Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Ville durable : APILABO, une collaboration vertueuse récompensée

Ville durable : APILABO, une collaboration vertueuse récompensée

Le dispositif de “Apilabo” intégré au parcours “curiosités naturelles“ imaginé par Aurélie Moyon (alumni 2011, cycle master Design & interculturalité) dans la prolongation de son projet de fin d’études, a été développé grâce à une collaboration fructueuse avec Exponantes, filiale de la CCI Nantes Saint Nazaire et gestionnaire du Parc des Expositions de Nantes. Ce projet de long terme vient de recevoir une mention pour son action de sensibilisation à la biodiversité dans le cadre du Prix Entreprises et Environnement de l’ADEME et du Ministère du développement durable.

Un projet imaginé à Shanghai, réalisé à Nantes.

Le projet est né d’une rencontre fortuite : Christian Le Cornec, directeur général de la Chambre de Commerce et d’Industrie Nantes Saint-Nazaire avait eu l’occasion de découvrir le projet de fin d’études d’Aurélie Moyon, alors jeune diplomable du programme Design & Interculturalité Chine, lors de sa soutenance finale en septembre 2011. Aurélie avait travaillé sur la problématique de la préservation de la biodiversité en ville : son projet proposait d’implanter des refuges urbains à Shanghai pour y faire vivre des abeilles sauvages et favoriser la pollinisation. Son approche, suivie par Bernard Vaissière, directeur de recherche à l’Institut National de Recherche Agronomique (INRA) et spécialiste de la question, a su séduire C. Le Cornec, qui la proposera à Frédéric Jouet, directeur d’Exponantes, filiale de la CCI gestionnaire du Parc des expositions de Nantes.

APILABO, un projet de design global pour la biodiversité

Le Parc des expositions, outre sa fonction commerciale, est un espace vert de dimensions considérables, à vocation très grand public (300 000 visiteurs par an). Engagé de longue date dans une démarche de développement durable, Exponantes était un partenaire idéal pour déployer un projet global intégrant l’aménagement des espaces naturels, les refuges pour les abeilles et la communication vers les visiteurs.

Développé de novembre 2011 à juin 2012, avec le concours de l’École Supérieure du Bois, d’un paysagiste et d’une agence de communication, le parcours permanent et pérenne comprend deux éléments principaux. Le “Clos sauvage” regroupe un condensé de 21 espèces florales appréciées des abeilles autochtones de la roseraie toute proche. Les ‘petits oasis ‘ sont des aménagements regroupant une zone de nourriture où logent des ‘Totems’, nichoirs à abeilles. La répartition par thèmes de ces installations accompagne la sensibilisation des visiteurs curieux par une découverte différente sur ces espèces fascinantes. En parallèle, une brochure explicite le parcours pour les visiteurs.

Une mention dans la catégorie “Entreprise et biodiversité”

Le projet vient de recevoir une mention “Meilleure initiative de sensibilisation” dans la catégorie “Entreprise et biodiversité” du Prix Entreprises et Environnement organisé par l’ADEME et le Ministère du développement durable, une belle reconnaissance. La suite ? “Développer d’autres Oasis sur Nantes”… Une démarche esquissée avec la proposition d’application mobile Oasis à Nantes récompensée en juin 2012 lors du concours Rendez nous la ville plus facile...

Aurélie Moyon est designer indépendant et consultante en innovation pour des produits et des services à dimension durable. Elle collabore régulièrement avec le Design Lab Ville durable.