DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Rencontre avec Christian Guellerin : l’éducation au design, des enjeux de stratégie et de management

Rencontre avec Christian Guellerin : l’éducation au design, des enjeux de stratégie et de management

Le directeur général de L’École de design Nantes Atlantique nous partage sa vision du design, sa détermination à en faire une discipline de management et d’entrepreneuriat.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis directeur général de L’École de design Nantes Atlantique. Cet établissement a connu un développement remarquable – de 80 étudiants en 1998 à 1700 aujourd’hui. Son parcours pédagogique bénéficie dorénavant de toutes les reconnaissances académiques jusqu’au grade de Master. L’École de design est devenu un établissement emblématique du territoire et rayonne aujourd’hui en France et à l’international. Il fédère les designers, les industriels mais également toutes les institutions dont l’Université de Nantes avec laquelle nous sommes associés. Diriger cette école est passionnant. Tous les jours, je rencontre des étudiants qui spéculent sur le monde de demain, qui donnent forme au futur et qui bâtissent le monde dans lequel nous voulons vivre. Grâce à eux j’apprends sans cesse.

Pouvez-vous nous donner une définition du design aujourd’hui ?

Le design est une discipline de représentation de la façon dont nous allons vivre demain. Il spécule et il donne forme aux usages de demain. Il les rend réels, objectifs, et d’aventure acceptables. Il est au service des entreprises, conscientes que l’innovation est source de valeur ajoutée, mais plus généralement au service de la société et des citoyens. Le designer est devenu un manager de projet dont la mission est de mettre autour de la table des ingénieurs, des scientifiques, des marketers, des financiers, des philosophes, des sociologues…et de les faire travailler aux usages de demain.

Vous lancez votre site web personnel, quel en est l’objectif ?

Je défends une approche stratégique du design, une réflexion globale sur les grands enjeux sociétaux auxquels nous sommes confrontés. Globalisation des échanges et des cultures, enjeux écologiques, enjeux liés aux relations homme-machine, transition protéique, hyper-concentration des métropoles, problèmes de mobilités, évolution des services de santé, de sécurité…de même que je pense le designer comme manager avec une mission d’hybridation de toutes les disciplines. Nous vivons des bouleversements radicaux et très rapides entretenus par la vitesse de la communication. Comme tous changements ils sont très anxiogènes par nature puisqu’ils rendent demain incertain. Il convient de rassurer, de témoigner que les designers sont là pour réconcilier Science, Conscience et Valeur Ajoutée.

Au moment où l’on parle de responsabilité sociétale, de l’émergence d’une conscience écologique, il s’agit d’un formidable terrain de jeu pour tous ceux qui donnent forme à demain. Les designers sont de ceux-là. C’est de cela que je veux témoigner. Il y a dans le design une dimension politique dont on ne parle pas suffisamment, le ramenant trop souvent à sa dimension « Arts Appliqués » par la forme d’une belle chaise ou d’une belle lampe. Il convient de ne pas être naïf, quand Décathlon fait un beau vélo, ce n’est pas pour que le vélo soit beau, c’est pour en vendre plus, devenir un leader sur la distribution du sport et des loisirs, générer de la valeur, de l’emploi et de la richesse. C’est de ce rôle-là dont il faut parler.

À qui s’adresse-t-il ?

À tous évidemment, à ceux qui connaissent, et à ceux qui n’y connaissent rien. Le design est une discipline qui souffre encore d’une méconnaissance de toute la portée de sa pertinence au service de la société.

Pouvez-vous nous dire ce que l’on va y trouver ?

Des articles sur le design, sur l’éducation car en tant que directeur d’une école de design, c’est mon rôle d’éduquer, de former à la fois les étudiants mais aussi d’accompagner les entreprises dans leurs démarches l’innovation et de design. Il faut que les chefs d’entreprise prennent conscience que le design est devenu stratégique pour leur structure. Il faut évidemment que les étudiants soient performants et compétitifs au moment des échéances de recrutement, mais il faut qu’ils soient conscients du rôle qu’ils ont à jouer à donner forme au monde demain. Les managers de demain se recrutent chez les designers.