DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Une nouvelle génération de designers numériques responsables

Une nouvelle génération de designers numériques responsables

Florent Michel, responsable pédagogique du cycle bachelor UI/UX Design, nous explique comment L’École de design Nantes Atlantique forme des designers numériques responsables.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

Je suis Florent Michel, le responsable du cycle bachelor design numérique de L’École de design Nantes Atlantique, rebaptisé, cette année, UI/UX Design (User Interface/User Experience). Cette filière fête ses 20 ans d’existence.

J’ai intégré l’établissement il y a 10 ans et mon rôle consiste à faire évoluer cette formation, à l’adapter en fonction des besoins des entreprises, des transformations de notre société, de notre environnement. Il faut bien comprendre que nos étudiants, quand ils sortent de L’École de design Nantes Atlantique, doivent à la fois être opérationnels tout de suite mais aussi dans 15 ans. Nous leur offrons ce bagage à travers nos modules, nos ateliers, conférences, etc. À côté de ce poste de responsable, je suis également professeur de design numérique.

De quoi parle-t-on lorsqu’on évoque le design numérique ?

Le design numérique consiste à créer des services numériques et à réaliser des interfaces permettant d’y accéder à travers des interfaces sur des écrans ou encore des objets connectés. Nous formons nos étudiants à la fois aux méthodes de design et aux technologies. Ils doivent être capables de créer les solutions et les interfaces !

On parle de plus en plus de design numérique responsable, quels en sont les principaux enjeux aujourd’hui ?

Un bon designer doit accompagner le numérique responsable. Pour cela, il faut qu’il ait conscience de deux choses : d’abord la consommation d’énergie des infrastructures numériques, qui est importante et souvent inconnue de l’utilisateur et ensuite, l’obsolescence des produits. Les choix de design peuvent comprendre des technologies plus vertes et induire des usages plus responsables. Donc lorsque le designer crée des services, des sites, des systèmes, il doit s’assurer que la balance entre le bénéfice apporté par la technologie et l’impact environnemental soit équilibrée.

Depuis quand et comment L’École de design Nantes Atlantique a-t-elle introduit cette problématique dans ses enseignements ?

Quand on parle de design, cela implique des valeurs humaines et sociétales. Ce sont des problématiques qui existent depuis toujours à L’École de design de Nantes Atlantique. Mais pour mieux formaliser les questions de développement durable et d’éthique il y a cinq ans, nous avons instauré des critères d’évaluations spécifiques pour tous les projets afin que pour chaque création, les étudiants se posent toutes les questions de la consommation de ressources au cycle de vie du projet. De même, nous avons créé des modules spécialisés, comme la revue de veille où les étudiants s’interrogent et débâtent sur l’actualité des technologies. Autre exemple, en troisième année, ils ont un cours éthique et technocritique pour apprendre à faire des choix argumentés pour répondre à un dilemme moral.

Est-ce que cela prend d’autres formes à l’école ?

Oui bien sûr. Nos étudiants ont l’habitude de participer à des concours internationaux sur le Green IT, sur l’économie circulaire qui questionnent sur les enjeux du design numérique responsable. Et puis, nous organisons régulièrement des conférences sur l’éthique afin d’élargir leur champs de vision et leur horizon sur ces problématiques. Les stages peuvent aussi être l’occasion pour nos étudiants de voir que cette réflexion de numérique durable est un positionnement de certaines agences de design numérique, et que cela tend à se généraliser dans les entreprises.

Comment sensibilisez-vous vos étudiants à la responsabilité qu’ils portent en tant que futurs designers à changer le monde de demain ?

Il y a au sein de l’école une analyse critique poussée sur la consommation d’énergie, l’éthique de la data… On emmène les étudiants à se questionner sur ce qui est en train d’apparaître comme l’Intelligence artificielle, la robotique et le big data. Pour cela nous organisons régulièrement des débats, nous leur apprenons et montrons qu’une même idée peut être perçue sous différents aspects.

Les étudiants également doivent rendre un projet sur leur propre pratique. Au moment de la création, ils font des choix sur le système à mettre en place, sur la gestion des données, sur la durabilité des objets, sur la consommation d’énergie, etc. Nous les accompagnons, guidons, interrogeons sur leur projet sociétal et les évaluons à la fin.

En 2021, L’École de design Nantes Atlantique célèbre les 20 ans de sa première promotion de designers numériques en formation initiale. En 20 ans, l’école a su développer de nombreuses possibilités de parcours de formation et plus récemment, déployer le numérique de manière transversale sur l’ensemble de ses enseignements. Ecoute du marché et savoir-faire sont les clés pour forger des profils de designers numériques aux multiples compétences, répondre aux transformations des pratiques et des usages induites par le numérique et accompagner les organisations dans ce nouveau territoire. UX Design, Product Design, Information Design, Game Design, Motion Design… Plus de 700 designers ont été formés à L’École de design Nantes Atlantique. Ces différentes générations de designers occupent aujourd’hui des postes clés dans de nombreuses entreprises et organisations en France et à l’international et exercent de la Silicon Valley aux startups de la French Tech.