DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Ange et l’arbre des donneurs

#cycle master #événements #exposition

// Daphnée Belleil

Ange vise à augmenter le nombre de greffons disponibles destinés à sauver des malades pour qui la transplantation est la dernière solution de guérison. Il vise aussi à simplifier la réflexion des proches autour du don d’organes après le décès du défunt et réduire les refus. Ange représente symboliquement l’avis du défunt sur le don d’organes et agit comme un soutien concret pour les proches.
En aval du don, l’Arbre des Donneurs met en valeur le geste des donneurs avec des bourgeons de vie et devient un lieu de mémoire.

« Daphnée Belleil donne un sens et une valeur sensible à la “ collecte d’organe ” institutionnelle en donnant de la visibilité aux donneurs d’organes et à leur famille, et en valorisant le don plutôt que la démarche mal perçue du prélèvement. Le projet transfère à l’objet transitionnel la valeur attachée à l’intégrité du corps et met ainsi en retrait la dimension douloureuse liée à son “ amoindrissement ”. Le don s’incarne également dans une sculpture monumentale, dans un lieu public, via un arbre symbole de la vie, lié à l’objet sensible et assurant un accompagnement du deuil dans la durée. Le ressenti des familles endeuillées s’inscrit donc dans des formes tangibles qui respectent le temps de la mémoire en opposition au temps court de la prise de décision. L’univers médical est très protocolaire, le sujet sensible et les acteurs fragiles mais Daphnée a réussi à montrer l’intérêt d’une démarche de design basée sur une méthodologie itérative inclusive […]. »


Gaël Guilloux, directeur du Design Lab Care

Designer(s)

Daphnée Belleil

Après son cycle bachelor en design produit, Daphnée a suivi le programme de cycle master Innovation sociale et santé et un double diplôme à l’IEMN-IAE de l’Université de Nantes. Daphnée souhaite acquérir une première expérience professionnelle à Montréal, ville UNESCO du design, ou bien suivre une formation complémentaire en ébénisterie. Ces expériences lui permettraient de compléter ses compétences pour les exploiter par la suite dans le social, le médical et l’humanitaire. « Faire du design pour les personnes qui en ont réellement besoin, pas pour celles qui ont déjà tout mais ne s’en rendent pas compte » est sa devise personnelle.

À lire également