DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager

IDN 2022 : Le projet se concrétise avec la pose de la première pierre

Implantée depuis 1998 sur le site de la Chantrerie, L’École de design Nantes Atlantique prendra possession au deuxième semestre 2022 d’un nouveau bâtiment au coeur du quartier de la création sur l’Île de Nantes.

10 décembre 2019

L’École de design Nantes Atlantique : Le projet se concrétise avec la pose de la première pierre Mardi 10 décembre 2019

L’ÉCOLE DE DESIGN NANTES ATLANTIQUE : UN CAMPUS MONDIAL EN 2022

Implantée depuis 1998 sur le site de la Chantrerie mais devant composer aujourd’hui avec plusieurs sites répartis sur la métropole, L’École de design Nantes Atlantique prendra possession au deuxième semestre 2022 d’un nouveau bâtiment au cœur du quartier de la création sur l’Ile de Nantes.

Si cette nouvelle implantation doit permettre de répondre à la croissance de l’école qui a vu ses effectifs passer d’une soixantaine d’étudiants à sa création en 1988 à près de 1500 aujourd’hui, elle s’inscrit aussi dans le cadre d’une ambitieuse stratégie de développement qui vise à offrir à ses étudiants une véritable expérience internationale. Cette stratégie à l’international permet de faire rayonner le territoire à travers le monde puisque plus d’un diplômé sur 4 est en poste à l’étranger pour les dernières promotions.

Avec plus de 250 diplômés Bac + 5 par an prévus à horizon 2022, dont 25% d’étudiants internationaux, plus de 100 partenaires étrangers, et une forte internationalisation de ses cursus, L’École de design
Nantes Atlantique fait partie des institutions qui comptent au niveau international, en témoignent les citations régulières dont elle fait l’objet dans les palmarès établis par des organismes et médias nationaux et internationaux pour les différentes spécialités qu’elle enseigne.

Pour déployer cette stratégie à l’international, L’École de design Nantes Atlantique déploie et s’appuie sur ses Design Studios présents sur quatre continents. Le premier a vu le jour en 2008 à Shanghai, suivi de ceux de Pune (Inde), São Paulo et de Montréal.

« Dans un monde qui se globalise, tout ce qui touche à l’identité culturelle et aux besoins spécifiques des utilisateurs est primordial. Le pire serait de former des designers globaux dans un monde global. Quoi de mieux qu’une immersion pour interroger et identifier sa propre culture ? », souligne Emmanuelle Gaudemer, Présidente de L’École de design Nantes Atlantique.

Implantés dans de grandes métropoles internationales, pour l’essentiel dans des économies émergentes, ces studios proposent une expérience d’immersion longue durée entre 18 et 24 mois pour des designers en formation, leur offrant par là même de véritables tremplins vers des carrières internationales.

« La Région des Pays de la Loire est pleinement engagée pour le développement de la recherche et de l’enseignement supérieur, vecteurs de compétitivité et d’attractivité de notre territoire, et y consacre 42 M€ chaque année. Elle se place aux côtés des acteurs académiques ligériens qui préparent les compétences et les emplois de demain. Je me réjouis aujourd’hui de la concrétisation du projet de transfert de l’École de design de Nantes Atlantique que la Région soutient à hauteur de 4.750 M€. C’est le premier pas d’une stratégie de développement ambitieuse au service du rayonnement d’une grande école ligérienne en France et à l’international. », indique Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire.

Dans le Quartier de la Création, le futur bâtiment permettra de recevoir des étudiants de toute la planète. Grâce à cet environnement multiculturel au cœur de Nantes, L’École de design offre l’opportunité à ses futurs designers d’apprendre à conjuguer ouverture à l’autre, curiosité, pragmatisme et repères culturels, autant de qualités essentielles pour ces futurs professionnels.

Le plus gros investissement immobilier dans le design depuis 10 ans

Convaincue de la valeur économique du design pour les entreprises du territoire, la CCI Nantes St-Nazaire soutient, accompagne et gère c Nantes Atlantique depuis sa création. Avec les autres partenaires financiers du projet, elle donne ici les moyens de ses ambitions à l’école puisque le futur bâtiment représente, ni plus ni moins, le plus important investissement immobilier en France dans le design depuis dix ans !

