DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

WISHer

#culture numérique #cycle master #du dessiin

// Estelle Riggenbach

Découvrez la vidéo de "WISHer"

WISHer est un guide floral interactif qui accompagne et conseille le client dans son choix de plantes. En modulant les potentiomètres d’ensoleillement, de type de feuillage et de prix installés au cœur des fleurs, le client définit des critères. Les capteurs lumineux installés dans les plantes coïncidant aux critères choisis vont alors s’allumer. Chaque série de plantes (intérieures, extérieures… ) est présentée avec une mise en scène particulière selon les thématiques, les promotions ou les fêtes calendaires.

Grâce à une sélection interactive, il voit s’allumer en face de lui les plantes correspondant aux caractéristiques qu’il a préalablement choisi. Lorsque le client arrive devant WISHer, il va devoir faire des choix selon 3 critères différents qui s’appliqueraient à des plantes compatibles avec son jardin par exemple. D’abord, il doit choisir un type d’ensoleillement (fort, mitigé, ombragé), puis un type de feuillage (persistant, semi-persistant, qui perd ses feuilles) et enfin 3 tranches de prix (3€-10€ , 10€-20€, >20€). Pour faire ses choix, il doit tourner les 3 potentiomètres présents au cœur des fleurs. À chaque fois qu’il tourne un potentiomètre, la jauge d’un cadran s’allume pour lui montrer que son choix est validé. Dans le même temps, les plantes présentes en face du client vont s’éclairer au fur et à mesure des correspondances avec les critères choisis. Ainsi, une fois les 3 potentiomètres activés et les 3 critères validés, le client peut voir en face de lui la sélection mise en lumière de plantes qui coïnciderait avec son propre environnement.

Afin de plonger le client dans un univers, chaque série de plantes (intérieures, extérieures, grasses…) est présentée dans des “mises en scène” avec des thématiques différentes selon les promotions ou les fêtes calendaires du moment (Fête des mères, Saint Valentin, galette des rois, Halloween, Noël…).

« Estelle, designer d’espace, interroge ici la technologie dans un contexte très contraint, celui des commerces de végétaux pour repenser les pratiques de vente en boutique. À l’ère de la dématérialisation, des sites de ventes en ligne, WISHer apporte la technologie au sein même des lieux de vente physiques
et permet au client une première approche ludique dans le choix des végétaux. Le vendeur quant à lui profite de ce premier niveau d’informations données au client pour faciliter son travail d’accompagnement à l’achat. Réalisé en partenariat avec Victorien Avon, étudiant à Polytech Nantes, le démonstrateur fonctionnel permet de localiser dans le magasin les plantes correspondant à des critères de sélection.WISHer traite avant tout de la médiatisation d’éléments à priori inertes et des possibilités de communication et d’interaction qu’offre cette médiatisation. Le projet d’Estelle illustre avec beaucoup de simplicité et de sensibilité une partie de l’Internet des Objets qui concerne l’augmentation technologique de notre quotidien. »

Grégoire Cliquet, directeur du Design Lab READi
Arnaud Le Roi, responsable pédagogique Culture numérique
Laurent Neyssensas, directeur adjoint du Design Lab READi

WISHer a été récompensé par le jury du D.U. DESSiiN 2016.

Designer(s)

Estelle Riggenbach


Après un cycle bachelor spécialisé en Design d’espace, Estelle s’est dirigée vers un programme de cycle master en UX Design / Interfaces tangibles. Elle a également suivi un cursus en double diplôme avec le D.U. DESSiiN (DESign de Services Interactifs INnovants Objets communicants & Interfaces tangibles) qui lui a permis de travailler en binôme avec Victorien Avon, élève ingénieur, sur la réalisation de son projet de fin d’études. Après un stage chez Smart Design à Londres, elle est à la recherche d’un poste en Europe en tant que service/UX designer junior.
Sa devise : « S’intéresser à l’autre, c’est commencer à vivre. »

Victorien Avon, ingénieur en binôme sur ce projet

À lire également