Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Sonotown

#cycle master #design labs #événements

// Lucille Avice

Avec cet objet urbain, le promeneur peut se réapproprier les sons qui l’entourent quotidiennement

Composé de cavités, Sonotown décompose les ambiances urbaines par groupe de fréquences pour mieux les comprendre

Une appli répertorie les sons enregistrés via les cavités

Anaïs Jacquard donne sa vision pédagogique sur le projet Sonotown

Sonotown met en valeur les sons positifs de la ville et forme l’oreille à la différenciation et compréhension d’une ambiance sonore. Avec ce module d’écoute décomposée, le citoyen réapprend à écouter et à enregistrer le patrimoine sonore mais crée aussi de la donnée pour permettre à l’agglomération d’étudier les nuisances sonores et ses facteurs de stress. Il participe ainsi à la résolution d’une problématique de santé tout en prenant conscience de la richesse de cet espace sonore et de sa place au sein de ce patrimoine.

La démarche de Lucille est guidée par un engagement fort pour la qualité de vie des citadins. Le bruit étant défini comme la gêne principale par les usagers, Lucille propose au travers de son projet de mettre le son au service de nouvelles expériences urbaines, mais surtout de rendre l’usager acteur du son pour vivre son quotidien de manière plus personnalisée et agréable. C’est avec pédagogie que Lucille déploie un dispositif de ré-apprentissage du son. Une expérience à la fois ludique, poétique et utile, valeurs motrices de son approche du design. Lucille propose un travail sur la perception, les ambiances urbaines et la sensibilisation aux impacts du son sur la santé des habitants des villes. Avec une approche centrée sur l’usager, Lucille a pu ouvrir les enjeux du son, trop concentrés sur le niveau de décibels en ville, à une appréhension du son comme un outil de modulation du parcours dans l’espace urbain. Ce n’est désormais plus un bruit à combattre, c’est aussi une matière malléable.”

Anaïs Jacquard
Responsable pédagogique Ville durable

Designer(s)

Après un BDes en architecture intérieure, Lucille a intégré le programme MDes Mutations du cadre bâti. Toujours curieuse de découvrir le design à travers différentes cultures, elle a réalisé un stage de 5 mois chez dSign Vartti Kivi & Co. à Helsinki en Finlande comme architecte intérieure et son stage de fin d’études à Malte chez Daaa Haus, une agence de design global. Au-delà de l’architecture d’intérieur et de l’ouverture d’esprit apportée, cette expérience professionnelle lui a permis de se positionner en tant que designer et d’explorer la culture maltaise. Elle continue de travailler pour cette agence et développe aujourd’hui un projet personnel avec un statut de freelance.

lucille.avice@gmail.com

linkedin.com/in/lucille-avice-91973611a

À lire également