentes typologies ont ainsi été abordées : vêtement, sac, poche, objet lumière, petite architecture, séparation.... Les étudiants ont étudiés des techniques et méthodes de pliage, de découpage, de patronage, d’assemblage… collé, cousu, perforé… Tout comme la texture, autrement dit l’appréciation du matériau, transparence, toucher… son jeu avec la lumière… sa légèreté, sa souplesse… en somme la poésie du papier, sa couleur. Tous ces choix participent à l’identité de leurs projets, mais également leur ont permis d’explorer et d’inventer de nouveaux usages.

À lire également