DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Impacts #5 - Retour sur le parcours de Claire Cherruault, alumni 1999

Impacts #5 - Retour sur le parcours de Claire Cherruault, alumni 1999

« L’important est de donner une impulsion, d’insuffler l’idée »

Dans le cadre de l’édition de son ouvrage Impact n°5 qui retrace 20 parcours de diplômés, retour sur le quotidien de Claire Cherruault, alumni 1999. Après un parcours en agence (Black & Gold Design AgencyDragon Rouge et Team Creatif entre autres), Claire s’est lancée en 2012 dans une carrière freelance.

Boites de céréales, de cigares, de bonbons, Claire collectionnait déjà les emballages à l’âge de 12 ans. Aujourd’hui, directrice artistique freelance Branding et Packaging, elle a gardé cet attrait pour les volumes et le graphisme mais elle a aussi développé un goût pour la stratégie.

Hypothèses de travail

Définir l’identité de la marque, choisir les angles d’attaques, analyser la concurrence sont des enjeux dont Claire s’empare au quotidien.
« Il faut toujours regarder ailleurs, explique-t-elle, faire un pas de côté, se remettre en question, c’est la curiosité qui amène à définir de nouveaux univers ».
Sollicitée par l’agence Extrême Paris, elle a remporté la campagne de repositionnement de la marque Pampryl. « C’était un challenge personnel important, se souvient Claire, surtout quand on travaille en free-lance car c’est un petit milieu et lorsqu’on remporte des compétitions, on se forge une réputation ! ». Pour ce projet, Claire a imaginé une nouvelle identité et un nouveau packaging qui incarnent le retour aux sources, l’esprit de récolte, d’héritage et la tradition.

Recherche de logos

Pour nourrir sa créativité et trouver les mots images, Claire reconnaît toujours utiliser le synoptique enseigné par Jean-Patrick Péché, alors enseignant à L’École de design. « Ça fait gagner un temps fou », explique Claire qui confie que, dans ce métier, il est aussi « primordial de savoir écouter les gens avec qui l’on travaille, qu’ils soient juniors ou seniors ».
Dans le contexte actuel, Claire reconnaît aussi que le packaging doit s’adapter aux changements de comportements des consommateurs et s’inscrire dans les grandes problématiques écologiques.
Devant la question du suremballage et de la réduction des déchets, Claire a décidé de proposer à ses clients des options qui vont dans le sens du développement durable.
« L’important est de donner une impulsion, défend Claire, d’insuffler l’idée car souvent, les marques ne prennent pas forcément en compte ce volet environnemental plus pour des questions de temps que d’argent ».

Version finale

Claire se définit volontiers comme « une artiste de la réalité» et aspire à la réalisation «d’objets beaux et efficaces». Cette designer, sensible et déterminée, songe pourquoi pas à se reconvertir un jour en chasseur de tête « afin d’optimiser l’adéquation entre les équipes et les projets ».

Une belle façon de mettre son expertise de la stratégie au service des entreprises.