DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Préparer le Diplôme de design en apprentissage

Préparer le Diplôme de design en apprentissage

François Ruaud, témoignage d’un étudiant apprenti du programme Management du design et de l’innovation en apprentissage au sein de La Poste

François, quel est votre parcours de formation ?

Mon parcours commence en 2006 lorsque j’ai terminé un baccalauréat génie mécanique pour intégrer un DUT à l’Institut universitaire de Nantes. Je découvre alors le pilotage logistique des chaînes de production et la gestion de la qualité au sein de l’industrie. Après ce DUT, j’ai décidé d’intégrer L’École de design Nantes Atlantique afin de développer ma créativité et de répondre à mon envie de création à travers le design, domaine touchant de près à celui de l’industrie. J’ai donc intégré la première année à l’école puis l’option design d’espace, attiré par le travail sur les environnements.

 

François Ruaud & Rodolphe Bary, maître d’apprentissage au sein de La Poste

Pourquoi avoir choisi l’apprentissage ?

J’ai décidé d’intégrer le programme de cycle master en apprentissage principalement par le gain d’expérience qu’il permet d’acquérir. Deux années en entreprise sont un atout considérable pour la recherche d’un emploi une fois diplômé. L’École de design Nantes Atlantique propose une formation ouverte à tous types de profils. C’était l’occasion de pouvoir appliquer mes connaissances au sein d’une organisation et d’une équipe. De plus, je souhaitais principalement me diriger vers la montée en compétence sur la gestion de projets design. Le programme de cycle master “Management du design et de l’innovation en apprentissage” me paraissait correspondre à mon profil.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières pour réaliser votre Diplôme de design en apprentissage ?

La difficulté principale rencontrée lors de cet apprentissage a été la découverte d’un domaine dans lequel je n’avais pas d’expérience. En arrivant dans mon équipe, mes premières missions m’ont directement amené dans le domaine du design de service, de l’expérience utilisateur et du design d’interface, alors que je sortais de la formation design d’espace. Je rajouterais que lorsque l’on arrive dans une entreprise qui n’est pas familiarisé avec l’activité de design, il faut faire preuve de pédagogie et de persévérance et communiquer sur les objectifs du travail de son équipe.

Comment avez-vous trouvé votre entreprise d’apprentissage ?

J’ai passé quelques entretiens, puis Loïc Milin, à l’époque responsable du placement des élèves de l’école en entreprise, connaissant mon profil, m’a contacté pour me proposer une fonction en apprentissage au sein de La Poste. L’entretien s’est avéré très prometteur puisque le service dans lequel j’allais être recruté n’était constitué que d’un seul designer titulaire. Les attentes étaient très ciblées sur la structuration d’une activité de design. Être challengé sur la mise en place de l’activité et d’une équipe de design me plaisait tout particulièrement.

Quelles sont les missions qui vous sont confiées ?

Les principales missions qui me sont confiés vont de l’expertise, au pilotage de projet jusqu’à l’exécution. Étant intégré au sein de la direction de l’innovation, beaucoup de nos sujets sont confidentiels. Toutefois, je réalise aujourd’hui des interfaces pour mobile, tablette et web. Nous évaluons le besoin et appliquons une démarche itérative avec les différents métiers avec lesquels nous travaillons. Ateliers utilisateurs, wireframes, mock-ups, scénarios d’usages, réalisations de guides de styles et ceci tant sur des sujets de design de services que d’applications.  Notre activité est souvent sollicitée pour analyser un besoin et le confronter à un cas d’usage concret dans le but d’évaluer le potentiel d’une offre de service. Nous mettons sans cesse l’utilisateur au centre de la discussion et nous questionnons les offres de services d’un point de vue designer, permettant d’affiner la pertinence dans les solutions proposées. En parallèle, nous avons mené un gros travail avec Rodolphe Bary, Luther Quenum et les autres membres de l’équipe, afin de constituer une équipe de design pluridisciplinaire.

Est-ce que votre vision du monde de l’entreprise a évolué depuis que vous êtes apprenti ?

Il y a deux ans, je n’aurais jamais imaginé que notre équipe soit constituée d’une douzaine de personnes et que nous aurions autant de sujets à traiter. Je pensais que les organisations étaient figées mais l’accomplissement des missions confiées a fait évoluer notre organisation. La conduite du changement s’étale dans la durée, du moins dans un groupe tel que La Poste, réunissant des multitudes de métiers différents.

Quels conseils donneriez-vous à un futur apprenti ?

L’apprentissage est un très bon moyen pour s’accomplir dans un milieu professionnel et pour pratiquer pleinement son métier ou l’activité de design. Il faut miser sur la pédagogie et la persévérance pour arriver à trouver sa place dans une organisation et réussir à faire passer ses idées.