Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Semaine de l’Innovation Publique entre Nantes et Saint Étienne

Semaine de l’Innovation Publique entre Nantes et Saint Étienne

Le Design Lab Care à travers la chaire Design & action publique innovante et la Cité du Design de Saint Étienne s’associent pour la Semaine de l’innovation publique 2017, avec un programme croisé entre Nantes et Saint Étienne.

Une Semaine de l’innovation publique pour la modernisation de l’action publique

Le SGMAP (secrétariat général modernisation de l’action publique) organise la quatrième édition de la Semaine de l’innovation publique. Le SGMAP est une administration de mission, qui a vocation à être la cheville ouvrière de la réforme de l’État, aux côtés des ministères et des autres institutions publiques. Ses missions :

  • Améliorer la relation à l’usager par l’écoute et l’innovation publique
  • Simplifier les démarches administratives et mesurer la qualité des services publics
  • Évaluer, moderniser, simplifier
  • Transformer les systèmes d’information et de communication de l’État
  • Partager les données publiques
  • Cultiver la modernisation de l’action publique
  • Les valeurs de la modernisation de l’action publique

 

Action publique / Public en action

Une controverse fertile de deux modes opératoires :

Démarches d’innovation publique avec des usagers engagés dans la co-conception de dispositifs servant à éclairer et à faire évoluer les acteurs publics et privés dans l’évolution de l’offre de service et des organisations à Nantes.

Formes mouvantes ou initiatives collectives, comme une réappropriation des communs, produit d’implications multiples et partagées des usagers et citoyens dans un projet de société plus ouvert à Saint-Étienne.

Eventbrite - Action publique / Public en action / Controverse

La Cité du Design, design des instances

Porté par le pôle de recherche de la Cité du Design, le programme Design des Instances (1) s’est construit à partir d’un constat : un déficit de représentation citoyenne dans les nouvelles organisations métropolitaines alors que ce type d’organisation anticipe un retrait progressif de l’état. Cette délégation se fait dans un contexte de professionnalisation de la vie politique, en contradiction même avec les émergences constatées de la société dite “civile” dans tous les espaces d’arbitrage.

À cela s’ajoute aujourd’hui, une expérience de design des politiques publiques portée simultanément par la région Nord et par le SGMAP (Secrétariat Général à la Modernisation de l’Action Publique) dont une partie fût exécutée par la 27ème Région, acteur innovant de cette démarche. Or cette approche ne reflète qu’un état descendant (top-down) du design de l’action publique, oblitérant de fait la représentation civile telle qu’elle s’opère sous ses propres conditions d’expression, c’est-à-dire improvisant et/ou créant de nouvelles façons d’agir démocratique dans l’espace expérimental de l’associatif et de l’alternatif. À cet endroit et sous certaines conditions, nous pensons démontrer la capacité des collectifs aux pratiques amateurs ou semi-amateurs de servir de modèles pour le développement de nouvelles configurations (nouveaux designs) de l’espace et des outils démocratiques et, au-delà, une reproduction ascendante (bottom-up) de la représentation démocratique.

(1) Instances : nous avons choisi de dénommer ce programme de recherche “design des instances” car nous souhaitons lui donner une dimension programmatique concrète dont le résultat pourrait être la préfiguration d’espaces de représentations (instances) à échelle collective et dont la reproductibilité (instancier) composerait une partie du processus design - c’est-à-dire à l’ère de la reproductibilité technique (W. Benjamin).

La Chaire Design & Action publique innovante

La Chaire Design & Action publique innovante fait l’hypothèse qu’au sein d’organisations complexes, l’usager pourrait bénéficier d’un dispositif dont il participe à sa détermination et avec lequel il forme un couple (un compagnon de voyage) dans un contexte d’usage. Nous co-créons in situ, avec les usagers, un ou plusieurs dispositifs existants dans le cadre de problématiques en lien avec des enjeux d’usages, sociaux, sociétaux, technologiques, méthodologiques… Ils servent de porte parole aux usagers, « d’os à ronger » aux acteurs de l’écosystème pour travailler ensemble.

