Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Belinda - Potions d’orties

#cycle master #événements #exposition

// Noëllie Perrusset

Le projet présenté par Benoît Millet, directeur du Design Lab Nouvelles pratiques alimentaires

Belinda est un dispositif ambulant pour diffuser la consommation d’orties et ses vertus par le biais de cocktails de fruits et légumes.
L’atmosphère médiévale revisitée pour la vente correspond à l’univers de la plante. L’ambivalence maléfique/bénéfique du produit est utilisée comme une force : le piquant se transforme en énergie, le sortilège en potion magique. Belinda amène un nouveau point de vue sur la plante, autant dans sa représentation que dans son utilisation : une nouvelle forme d’alimentation.

« Un projet qui ne manque pas de piquant ! Sous des apparences ludiques ou anecdotiques se cache un projet rigoureux répondant à des enjeux alimentaires et de développement durable. Lors de la genèse de son projet, Noëllie a exploré une thématique chère au Design Lab : la transition protéique, alternative aux protéines d’origine carnée. La réflexion de Noëllie l’a conduite à s’intéresser à l’ortie, une plante consommée en période de pénurie alimentaire.
Son analyse rejoint une préoccupation des consommateurs qui souhaitent à la fois de la naturalité, du sain, du plaisir, du goût et de l’énergie. […]
Malgré ses nombreuses vertus, l’ortie est une plante mal-aimée, et l’identité de Belinda, la gentille sorcière avec sa potion est en cela totalement cohérente. Travail de « brand design » et de design global très complet, comprenant la mise au point d’un service et de produits, ce projet très poussé dans tous ses détails, y compris économiques, permettrait d’espérer une création d’entreprise. »


Benoît Millet, directeur du Design Lab Nouvelles pratiques alimentaires

Designer(s)

Noëllie Perrusset


Noëllie a commencé sa formation avec une MANAA et un BTS en Communication visuelle chez Bellecour Écoles à Lyon. Souhaitant explorer d’autres manières de voir le design, elle intègre la Classe internationale de L’École de design. Après un échange universitaire au Mexique où elle découvre les moyens d’impression artisanaux, elle poursuit avec le programme de cycle master Nouvelles pratiques alimentaires, qui correspond à son attrait pour le branding, le packaging et son envie de créer de l’imaginaire de marque, et un double diplôme avec l’IEMN-IAE de l’Université de Nantes, pour acquérir les points clés du management du design. L’objectif de Noëllie est de gérer à terme un studio regroupant différentes formes de savoir-faire reliées au graphisme.

À lire également