Français
road_vous_etes_ici
Accueil
/
Projets
/
Datalogy 2
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Datalogy 2

#culture numérique #cycle master #design graphique

Plus d’un actif sur dix bénéficie du RSA en Loire-Atlantique. Le personnage bénéficiaire du RSA est habillé en orage contrastant avec les tenues bleues des autres personnages. Projet d’Ackapol Lamuang et Anaëlle Prieux

Quelle situation pour les enfants confiés ? La représentation des poupées en ligne, classées par taille est ancrée dans l’imaginaire collectif et est en accord avec les données. Projet de Lisa Le Gourriérec et Charles Périnet

Le Département Loire-Atlantique investit dans les collèges pour permettre à chacun de mieux fonctionner et encourage l’ouverture des collégiens sur le monde et la citoyenneté. Projet de Julie Colliou, Neha Hassanbay et Margaux Leroy

Une année au musée. Grâce à des tickets, les étudiants ont recréé un histogramme montrant le nombre d’entrées des musées de Loire-Atlantique et ont ainsi mis en avant la fréquentation touristique de ces lieux. Projet de Hortense Bohu et Nolwen Le Ternue

Session de travail sur l’élaboration de Datalogy 2

2e édition de Datalogy

Pour cette deuxième édition de datalogy, les étudiants de L’École de design ont fait équipe avec les étudiants d’Audencia SciencesCom pour porter un regard et pour donner à voir les actions du Département de Loire-Atlantique. À travers des données accessibles publiquement (open data) les étudiants aiguisent notre regard civique et critique en les représentant sous forme d’images. Il ne s’agissait pas ici de produire des représentations graphiques ou cartographiques à partir des données du Département, mais bien de créer des « images » étonnantes, qui faciliteront la compréhension et favoriseront la mémorisation d’un phénomène.

Contextualiser et scénographier des données

La datalogy consiste en effet avant tout à contextualiser, ou plus exactement à « scénographier » des données. On lit, on essaie de comprendre, on interprète, on croise, on recroise et on discute pour mettre en scène et « imaginer ». Et on apprend que... oui ! une image vaut milles mots, et que non... elle n’est (vraiment) pas facile à fabriquer... Car si l’objectif est de créer une image facile à lire et à mémoriser, son apparente simplicité masque un processus de conception complexe : Quels éléments du réel ? Quelle situation, quelle métaphore, quelle émotion pour quelles données ? Et puis... comment montrer sans démontrer, sans dénoncer ?
Les 14 images proposées dans Datalogy 2 reflètent cette complexité : dans certains cas, c’est la nature des chiffres qui ne facilitent pas leur transposition « datalogique », dans d’autres cas c’est la difficulté de traduire des situations humaines délicates qui se prêtent mal à l’exercice. Mais, le point commun à toutes ces images réside dans une volonté de donner à voir des chiffres, des données peu visibles.
Merci à tous les étudiants qui se sont investis dans ce projet, aux équipes pédagogiques, à nos interlocuteurs du Département de Loire-Atlantique qui se sont impliqués dans des séances de travail parfois... tardives ! Un remerciement tout particulier à Matthias Rischewski, designer responsable du programme de cycle master Information Design du READi Design Lab de L’École de design Nantes Atlantique.

Loin d’être figées, les données sont une matière première dont la réutilisation et la transformation sont sans cesse à réinventer

L’open data – ou ouverture des données publiques – est un mouvement qui s’inscrit dans les principes d’une démocratie ouverte, innovante, vivante. Depuis 2012, le Département de Loire-Atlantique ouvre ses données afin d’augmenter la transparence et la connaissance de son action publique et développer l’innovation ouverte. Mais la mise à disposition de données brutes ne suffit pas. Elle nécessite des metteurs en scène et des producteurs de sens afin, qu’au-delà de l’aspect esthétique, ces données racontent une histoire, expliquent le monde, rendent sensible et visible la réalité. Relier les femmes et les hommes, produire du sens, rendre accessible la complexité, c’est également le travail au quotidien des agents publics.
Il était donc logique que le Département de Loire-Atlantique participe à ce travail pédagogique de production de datalogies avec L’École de design Nantes Atlantique et Audencia Sciences Com, en mettant à disposition ses données ouvertes ainsi que ses spécialistes data.

À lire également