Ils sont conçus comme un «exhausteur» des rôles et interrelations des parties prenantes entourant les usagers, un absorbeur des tensions liées aux rôles voulus, assumés ou réels des différentes parties prenantes dans les différents degrés de collaboration existants ou à concevoir, et un témoin des contournements et détournements imposés par les usagers ou parties prenantes de l’écosystème.

Cette recherche prospective s’articule autour d’une démarche itérative qui implique observation, co-design, prototypage, expérimentation et évaluation de solutions de services, de produits, d’espaces et de technologies, dont les opportunités et limites sont induites par les parcours de vie des usagers. L’implication et la collaboration des usagers et des acteurs privés et publics d’un écosystème (autour d’une problématique) ont pour objectif de « défragmenter et décloisonner l’organisation et les offres », et de sensibiliser les décideurs publics et privés à l’émergence d’un modèle économique alternatif.

Programme du jeudi 23 novembre

9h-12h30 Conférences inaugurales

9h – 9h30
Introduction et lancement d’un Design Research Failures* (Soren Rosenbak).
*Ce qui ne ne marche pas en design des politiques publiques

9h30 – 10h15
Jean-Marc Weller (LISIS, laboratoire interdisciplinaire Sciences, Innovations, Sociétés, Université Paris Est) et Frédérique Pallez (Mines ParisTech, Paris)
Observation et analyse de 10 années de travaux en design des politiques publiques : du design de service vers le design des processus (et du changement interne des collectivités publiques)

10h15 – 11h15
A Parede (en anglais)
Comment challenger les politiques publiques, les poids des décideurs, qui sont les privilégiés de la co-construction, la relation du citoyen et du politique, bouleverser les prérogatives, dans une perspective culturelle, entre interpellation et provocation par le design.

11h15 à 12h30
Le parcours et l’expérience citoyen au sein d’un territoire de santé et la “chaîne de valeur” associée
Présentation, sous la forme d’un Pecha Kucha, des actions de certains acteurs* de l’écosystème associées au parcours et à l’expérience usager-patient, s’appuyant sur une représentation graphique du parcours (issu de l’état de l’art).
*SGAR Pays de la Loire, Département de Loire-Atlantique, Harmonie Mutuelle, Nantes Métropole, CHU de Nantes, Gérontopôle Pays de la Loire, HaCare

14h – 18h Ateliers collaboratifs

14h30 – 17h15
Ateliers collaboratifs sur la base de la représentation graphique du parcours citoyen sur le territoire de santé, visant à identifier des lieux d’actions du design
Animation : Paul Juin, Designer produit & service, Jacques Sibille, Directeur des opérations et consultant sénior, Moswo, Yves Voglaire, Designer de service, Gaël Guilloux, Directeur du Design Lab Care, les étudiants du cycle master Innovation sociale & santé
L’objectif est
● Identifier avec la représentation graphique : ce qui fonctionne, ce qui pourrait être amélioré, ce qui ne fonctionne pas et où il devrait se passer quelque chose)
● Sélectionner un point ou un ensemble de points d’accroches qui font sens pour définir une problématique
● Proposer une recherche action, en identifiant les acteurs à associer, le ou les lieux, les étapes du processus à mettre en place selon le mode observation, définition, prototypage et expérimentation...

17h30 – 18h00
Restitution des ateliers

18h30 – 21h15 Soirée

18h30 – 20h00
Vernissage de Design l’expo 2017
Sélection de 19 projets de fin d’études des étudiants de L’École de design Nantes Atlantique.
Lieu : La Cale 2 Créateurs

20h30 – 21h15
Soirée “Fictions publiques d’ailleurs”
Animation : Design Friction & A Parede
● En première partie, une courte introduction aux enjeux du croisement du design fiction et de l’innovation publique.
● Projection-présentation d’une sélection de scénarios de design fictions et de fictions spéculatives venus d’Asie, d’Afrique, d’Amérique du Sud ou du Moyen-Orient, traitant de la question de l’innovation publique d’une manière prospective, critique et dépassant les seules perspectives occidentales.

