Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Stage d’un étudiant en design d’interactivité en Norvège

Stage d’un étudiant en design d’interactivité en Norvège

Une « nouvelle » agence

Il y aurait tant à dire sur une agence telle que R8 Edge… Pour commencer, elle est née de la fusion de deux grandes agences norvégiennes. Edison Menlo et onezero, deux concurrents devenus partenaires ont fusionné et créé une agence aux multiples talents.
Vous avez certainement déjà entendu parler de R8 Edge et de l’extraordinaire travail réalisé par l’agence sur Arkaden. Elle a entièrement repensé l’identité du centre commercial de Skien à l’occasion de sa réouverture. Si vous connaissez le travail effectué dans le cadre de ce projet, vous savez que ces deux entités réunies sont capables de grandes et belles réalisations.

Ma première expérience professionnelle

En tant qu’étudiant, ce fut une bénédiction d’apprendre aux côtés de ces professionnels. C’était ma première expérience dans le monde du travail. À mon arrivée à l’agence, je n’y connaissais pas grand-chose. Je pense néanmoins que c’était un point de départ très intéressant. Lorsque vous commencez en bas de l’échelle, vous ne pouvez que monter, n’est-ce pas ? Donc, en débutant avec peu d’expérience, vous ne pouvez qu’apprendre rapidement. Dans le cadre de mes études en Design d’interactivité, j’étudie des choses très variées dans une très large perspective. Apprendre à mettre en œuvre mes compétences au sein d’un projet avec de vrais clients s’est avéré être une expérience passionnante. Cela m’a permis de m’exprimer pleinement et d’approfondir mes connaissances. Cela m’a aussi aidé à identifier mes axes d’amélioration en tant que designer.

Comprendre le processus

La première chose que j’ai dû apprendre est l’idée d’avoir un budget. Essayer de faire le meilleur travail possible dans un délai réduit s’est révélé être une tâche difficile. C’est différent de ce que j’ai l’habitude de faire dans le cadre de mes études et de mes projets personnels. Dans mon quotidien d’étudiant, j’ai la chance de participer à des projets avec des délais très confortables. J’ai cependant compris qu’un délai est nécessaire pour aboutir un projet et être productif. Le fait d’observer les designers et les développeurs réaliser un travail de qualité dans des délais réduits est très motivant. Parfois, le design final est très éloigné de l’idée de départ parce que le client a ajouté de nouvelles idées. C’est aussi une découverte pour moi puisque, en tant qu’étudiant, je crée selon mes envies, sans que quiconque donne son avis à ce sujet.

Utiliser les bons outils

J’ai toujours veillé à ne pas utiliser des systèmes CMS ou des modèles pour mes projets scolaires. Je pensais qu’utiliser ce type d’outils pour créer un site Internet était une forme de « triche ». J’évitais même d’utiliser Bootstrap ! Dans mes projets personnels et scolaires, je me concentrais uniquement sur l’approfondissement de mes compétences en design et en développement. Le reste ne m’intéressait pas. Je réalise à présent le temps perdu sur certains projets parce que je n’ai pas utilisé les bons outils qui étaient pourtant à ma disposition. Je sais désormais que je dois changer cette façon de faire lorsque je travaille avec de vrais clients. Au cours de mon stage, j’ai découvert Beaver Builder, un plugin Wordpress qui permet de créer un site Internet assez facilement. C’est un outil que je n’ai pas aimé utiliser, du moins pendant les deux premières heures, avant de comprendre son utilité et son efficacité. Créer un site Internet depuis le départ est une tâche très longue et la plupart des clients ont besoin d’un back office pour mettre à jour leur site Internet. Même si Beaver Builder requiert des compétences en développement, il est assez facile d’expliquer au client son utilisation. Cela permet au client de réaliser ces tâches lui-même et de gagner en autonomie. Le plus souvent, l’outil le plus utile pour les projets est un système CMS ou Bootstrap. Chez R8 Edge, j’ai principalement travaillé sur le motion design. Lors d’un projet, le délai était trop court pour créer tout depuis le début. Mario Michelli, Senior Developer and Planner, et moi avons donc décidé d’utiliser un modèle After Effects. Cela nous a permis d’aboutir à un résultat nettement plus efficace et de respecter le budget, ce qui aurait été impossible en créant tout nous-même !

Mettre à profit ma formation scolaire

Être créatif est loin d’être chose aisée. Tout ce que vous créez est un morceau de vous, de votre personnalité et de votre imagination. Il arrive que vous produisiez un résultat médiocre sans même vous en rendre compte. C’est là que son intervenus Atle Barcley, Creative Leader, et Espen Grimsgaard, Digital Leader, en m’invitant à changer ma façon de faire ! Un jour, un enseignant nous a parlé de la théorie de la Gestalt selon laquelle un design de qualité repose sur la réunion d’éléments extrêmement simples. Cette théorie affirme aussi que l’on doit pouvoir distinguer très facilement deux éléments différents. C’est pour moi une théorie très utile que je dois appliquer pour remettre en perspective mon travail.

Une expérience formidable

J’ai beaucoup appris au cours de ces trois mois. En tant qu’étranger, j’ai découvert la Norvège et la culture scandinave et ai été surpris plus d’une fois. Je n’ai pas seulement fait la connaissance de professionnels ou de collègues. J’ai aussi appris à connaître des personnes que je considère aujourd’hui comme des amis. Ils m’ont fait partager leur vie, leur expérience et leur culture. Ils m’ont fait découvrir leur beau pays. J’estime être chanceux d’avoir pu en faire partie, même pour peu de temps. J’ai aussi eu la chance de rencontrer des personnes originaires d’Afrique du Sud ou d’Angleterre et vivant désormais en Norvège. J’ai passé un week-end avec ces personnes en forêt, dans une cabane sans eau, ni électricité. Nous buvions l’eau de la rivière et nous nous y baignions ! J’ai savouré le silence de la nature et ai nagé dans un lac niché au cœur de cette nature. J’ai aussi pris la route avec Mario Michelli jusqu’à Preikestolen ! Aujourd’hui, je suis de retour en France, l’esprit gorgé de nouvelles connaissances, prêt pour ma 3e année de licence en design d’interactions.


Nathan Frouin
Étudiant en 3e année cycle bachelor Design d’interactivité

Article initialement publié sur le blog Vie de l’école