« Nous avons l’ambition que L’École de design Nantes Atlantique devienne la meilleure du monde. La meilleure pour que nos jeunes bénéficient d’une formation d’excellence, que nos entreprises puissent s’appuyer sur leurs compétences pour créer de la valeur ajoutée et donc de l’emploi. La meilleure aussi pour contribuer à développer l’attractivité de notre territoire à l’échelle internationale sur un domaine aussi stratégique que celui du design. Cette ambition est rendue possible grâce à la forte implication des différents partenaires du projet », note Yann Trichard, Président de la CCI Nantes St-Nazaire.

L’École de design Nantes Atlantique, partenaire de la CCI Nantes St-Nazaire, école associée à l’Université de Nantes est l’unique établissement d’enseignement supérieur privé dédié aux métiers du design membre de la Conférence des Grandes Écoles. Cette distinction se fait sur des critères d’exigence portant sur la structure, les modalités de recrutement, l’approche pédagogique, l’ouverture internationale, le lien avec l’entreprise, l’accompagnement des étudiants, l’insertion professionnelle et la nature des diplômes.

Unique, elle l’est également par son positionnement revendiqué, considérant le design comme une discipline aux frontières de la création, de la stratégie et du management.

L’École de design Nantes Atlantique est enfin l’unique école de design en France à disposer d’un CFA en son sein et accueille près de 200 apprentis chaque année.

Créer de la valeur au cœur de l’île de la création

Le contexte du projet urbain de quartier de la création constitue une formidable opportunité pour continuer à développer une meilleure visibilité au niveau international de L’École de design Nantes Atlantique. Dans le quartier de la création, l’implantation de l’école va permettre de consolider un « campus créatif », avec la présence à proximité de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture, de l’Ecole des Beaux-Arts, du Médiacampus, du Pôle des arts graphiques et du Pôle universitaire interdisciplinaire dédié aux cultures numériques, mais aussi de Stereolux et de la Cantine numérique. « L’École de design Nantes Atlantique est devenue l’un des établissements de formation au design les plus importants en France et les plus reconnus à l’international. Ce succès tient à un esprit particulier, une capacité à développer des synergies entre l’enseignement  supérieur, la recherche et les acteurs économiques du territoire. Autant de caractéristiques d’une école du XXIe siècle, pluridisciplinaire, innovante et stratégique, qui correspondent pleinement à l’ambition et à la manière de faire de notre Métropole, à travers Campus Nantes, notre schéma de développement universitaire. Le transfert de L’École de design sur l’Ile de Nantes prévu en septembre 2022 marquera l’achèvement du campus créatif au sein du Quartier de la Création », a déclaré Johanna Rolland, Maire de Nantes, présidente de Nantes Métropole.

Grâce à cette localisation en proximité avec d’autres acteurs de la formation et de l’innovation, L’École de design Nantes Atlantique établira de nouvelles passerelles pour créer de la valeur et des projets autour des industries créatives. Des collaborations sont déjà à l’œuvre avec les autres acteurs académiques du quartier. Ce quartier de la création a pour ambition de favoriser les synergies entre enseignement supérieur, recherche, artistes et entrepreneurs créatifs. Avec l’arrivée de L’École de design Nantes Atlantique sur l’île de Nantes, le quartier de la création accueillera près de 5000 étudiants à échéance 2022, se positionnant ainsi comme le premier campus créatif de la métropole.

« L’École de design Nantes Atlantique sera située au cœur du quartier de la création sur l’île de Nantes. Quinze hectares qui font émerger un pôle d’excellence européen dans le domaine des industries culturelles etcréatives, mixant communication, design, arts de la scène, architecture et arts visuels. Au sein d’un campus deplus de 5000 étudiants et 2000 emplois créatifs, figurent notamment, parmi les voisins du L’École de design Nantes Atlantique, l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes, le Médiacampus, Cinécréatis et des lieux emblématiques de la transformation numérique (Stereolux et son labo dédié aux arts numériques, la Fabrique, etc.) », précise Jean-Luc Charles, directeur général de la Samoa.

