Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Percer les mystères du design africain à Cotonou

Percer les mystères du design africain à Cotonou
Quartier d’Akpakpa

Faire un stage à l’international n’est jamais anodin

C’est l’occasion de découvrir d’autres cultures, personnelles mais aussi professionnelles en termes de méthodologie et de management de projet.
En début de cycle master, les étudiants doivent partir entre 13 à 24 semaines suivre un semestre dans une université partenaire ou faire un stage en entreprise.
En septembre 2018, 3 d’entre eux ont choisi le Benin. Au sein de l’Atelier des Griots ou de l’Agence de Développement de Sèmè City à Cotonou, Wilfried, Jules et Théophile nous emmènent découvrir l’Afrique.

Un grand potentiel en design via l’artisanat

Théophile Nogrix, étudiant en 3ème de cycle bachelor Design d’espace est parti le premier en août 2018 et a rejoint l’Agence de Développement de Sèmè City. Wilfried Van Den Eynde et Jules Riché, en 1ère année du cycle master ont opté pour l’Atelier des Griots en septembre 2018. Ils ne sont pas déçus du dépaysement. “Alors la première chose à évoquer ici, c’est l’humidité. Dès qu’on descend de l’avion, on est pris dans une sorte de climat qui liquéfie sur place. Difficile de s’habituer, à ça et à la pollution omniprésente : pots d’échappements nourris à l’essence frelatée, slaloms à dos de zem (taxi-moto) et ville jonchée de déchets plastiques car ici il n’y a pas de poubelles publiques.” Cela pourrait sembler infernal mais ce n’est pas la vision des 3 futurs designers. “Tout cela ouvre de grandes possibilités, on repense notre design, nos inspirations, nos matériaux… On se promène en ouvrant grands les yeux, l’artisanat est partout et de toute échelle, ici !”, constatent-il émerveillés.

Maison de quartier d’Akpakpa

La moitié du temps en cabinet d’architecture…

Parce qu’ils cumulent travail dans un cabinet d’architecture et engagement dans l’ONG l’Atelier des Griots, Jules, Théophile et Wilfried mènent une vie intense.
On essaye de garder un peu de temps pour visiter le pays mais on est déjà assailli par la richesse culturelle du Bénin à travers notre travail. On essaye d’apporter notre touche tout en assimilant la façon de faire des artisans locaux. On en profite aussi pour réorganiser le cabinet entier. Notre première mission était de créer des espaces de repos et de restauration au sein de l’agence. Le fait d’être considérés plus comme collaborateurs que comme stagiaires nous a fait beaucoup de bien !” Bien sûr le rythme est différent en Afrique : “ici les choses vont moins vite qu’en Europe dans la phase de conception car il y a beaucoup de discussions. On s’arme de patience ! Le maître-mot, c’est ‘tranquillement’” .

Maison de quartier d’Akpakpa

… Et l’autre dans une ONG

L’ONG l’Atelier des Griots a pour objectif le travail en corrélation avec la population des quartiers populaires, notamment celui d’Akpakpa Dodomey Enagnon en pleine mutation. Actuellement le projet est de construire une maison de quartier pour simplifier l’accès à la connaissance aux enfants et leur dédier un espace d’expression. “Nous apprenons tous les jours, des talents, des cultures, et des fonctionnements présents au sein d’Akpakpa.” En attendant de réunir les fonds nécessaires pour la construction du bâtiment, les designers animent l’espace en proposant aux jeunes ou moins jeunes de développer mobiliers, fresques et événements pour dynamiser et conditionner l’espace à son rôle futur !
Alors oui c’est très prenant ! Cotonou est une ville de tous les possibles ! Entre propositions musicales et invitations aux défilés de mode, nous rencontrons chaque jour des artistes actifs de la vie béninoise !”

Si vous êtes amené à passer par Cotonou, nos 3 étudiants vous recommandent la visite de la fondation Zinsou. Vous comprendrez la place de l’art africain contemporain, du chef Zangbeto, du quartier d’Akpakpa où vous serez reçu avec un verre de Sodabi (vin de palme) et percerez peut être quelques secrets de l’histoire Vaudou du pays…