Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Martin Lebreton, intervenant en Design d’interactivité

Martin Lebreton, intervenant en Design d’interactivité

Quel est votre parcours ? (formation et activité professionnelle)

Après un Bac S et une Licence en Arts plastiques et numérique, je me suis également auto-formé et j’ai effectué un stage en agence web en 1999 où j’ai découvert la création de site web. Depuis, j’ai travaillé en agence sur Paris, Nantes et je suis passé coté "annonceur" depuis quelques années.

 

Plutôt UX ou plutôt UI ?

Je suis plutôt UX mais dans mon parcours j’ai fais un peu de tout du graphisme, de l’animation, de l’intégration et du développement, j’aime les deux.

Que fait Rautureau Apple Shoes, la société pour laquelle vous travaillez et qu’y faites-vous ?

Rautureau Apple Shoes est un groupe vendéen qui possède une dizaine de marques de chaussures enfants et adultes. J’ai rejoint la société il y a un peu moins de 4 ans pour m’occuper de la communication digitale de 3 marques et la gestion de 3 e-shops.

Vous intervenez depuis octobre 2007 à L’École de design. Quels types d’interventions / applications ?

Depuis bientôt 10 ans, j’interviens à l’école avec les étudiants en 2e année de cycle bachelor en Design d’interactivité. Ma principale intervention est l’infographie 2D mais j’ai également des cours d’intégration ou d’utilisation de wordpress. Avec les étudiants, nous découvrons ensemble les outils Photoshop, Illustrator, Indesign. Ce sont les outils qu’ils utilisent pour la production des autres cours. Les niveaux en début d’année sont disparates, j’essaye donc d’accompagner chacun dans sa progression. J’aime transmettre dans ces cours mon expérience professionnelle, le travail d’équipe, la curiosité et la prise en compte des contraintes. J’apprécie le fait de retrouver les étudiants au second semestre pour les accompagner sur les phases de projets longs.

Est-ce que le fait d’intervenir à L’École de design vous apporte professionnellement / et quoi ?

C’est un bol d’air frais, sortir de l’entreprise et partager avec des élèves c’est très agréable et enrichissant. Transmettre, éveiller la curiosité c’est essentiel. C’est également profiter d’une veille, celle des élèves.

Si vous deviez donner une définition au web design ?

Répondre efficacement à une problématique en tenant compte de l’utilisateur et des contraintes techniques tout en transmettant les valeurs de l’annonceur.

Pourriez-vous nous indiquer quelques sites que vous admirez et quelles en sont les raisons ?

Le site de 7h34 une agence nantaise, la présentation des références est soignée et la navigation originale.
Le site de Monsieur Caillou un joli portfolio
Le site de Superbe Paris un site de marque dont la navigation avec le scroll est sympa.
Le site de John Doe et fils d’une autre agence nantaise, je trouve sympa la recherche des bons points qui invite à parcourir l’ensemble du site.

Comment vous tenez-vous au courant des dernières tendances en web design ?

Sur le web via des blogs, via des livres blancs d’agence et quelques magazines. En consultant les sites blog du modérateur, Blog du Web Design, Tympanus.

Le(s) conseils que vous prodiguez aux étudiants pour se préparer au mieux aux Olympiades des métiers ?

Jusqu’ici, je n’ai pas eu la chance de leur donner un dernier conseil avant les Olympiades. J’espère que nos interventions, l’organisation du travail, les quelques astuces vont permettre aux étudiants une gestion correct de leur temps et de prendre plaisir lors des épreuves.