Pour L’École de design Nantes Atlantique, ce transfert sur l’île de Nantes vient consolider une démarche Recherche/ Formation/Innovation visant à inscrire le design comme pratique d’innovation au sein des entreprises, auprès des acteurs de la recherche et ceux de la formation. Cette démarche s’incarne dans les Design Labs de l’école, qui ont pour ambition d’associer recherche en design et enseignement, dans une approche pragmatique, innovante et reliée aux grands enjeux contemporains : évolution des modes de vie et des usages, nouvelles représentations et nouveaux services apportés par le numérique et l’Internet, évolution des villes, vieillissement des populations et attention à l’autre, nouveaux modèles économiques, questions environnementales et sociales…

LA NOUVELLE ÉCOLE : UNE DÉMARCHE CONCERTÉE ENTRE ARCHITECTURE ET DESIGN

Le projet immobilier de l’école a été pensé par un groupement de trois concepteurs associant les agences d’architectes Marc Mimram et GPAA et l’agence de design Jouin Manku. D’un point de vue architectural, le projet présente une vraie singularité. Il est le fruit d’une démarche concertée entre architecture et design, la conception du projet ayant pleinement intégré une démarche de design, des premières étapes d’analyse à la formalisation du système constructif, avec un fort engagement du designer Patrick Jouin. L’implantation de l’école sur l’Ile de Nantes sera l’occasion de rassembler toutes les forces de l’établissement sur un site unique. C’est cet outil à venir qui permettra définitivement d’asseoir l’école parmi les grandes écoles de design dans une compétition mondialisée, à un moment où les défis du monde contemporain exigent le regard du designer pour proposer une transition vivable. Pilotée et coordonnée par la CCI Nantes St-Nazaire, la conception du bâtiment s’appuie sur la volonté d’intégrer les évolutions de l’école en termes de pratiques pédagogiques, d’usages numériques, d’attentes des futurs usagers et des mutations de leurs modes de vie avec des espaces communs (Forum-agora, learning zone…), des espaces d’enseignements et des ateliers.

LES ÉTUDIANTS EN PARLENT

« Pour moi étudiant, ce bâtiment est une superbe opportunité, car nous sommes à l’étroit sur le site de la Chantrerie. Sa localisation facilitera la vie quotidienne car plus accessible en transports en commun ou en vélo. On sera dans un bâtiment très grand, qui reflètera davantage la dimension prise par l’école. On pouvait craindre son gigantisme mais je pense qu’il a été conçu pour que l’école reste chaleureuse grâce notamment à l’Agora qui sera un point de rencontre ».

Jules Morice, étudiant en 2e année de BDes Motion Design

« Regrouper sur un même site toutes les composantes de l’école, cela va favoriser les échanges entre nous, étudiants. La visite virtuelle du futur bâtiment m’a surtout impressionnée au niveau de la luminosité au sein des espaces. Pour le dessin ou les maquettes, cette lumière va être un vrai plus pour nous ».

Flore Quittet, étudiante en 2e année BDes Game Design

LE PROJET IMMOBILIER

Le projet prévoit la réalisation d’un bâtiment de 11.500 m² pour L’École de design Nantes Atlantique, un immeuble tertiaire de 4.600 m² et un parking public de 501 places pour Nantes Métropole. Filiale de développement immobilier de VINCI Construction France, ADIM Ouest assure la maîtrise d’ouvrage du projet, pilotée et coordonnée par la CCI Nantes St-Nazaire. Les travaux sont menés en entreprise générale par Sogea Atlantique BTP, filiale de VINCI Construction France. D’un point de vue architectural, le bâtiment s’intègre pleinement dans sa localisation par le choix des matériaux de façade, sa volumétrie mesurée et ses angles adoucis.

L’École

Derrière Les Machines de l’Ile et longée par le tramway, l’école sera bordée au sud par le futur parc de la Prairie-au-Duc, un espace paysager de cinq hectares, aménagé par l’Atelier Jacqueline Osty et Associés, à l’emplacement de l’actuel faisceau ferroviaire. Le bâtiment de l’école est conçu à partir d’une stratification en trois parties : le socle, le corps du bâtiment et sa toiture. La transparence de son socle permettra à la nouvelle école d’être ouverte sur la ville et de s’inscrire dans le prolongement de l’espace public. Au côté des espaces d’Ateliers, une des spécificités pédagogiques de l’école, une Halle de Fabrication s’ouvrira sur l’espace public. Le corps du bâtiment se distingue des îlots voisins par la douceur de ses courbes, en donnant la sensation de léviter au-dessus de l’espace public. Il concentrera les activités pédagogiques principales, notamment les salles d’enseignements, véritables « studios de production », ainsi que les « designs labs », des laboratoires thématiques d’enseignement et de recherche. En toiture seront disposées des terrasses végétalisées, une cafétéria, des espaces d’enseignement audiovisuel. L’Agora constituera le cœur de L’École. Espace modulable, l’Agora sera aussi bien un amphithéâtre, un lieu d’exposition qu’un lieu de travail partagé pour faciliter les rencontres et l’imprévu.

