DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Maud Colas, une année à Napier University

Maud Colas, une année à Napier University

Diplômée d’un BTS en Design de produits en 2015, Maud Colas s’est prêté au jeu de l’interview afin de nous raconter son parcours, sa vie écossaise et ses envies.

Maud, peux-tu nous expliquer ton parcours ?
J’ai eu mon BTS en Design de produits en 2015. Ce BTS était en apprentissage, j’ai donc été accueilli pendant 2 ans dans l’entreprise Aric à Segré (49) spécialisée dans les luminaires. Avant mon BTS, j’ai effectué la première année de L’École de design Nantes Atlantique.

Pourquoi avoir eu envie de continuer tes études ? Pourquoi à l’étranger ? Pourquoi particulièrement à Napier University ?
J’ai eu envie de continuer mes études pour avoir tout d’abord plus de connaissances avant de me lancer dans la vie active, mais aussi pour pouvoir prétendre à des postes avec plus de responsabilités.
Depuis que je suis sortie du lycée je voulais aller à l’étranger pour réaliser une partie de mes études. Notamment pour développer mon anglais mais surtout pour découvrir une autre culture, rencontrer de nouvelles personnes et connaitre également une autre façon d’apprendre le métier de designer.
J’ai postulé à la Napier University car les cours sont en anglais bien évidemment et particulièrement car lors de mon BTS, j’avais eu eu l’occasion de rencontrer pendant une semaine des étudiants de cette université. C’est cet échange qui m’a permis de m’intéresser à Napier University. Mon maitre d’apprentissage chez Aric m’en avait également parlé positivement car l’un de ses amis designer, Neil Poulton, y a étudié. Enfin, j’ai choisi Napier car l’Ecosse et sa culture m’attiraient.

Que fais-tu à Napier University ?
Je suis dans cette université pour une année scolaire, j’effectue la troisième année du Bachelor Product Design, il n’y a pas d’examen à la fin de l’année mais une validation sur contrôle continu.

Que découvres-tu à Napier ? Edimbourg ? Ecosse ?
A Napier, les méthodes de travail sont très différentes, par exemple la phase de recherche est très courte en comparaison aux projets réalisés en BTS, ce qui m’a d’ailleurs beaucoup surpris au début. Il y a aussi moins d’heures de cours mais plus de travail personnel. Nous avons régulièrement des présentations devant la classe afin que tout le monde puisse donner des conseils sur l’amélioration de notre travail.
Au niveau des cours j’ai des modules de design produit semblable à ce que j’ai pu faire en France avec l’utilisation de logiciels 3D, sketches, maquettes... Mais il y a aussi des cours totalement nouveaux tel que du codage pour avoir des bases sur des produits technologiques, de l’urbanisme...
Je découvre beaucoup aussi en parallèle des cours sur la culture écossaise, entre cornemuse, haggis, kilt et whisky on est servi. Les gens ici sont très accueillants, et malgré la pluie, les paysages en Ecosse mais aussi à Edimbourg sont magnifiques.

Que comptes-tu faire après cette année à Edimbourg ? Qu’ambitionnes-tu pour l’année 2016-2017 ?
Après cette année à Napier, j’aimerai intégrer le programme de cycle master Management du design et de l’innovation en apprentissage à L’École de design Nantes Atlantique. Ce master s’effectue en apprentissage, c’est l’une des raisons pour lesquelles je veux intégrer ce programme car je sais que mon apprentissage en BTS m’a fait énormément évoluer en tant que designer, et ça m’a permis évidemment d’être confronté à l’environnement de l’entreprise. Je souhaite également continuer avec ce master pour développer des compétences de management.

En quoi cette année à l’étranger te permet d’évoluer / de mûrir ?
Cette année à l’étranger m’a fait mûrir sur différents points. Tout d’abord, je me sens beaucoup plus autonome ; le fait de partir toute seule dans un pays que je ne connaissais m’a permis d’apprendre à me débrouiller. Je pense également que cette expérience m’a rendu plus sociable et ouverte. Cette année à Edimbourg est pour moi une expérience fantastique ; j’ai pu rencontrer des personnes du monde entier, découvrir la culture écossaise mais aussi celle du monde entier.