Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Pierre Fontaine : se former au Game Design

Pierre Fontaine : se former au Game Design
Pierre Fontaine, étudiant en 2e année de cycle bachelor option Game Design.

Entretien avec Pierre Fontaine, étudiant en 2e année de cycle bachelor en filière Game Design sur son choix d’orientation et son retour sur la formation qu’il reçoit.

Le game design, un rêve de gosse ?

Depuis tout petit, quand j’ai joué à mes premiers jeux vidéo, je me rappelle que j’imaginais de nouvelles règles et de nouveaux éléments de jeux. Puis, au fur et à mesure que je grandissais et que je m’intéressais à l’univers du récit fantastique, avec des heures passées à lire Tolkien et à arpenter le monde de World Of Warcraft, j’ai sérieusement commencé à avoir envie de créer également ces univers qui me passionnaient autant. Cependant, quand sont venu les discutions à propos de l’orientation professionnelle, on m’a dirigé vers des filières plus conventionnelles comme comme l’architecture ou le design produit. C’est récemment que je me suis vraiment rendu compte que j’avais réellement la possibilité de travailler dans ce milieu. Donc oui, c’est un peu un rêve de gosse qui devient réalité.

Pourquoi avoir choisi l’option game design pour ton bachelor ? Avais-tu imaginé faire l’option game design avant d’arriver à l’école ?

Premièrement, j’apprécie et crois en l’avenir de ce média, pour moi le jeu vidéo est la prochaine étape dans le développement de l’art. Après nous avoir montré les oeuvres, nous les avoir fait entendre, il y a aujourd’hui la possibilité d’inviter le spectateur à en faire partie. C’est une idée qui me plait beaucoup, car elle comporte également une notion de partage très importante. En plus, c’est une filière qui ouvre les portes sur des technologies en fort développement, comme la réalité virtuelle ou encore les innovations dans le domaine de l’UX.

Qu’est ce que tu apprécies dans la formation Game Design ?

Contrairement à la plupart des formations offertes dans d’autres écoles, on ne cherche pas à nous spécialiser dans un domaine en particulier. Il nous est demandé de développer nos compétences dans différents secteurs comme : la modélisation 3D, le codage, le sound design, le digital painting, le travail de veille… Cela permet d’avoir une vue d’ensemble sur la création d’un jeu vidéo. La formation de L’École de design nous permet d’être plus indépendants dans la réalisation de projets personnels sur lesquels nous disposons de l’aide de l’équipe de professeurs.

Qu’attends-tu de la formation ?

Ce que j’attends de cette formation, c’est de me permettre d’obtenir les compétences nécessaires pour parvenir à me travailler dans des milieux professionnels variés que ce soit en indépendant ou en faisant partie d’une grosse entreprise. J’attends aussi que la formation m’aide à développer un réseau professionnel dans ce secteur d’activité.

Un studio que tu affectionnes particulièrement ?

Je pense que ce qui fait souvent la force des designers, c’est la qualité de l’équipe dans la quelle ils travaillent, donc je répondrais tous les membres de la Team Cherry, un jeune studio de développement australien.

Quel est ton jeu préféré ?

Portal 2, sans aucune hésitation, un jeu développé par le studio Valve en 2011. Pour résumer : un parfait mélange de puzzle, narration et humour, le tout complémenté par une direction artistique aux petits oignons.

Le jeu que tu rêverais de développer ?

Mon jeu de rêve ? Un jeu RPG (jeu de rôle) dans un monde ouvert, vaste et majoritairement calme, avec une ambiance graphique inspirée du jeu « Journey » dans lequel l’histoire prendrait un rôle secondaire au profit de l’exploration, la découverte de nouveaux paysages, de nouvelles énigmes à résoudre, de nouveaux trésors… Mais au final peu importe le jeu que je développe du moment que les joueurs passent un bon moment.

Comment t’imagines-tu dans 5 ans ?

J’aimerais travailler dans un studio qui garde en grande partie son indépendance, de préférence avec un équipe de taille assez élevée pour également avoir le temps de développer des travaux personnels, le lieu n’as pas vraiment d’importance mais je préfèrerais un pays comme l’Angleterre, le Canada où la France. Si je devais choisir un secteur, ce serait dans le développement de la réalité virtuelle ou augmentée. C’est une technologie qui me fascine depuis la première fois que j’ai vu un casque VR. Et si je devais choisir ma boîte de rêve, ce serait CIG, le studio qui développe le projet Star Citizen.

Découvrez le guide des formations Digital Design by L’École de design