Le bâtiment tertiaire

L’autonomie identitaire de l’ensemble immobilier est renforcée par la similitude du traitement architectural que l’équipe lauréate a souhaité apporter à l’immeuble tertiaire, qui se veut naturellement son extension. Cette composante tertiaire devrait amenée, à terme, à devenir le prolongement de L’École de design Nantes Atlantique en fonction de ses besoins de surfaces complémentaires. De par sa localisation, ce bâtiment de 4000 m2 s’adressera plus particulièrement au secteur des industries créatives et culturelles. Le programme prévoit par ailleurs une surface de plancher de 460 m2 de locaux d’activités ou de commerces en rez-de-chaussée.

Le parking

Le projet inclut dans son périmètre un parc de stationnement public. Ce parking souterrain de 501 places situé en sous-sol (R-3) est porté par Nantes Métropole. Il permettra d’accompagner dès 2022 le développement de l’ouest de l’Ile de Nantes afin de compléter l’offre publique de stationnement, pour les voiture mais aussi pour les vélos.

UN PARTENARIAT ENTRE LES ACTEURS DU TERRITOIRE

Le transfert de L’École de design Nantes Atlantique relève d’un partenariat intelligent et efficace entre plusieurs acteurs du territoire : la CCI Nantes St-NazaireL’École de design Nantes Atlantique elle-même, Nantes Métropole, le Conseil régional des Pays de la Loire et le FEDER.

L’ensemble du projet immobilier comprend :
› Le bâtiment de L’École de design Nantes Atlantique (26,4 M€)
› Le parking sous-sol (17,5 M€)
› Le bâtiment tertiaire (coût : NC)

Le coût du transfert de L’École de design se monte à 26,4 M€, dont une VEFA (Vente en l’État Futur d’Achèvement) de 25 M€, financé comme suit :
› À hauteur de 9 690 000 € par la CCI Nantes St-Nazaire qui a créé avec L’École de design Nantes Atlantique une SAS, Design Campus, qui permet de porter le projet immobilier.
› À hauteur de 11 200 000 € par Nantes Métropole, la Région et des fonds Feder. Les deux collectivités finançant le projet à parité.
› Le solde par emprunt.
Le parking public en sous-sol sera entièrement financé par Nantes Métropole, moyennant un budget de 17,5 M€. La collectivité en deviendra l’unique propriétaire au terme de la construction.

Le calendrier du chantier
- Novembre 2019 : démarrage des travaux
- 2e semestre 2022 : Livraison de l’ensemble immobilier (école + parking + bureaux)

LES ACTEURS DU PROJET

Établissement partenaire de la CCI Nantes St-Nazaire, fondé en 1988, reconnu par l’État, membre de la Conférence des Grandes Ecoles et associé à l’Université de Nantes, l’école délivre le DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Art et de Design, Bac +3, grade de licence) et le Diplôme de design (Bac + 5) visé par le Ministre chargé de l’Enseignement supérieur. Ces 2 diplômes peuvent être préparés par la voie scolaire ou en alternance dans le cadre du Centre de Formation des Apprentis (CFA) Design et innovation.

Les programmes de L’École de design Nantes Atlantique sont axés sur la professionnalisation et l’ouverture internationale. Grâce à un important réseau d’entreprises, les étudiants sont amenés à se préparer à la dimension professionnelle : stages, apprentissage, études prospectives, ateliers, projets collaboratifs et soutien aux projets innovants. Etudier dans un environnement multiculturel, partir en stage à l’étranger ou en séjour d’étude en université partenaire ou encore vivre une immersion longue durée dans l’un de nos quatre Studio, est une réelle opportunité d’apprendre à conjuguer ouverture à l’autre, curiosité, pragmatisme et repères culturels, qualités essentielles du designer.

Centre de design et d’innovation, l’école a créé 4 Designs Labs, plateformes de recherche consacrées à une exploration par le design des thématiques liées aux mutations sociales, technologiques et économiques contemporaines : Care Design (santé & qualité de vie environnementale et sociale), Food Design (nouvelles pratiques alimentaires), Human Machine Design (innovation numérique) et City Design (transition vers la ville durable). L’école développe également des chaires de recherche en design.

