DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Workshop : les Chinois vendent des sardines

Workshop : les Chinois vendent des sardines

Du 22 au 29 juin, L’École de design Nantes Atlantique a dirigé un atelier au profit d’un groupe d’étudiants de la Faculté des Beaux-arts de l’Université de Shanghai. Vingt-neuf étudiants et quatre enseignants sont venus à Nantes avec Marc Rambaud, secrétaire général du China Campus. David Balkwill, responsable pédagogique du BTS design de produits, nous raconte cette semaine créative.

David Balkwill, à droite

C’est Arnaud Balduc et moi-même, David Balkwill, qui avons dirigé l’atelier ; comme nous sommes tous deux nouveaux à L’École de design, nous y avons vu un excellent prétexte pour faire connaissance en plus de construire des passerelles entre Nantes et la Chine. Les étudiants qui ont participé à l’atelier ont un parcours tourné vers les beaux-arts et le design graphique, aussi avons-nous commencé la semaine par trois conférences d’introduction sur le design produit, les valeurs de la communication et l’éco-design. Deux tâches se sont intercalées dans ce programme de conférences : la première consistait à élaborer un scénario utilisateur à partir de l’observation de schémas détaillés retraçant toutes les utilisations potentielles d’un produit ; la seconde, à construire la tour la plus haute possible en vingt minutes. Les enseignants qui accompagnaient les étudiants se sont pliés à l’exercice, et ont fini en troisième position.

Nous avons passé une partie de matinée à dessiner au marché de Talensac. Les étudiants ont été fascinés par les couleurs, les odeurs et les saveurs du marché français. Les marchands, très accueillants, ont donné de leur temps pour expliquer leur travail et faire la démonstration de leurs talents.

Nous avions décidé de consacrer la majeure partie de l’atelier à un thème de la culture locale représentant un potentiel pour ces nouvelles recrues. Nous avons cherché une activité typiquement locale, et nous avons choisi la vente des « Sardines du soir », une tradition ancestrale nantaise qui a peu à peu décliné jusqu’à n’être plus perpétuée que par une famille, les Gaborieau, qui continue à monter ses étals au centre-ville tous les après-midis.

Les mauvaises conditions en mer ont empêché les étudiants de rencontrer les vendeurs de sardines jusqu’au mardi après-midi, et les réceptions officielles à l’Hôtel de la Région et à l’Hôtel de Ville ne nous ont laissé que deux jours pour mener à bien ce projet de design. Mais les étudiants ont fait preuve d’un sang-froid remarquable face à la pression, et ont travaillé avec efficacité en suivant les étapes que nous avions définies pour eux. Le vendredi à midi, ils avaient déjà monté une exposition de leur travail avec de nombreuses illustrations des concepts de design qu’ils avaient imaginé, assorties d’excellentes maquettes de leurs idées.

La semaine s’est achevée sur un échange de cadeaux autour de sardines grillées et de quelques rafraîchissements. Chaque étudiant est reparti avec une boîte de sardines personnalisée portant le message : « Amitiés et souvenirs, à nos amis de Shanghai ».

Ces ateliers courts et intenses sont souvent des moments particuliers. Celui-ci, qui nous a donné l’occasion de rencontrer des étudiants enthousiastes, énergiques, soucieux de plaire et désireux de faire ce que l’on attendait d’eux, nous laisse un vif souvenir. Alors que beaucoup d’entre eux paraissaient bien jeunes et bien candides, ils ont montré une formidable capacité à s’adapter à nos méthodes de travail, et à concevoir des idées de design extrêmement intéressantes dans le court laps de temps qu’ils ont passé auprès de nous.

David Balkwill
Responsable pédagogique du BTS design de produits