Français
Imprimer
Partager

Organisation du cycle master

Approche pédagogique

Une démarche de projet à la fois théorique et pratique est engagée en collaboration avec des entreprises, des pôles de compétitivité ou des laboratoires de recherche universitaire. Les étudiants développent par ailleurs un projet personnel de fin d’études, en lien avec la thématique du programme dans lequel ils sont inscrits. Un réseau d’experts composé de designers, d’industriels, de chercheurs et de professionnels les guident et les conseillent au cours de ce long processus.

Les programmes ont été élaborés par les responsables de master sous la direction de Stéphane Gouret, directeur des études, en collaboration avec Nathalie Ciprian, responsable pédagogique transversale – cycle master.

Pour plus d’informations concernant le volume horaire et le contenu de cours, consultez le Synopsis de la formation ainsi que le descriptif des matières.

Pour plus d’informations concernant les enseignements, voir les pages consacrées à chaque programme.

Insertion professionnelle

Placement et insertion professionnelle de nos diplômés 2016 (bac +5) :
Pour la promotion 2016, soit un placement à 18 mois, 95 % des diplômés sont en poste.
Parmi ces 95 %, 55 % sont en agence de design, 31 % sont intégrés en entreprise et 14 % ont une activité d’indépendant.

> Tous les chiffres clés concernant le placement de nos diplômés

Validation du diplôme

Le Diplôme de design bac + 5 : un diplôme reconnu au meilleur niveau

L’École de design Nantes Atlantique a reçu depuis 2002 et renouvelé le visa du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche pour son Diplôme de design bac+5. Ce diplôme est également enregistré au Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP) au niveau I (bac+5).

Les diplômes revêtus du visa du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche bénéficient de la garantie de l’État. Ils sont délivrés par les écoles en son nom en contrepartie d’un contrôle pédagogique accru des formations.

Un diplôme visé donne accès, en France comme à l’étranger, aux masters universitaires. Il permet aussi d’obtenir des équivalences de diplômes étrangers. Au plan international, ce label de qualité confère à une école la crédibilité nécessaire pour conclure des accords de coopération avec les meilleures universités étrangères.

Validation de la 1re année du cycle master

Un contrôle continu assure le suivi des étudiants. La validation des stages rentre dans la moyenne du contrôle continu.
Le passage de la première à la deuxième année du cycle master est soumis à la validation par l’étudiant de son stage de premier semestre (30 ECTS) ; il doit également avoir obtenu au deuxième semestre 30 ECTS et une moyenne générale supérieure ou égale à 12/20.
Tout étudiant ayant une moyenne générale supérieure à 12/20 et qui n’a pas validé son sujet de projet de fin d’études verra son passage en année supérieure soumis à l’approbation du conseil de classe.
Tout étudiant ayant une moyenne générale inférieure à 12/20, se verra proposer soit un redoublement, soit une exclusion définitive pour insuffisance de résultats.

Validation de la 2e année année du cycle master

La validation du stage d’intégration professionnelle au sein d’une entreprise ou d’un laboratoire de recherche (30 ECTS) rentre dans la moyenne du contrôle continu.
Les étudiants doivent présenter un mémoire et un projet personnel devant un jury interne. Cette évaluation représente 40% de la note de diplôme.
Pour se présenter devant le jury final (jury externe), l’étudiant doit avoir obtenu une moyenne égale ou supérieure à 10 au projet de fin d’études (moyenne des trois phases du projet + du mémoire). La soutenance du mémoire devant le jury final, au cours de laquelle l’étudiant défend sa projection professionnelle, représente 60% de la note de diplôme.

Parcours pour l’obtention du diplôme : 

Le mémoire

Il s’agit d’un exercice d’aide à la construction du projet par une ouverture vers différents champs de connaissance. Il doit inciter l’étudiant à aborder la thématique qu’il a choisie dans un esprit d’ouverture et de curiosité. Le mémoire devra reprendre les étapes fondamentales de la recherche : identification du thème, énonciation d’un sujet, constitution d’un état de l’art, énonciation d’un cadre méthodologique et formulation d’une problématique qui servira de base au projet à venir.

Le projet

Les étudiants doivent faire la preuve de leur aptitude à :

- définir et suivre les différentes phases de la gestion d’un projet, depuis le cahier des charges jusqu’à la réalisation ;
- choisir les outils méthodologiques et techniques adaptés au bon déroulement du projet ;
- affirmer un positionnement personnel et une force d’innovation ;
- projeter le thème envisagé sur le terrain professionnel de l’option thématique choisie, en tenant compte des facteurs sociaux, économiques et culturels.

Le stage de pré-intégration professionnelle

Les étudiants doivent démontrer leur capacité à gérer un projet, à planifier et mettre en œuvre chaque étape du projet pour en assurer le bon déroulement, et à s’intégrer dans une équipe. Le stage est d’une durée comprise entre 16 semaines et 6 mois. Il est réalisé en France ou à l’international, au sein d’une agence ou intégré en entreprise. En fonction du projet professionnel de l’étudiant, ce stage peut également se dérouler au sein d’une entreprise que l’étudiant créera, ou bien encore au sein d’un laboratoire de recherche.

Le parcours et la projection professionnelle

Les étudiants présentent devant un jury les compétences qu’ils ont acquises au cours de leurs cinq années d’études et d’expériences professionnelles : compétences techniques, méthodologiques et managériales. Ils doivent faire la preuve de leur expertise dans le champ thématique qu’ils ont choisi, défendre leur capacité d’innovation, d’autonomie et d’ouverture critique, de conviction à défendre un projet professionnel.

Composition du jury pour la soutenance finale

Le jury, placé sous l’autorité de Monsieur le Recteur, est composé de quatre membres extérieurs à l’école : deux designers professionnels, un responsable qualifié issu du monde de l’entreprise ou de l’industrie, et un représentant institutionnel. Le Président et le Vice-président du jury sont des professeurs d’université, représentants du Ministre de l’Enseignement Supérieur.

Organisation de la soutenance finale (épreuve orale)

45 minutes de soutenance
15 minutes pour répondre aux questions du jury.

Conditions d’obtention du diplôme

Le diplôme est décerné par le jury final aux étudiants ayant obtenu :
1. un résultat minimum de 800 points au TOEIC* ;
2. une note supérieure ou égale à 10/20, qui se décompose comme suit:

pour 40 %, note attribuée au contrôle continu,
pour 60 %, note obtenue à la soutenance finale portant sur le parcours de l’étudiant (projet de fin d’études, stage et tout autre élément laissé au choix de l’étudiant).

En cas d’échec au diplôme, les étudiants peuvent demander un redoublement de la cinquième année, sous réserve d’accord de la Direction des études et de validation de la Direction de l’école.

*Les étudiants qui n’auraient pas obtenu le nombre de points suffisant au TOEIC au cours de leur scolarité, même en cas de note supérieure ou égale à 10 au jury final, ne pourront se voir délivrer leur diplôme. Ils auront alors un délai de deux ans pour obtenir les résultats requis à cet examen. Faute d’obtenir ceux-ci dans les délais, le diplôme leur sera définitivement refusé.