La CCI Nantes St-Nazaire est un acteur incontournable de la formation, sur le territoire. Elle accompagne L’École de design Nantes Atlantique dans son développement et ses ambitions. En regroupant, ses différentes entités sur un seul et même site dans le Quartier de la Création, l’établissement franchit incontestablement un nouveau cap et affirme de nouvelles ambitions au niveau international. Cette implantation va permettre de multiplier les passerelles entre la recherche, la formation, l’innovation et le monde économique. Etablissement de référence, L’École de design Nantes Atlantique représente aujourd’hui une véritable valeur ajoutée pour notre territoire et les acteurs économiques qui le composent. Alors que le design est devenu pour les entreprises un élément stratégique en matière d’innovation, d’entrepreneuriat et de management, l’École de design Nantes Atlantique constitue un atout important pour les acteurs sociaux-économiques du territoire. Le rayonnement et la stratégie à l’international de L’École de design contribuent par ailleurs incontestablement à l’attractivité de notre territoire, source de développement et d’emplois pour nos entreprises.

Grâce à la très grande qualité de sa recherche et de ses enseignements pluridisciplinaires, innovants et stratégiques, l’École de design Nantes Atlantique connaît une attractivité croissante qui va de pair avec un accroissement de ses effectifs et un rayonnement international incontestable, avec son ancrage à Shanghai, Pune, São Paulo et Montréal. Afin de conforter son positionnement, Nantes Métropole l’accompagne dans son projet de transfert vers le Quartier de la création (à hauteur de 5,6 M€), où elle rejoindra ce qui constitue désormais un campus créatif, aux côtés de l’Ecole d’Architecture, l’Ecole des Beaux Arts, Mediacampus et le pôle universitaire interdisciplinaire dédié aux cultures numériques, lui permettant ainsi de participer à cette dynamique collective qui positionne Nantes-Saint Nazaire parmi les métropoles les plus attractives dans ce domaine. Ce projet immobilier est également pour Nantes Métropole l’occasion de créer un parking public souterrain comprenant plus de 500 places, permettant d’accompagner dès 2022 le développement de l’ouest de l’Ile de Nantes et d’offrir de compléter l’offre publique de stationnement dans le coeur métropolitain.

Afin d’accompagner le développement et le rayonnement national et international de L’École de design et la croissance forte de ses effectifs, la Région des Pays de la Loire mobilise 4,75 M€ pour soutenir son transfert sur l’Ile de Nantes. La nouvelle implantation de l’école au sein d’un même bâtiment permettra une mutualisation d’équipements avec les autres acteurs du Quartier de la Création (Ecole des Beaux-Arts, Ecole d’architecture, Université). A travers sa contribution au projet immobilier de l’École de Design, la Région réaffirme sa volonté de soutenir le développement des établissements d’enseignement supérieur pour assurer les meilleures conditions d’études aux jeunes ligériens et favoriser leur rayonnement en France et à l’international. La Région des Pays de la Loire est pleinement engagée pour le développement de la recherche et de l’enseignement supérieur, vecteurs de compétitivité et d’attractivité du territoire, et se place aux côtés des acteurs académiques ligériens qui préparent les compétences et les emplois de demain. En 2019, la Région des Pays de la Loire consacre un budget de 42 M€ pour mener une politique volontariste en faveur de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Entreprises, transports, transition énergétique, développement agricole, rural ou maritime, orientation… La Région gère directement ou mobilise les financements européens au profit d’une grande diversité de thèmes mais aussi d’acteurs sur le territoire ligérien : collectivités territoriales, entreprises, écoles, universités, instituts de recherche, associations, agriculteur, pêcheur… Par exemple, pour la période 2014-2020, la Région des Pays de la Loire gère une enveloppe de 302,7 millions d’euros au titre du Fonds européen de développement régional (FEDER) pour soutenir des projets sur tous les territoires en faveur de la compétitivité de l’économie et du développement solidaire et durable (recherche et développement, énergies renouvelables et rénovation énergétique, innovation, numérique, soutien aux PME, protection de l’environnement, aménagement du territoire, inclusion sociale…). L’enveloppe FEDER mobilisée pour accompagner le projet de l’Ecole de design s’élève à 1,77 M€.