Eventbrite - Action publique / Public en action / Controverse

Programme du vendredi 24 novembre

9h – 12h30 Recherche – Label ARDx

Sylvia Fredriksson, Designer chercheur au pôle recherche à la Cité du Design, Design des instances
Observatrice et discutante

Julien Defait, Designer, La 27e Région
Observateur et discutant

9h
Présentation de l’association des Ateliers de la Recherche en Design et de ses activités

9h – 10h30
Débat mouvant
Objectif : L’analyse des pratiques de design de l’action publique in situ au sein du territoire depuis la perspective de la recherche.
1. Une table ronde avec 4 chaises, 2 personnes ciblées sur 2 thématiques et une chaise vide qui invite toutes les 5 minutes les participants à siéger pour enrichir le débat par des apports théoriques et pratiques. Puis une discussion avec la salle.
● Il existe une défiance en matière de politique publique qui nécessite de restaurer la confiance. Comment le design peut-il aider à la création d’une culture de la confiance entre les citoyens, les organisations publiques, les élus, les agents, les experts, les scientifiques … ? (Gaël Guilloux, Francine Fenet)
● Doit-on associer aux démarches de design des politiques publiques tous les usagers d’une action, d’un service ou d’une politique publique qu’ils soient concernés ou pas ? Comment ? (Gaël Guilloux, Tiphaine Kazi Tani)

2. Synthèse de la table ronde (5 min)
Notions d’épistémologie du design dans la recherche du design en politique publique (Jocelyne Le Bœuf).

10h30 – 11h
Pause

11h00 - 12h30
La formation du design des politiques en apprentissage au sein des collectivités
● Pitch (témoignages et expérience) des 3 apprentis en design (Département de la Loire Atlantique, Nantes Métropole, Région Pays de Loire) : le design, ma formation et mon activité de design au sein de la collectivité.
● Discussions associant designer, formateurs, collectivités et chercheur (Gaël Guilloux, Marion Moussu, Anthony Bargain, Julie De Brito Ventura, Francine Fenet, Claire El Gammadi)

14h30 – 17h30 Carte blanche

15h30 – 17h30
Carte blanche aux designers Nantais des politiques publiques.

• Bastien Kerspern (Design Friction / Casus Ludi)
• Line Lorre et Anne-Axelle Bouilly (Sensipode)
• Olivier Ryckewaert (a.m.o. o.r.)
Un grand témoin Designer qui représente les approches en matière de design sur le territoire Stéphanois réagit aux actions Nantaises.

18h30 – 19h15 Soirée

Soirée “L’anti-innovation publique”
Animation : Design Friction
“Le design pour l’innovation contre les publics”
● Un format (ré)créatif et quasi-cathartique, au croisement de la narration collaborative, du débat ludique et du design fiction, qui propose d’imaginer des formes d’anti-innovation pour nuire à la grande idée du bien commun et du bien public.
● Une invitation à raconter, dans un scénario infernal, comment l’innovation publique peut être dévoyée contre les citoyens et les usagers !
● Session participative suivie d’une discussion et d’échanges avec les participants autour des opportunités d’utiliser le design à la fois comme agent provocateur pour révéler les tensions et les hégémonies, critiquer les processus actuels d’innovation publique, et comme outil du passage à l’action effective pour une autre forme d’innovation publique positive.

Eventbrite - Action publique / Public en action / Controverse

Inscription Collectivités

Si vous êtes employé(e) d’une collectivité, merci de nous contacter à l’adresse suivante : lecolededesign[at]gmail.com

Lieu de l’événement

Pôle des arts graphiques
2 place Albert Camus
44200 Nantes
France

Accès