La Samoa est une société publique locale (SPL) dotée d’une double compétence : elle est à la fois aménageur urbain de l’île de Nantes et développeur économique dans le champ des industries culturelles et créatives. Ce statut lui confère une certaine souplesse et originalité lui permettant d’expérimenter sur le territoire de nouvelles manières de fabriquer la ville et ses usages. Territoire de 337 hectares en mouvement, l’île de Nantes se positionne ainsi comme un véritable laboratoire in vivo et est l’un des projets de renouvellement urbain les plus emblématique en Europe. Créée en 2003 à l’initiative de Nantes Métropole, la Samoa définit la stratégie globale d’aménagement de l’île de Nantes en lien avec les politiques publiques, assure la maîtrise d’ouvrage des espaces publics et le suivi des opérations immobilières portées par des opérateurs privés et publics. Depuis 2011, la Samoa assure le développement des industries culturelles et créatives sur le territoire métropolitain dans le cadre d’une délégation de service public. Elle s’appuie sur les compétences d’une équipe réunie au sein du pôle économique qui anime et met en réseau les filières créatives du territoire. Elle propose une offre de services diversifiée allant de l’hébergement à l’accompagnement économique des porteurs de projets et coordonne des projets croisés d’open innovation (réflexions et expérimentations).

Structure de VINCI Construction France dédiée au développement immobilier, ADIM est présente, grâce à son maillage géographique, sur l’ensemble du territoire national et dans les régions Pays de la Loire et Bretagne grâce à son agence ADIM Ouest. ADIM bénéficie de toutes les compétences requises au développement d’offres multi- produits et multifonctionnelles utiles pour répondre aux souhaits des collectivités, confrontées à des contraintes de coûts, d’espace et d’attractivité. ADIM propose des opportunités d’investissement et des solutions immobilières à ses clients et partenaires locaux, en s’appuyant sur les expertises de construction du Groupe. Opérateur global, ADIM Ouest développe et réalise tout type de projet immobilier : immobilier résidentiel, immobilier d’entreprise, immobilier commercial, immobilier de service, réhabilitation, opérations mixtes, aménagement. Partenaire des villes, ADIM noue de vrais échanges avec élus et aménageurs et s’appuie sur les meilleurs spécialistes pour développer des opérations immobilières intelligentes et concertées.

Marc MIMRAM développe depuis 1992, une double activité de bureau d’études et d’architecte- ingénieur, au sein d’une même structure. Ici toutes deux assumées en une seule approche, une même attitude au service du projet. La production de l’agence s’adresse à des projets emblématiques et à de nombreux domaines du champ de la construction : Ecole d’Architecture de Strasbourg, gare de Montpellier Sud de France, franchissement du Danube à Linz (AU), passerelle à Bath (UK), bâtiment pont sur la ZAC Seine Rive Gauche, franchissement urbain à Pleyel, macro-lot C1 à Bordeaux, prolongement de la ligne 11 du métro à Paris. Cette production souvent remarquable est régulièrement saluée et récompensée.

Gaëlle Péneau s’installe en 1994 quai des Antilles sur l’île de Nantes avec Thierry Bellanger et Renaud Tudoret, architectes, et Thierry Méchineau, diplômé de l’école Boulle. En 2010 l’agence quitte les bords de Loire pour le jardin des Fonderies, toujours sur l’île de Nantes qui continue à se transformer. La même année une seconde agence est ouverte à Paris pour répondre au développement de l’activité, et les associés sont rejoints par Sylvain Lerays, responsable du développement de GPAA Paris, Delphine Coriou, architecte, et Muriel Laise, responsable administrative et financière. L’agence GPAA est spécialisée dans la conception et la réalisation d’équipements et de bâtiments publics, généralement de grande ampleur et aux programmes complexes. Elle intervient dans les domaines universitaires, scolaires, culturels et hospitaliers, et développe également des opérations en site urbain sur des ensembles immobiliers de logements.

Tandem singulier, multiculturel, ambitieux, entre l’architecture et le design : Patrick Jouin et Sanjit Manku inventent un métier au croisement de la production industrielle et de la longue tradition de l’artisanat. Associés aux plus grands pour des projets d’exception, à l’instar d’Alain Ducasse, Pierre Hermé ou Van Cleef & Arpels, Patrick Jouin et Sanjit Manku développent une dialectique créative dédiée aux projets d’aménagement d’espace ainsi que de meubles sur mesure ou de design d’architecture. Des restaurants Le Jules Verne et 58 Tour Eiffel en haut de la Tour Eiffel à Paris, l’hôtel et la brasserie des Haras à Strasbourg, l’hotel et le restaurant de l’Abbaye de Fontevraud et les restaurants du Mandarin Oriental, le bar et le Restaurant au Plaza Athénée à Paris, d’une résidence privée de 3500 m2 à Kuala Lumpur , à Londres ou à Shanghai au Campus de bureaux In&Out de Boulogne Billancourt ou la rénovation de la Gare Montparnasse, ils inscrivent dans chaque projet une dimension brut et avec une attention aux détails où se retrouve les inspirations et réflexions des deux créat