DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Lettre aux alumni, par Christian Guellerin, directeur général

Lettre aux alumni, par Christian Guellerin, directeur général

Chers Alumni de L’École de design,
 
J’espère que vous allez bien ainsi que vos familles, que la maladie vous a épargné. Prenez soin de vous et des vôtres.
 
On lit dans la presse que la moitié de la population mondiale est aujourd’hui confinée après que la Chine l’ait été à partir de février. La plupart d’entre vous en France ou ailleurs doit donc l’être. Je souhaite que cela ne vous pèse pas trop moralement, que votre vie personnelle et professionnelle n’a pas été trop bouleversée, que vous pouvez vous accommoder de cela au mieux, et que, dans cette incroyable remise en question de toutes nos sociétés, vous avez pu, malgré tout, trouver un sens.
 
Nous vivons une crise extrêmement éprouvante pour chacun d’entre nous avec des conséquences sur la vie personnelle et professionnelle plus ou moins préoccupantes. Nous espérons évidemment sortir de cette crise rapidement, avec la conviction que probablement, rien ne sera plus comme avant. Je ne sais pas s’il s’agit, comme certains l’affirment, d’une crise de civilisation, je ne sais pas s’il faut la souhaiter, mais je suis certain que les designers vont avoir un rôle majeur à jouer pour représenter ce nouveau monde d’après la pandémie.
 
L’École de design a dû fermer soudainement à Nantes, à Pune, à Sâo Paulo, à Montréal, à Cotonou. Le China Studio n’a pas rouvert depuis février et nous attendons avec impatience les directives des autorités chinoises.
 
Suite à ces fermetures brutales, nous avons fait le choix de la continuité des enseignements et des programmes. La quasi- totalité des enseignements se font aujourd’hui à distance à l’exception des cours en atelier. En 15 jours et grâce à l’engagement et à la solidarité de tous, professeurs, étudiants, salariés de l’École, nous avons réussi à totalement transformer l’établissement et faire en sorte de maintenir le lien pédagogique avec les étudiants. Cela a été une période intense, compliquée mais extrêmement riche sur le plan des émotions et de la solidarité. L’École s’est montrée particulièrement soudée. Nous nous sommes également mobilisés pour rester au soutien et à l’écoute des étudiants en difficulté, les aider et les rassurer.
 
De nombreux Alumni nous ont apporté leur soutien, malgré pour certains, les difficultés qu’eux-mêmes rencontraient. Merci à vous.

Je tiens à saluer également tous ceux qui se sont mobilisés, ont mis en pratique leur savoir-faire pour apporter un soutien à ceux qui en ont particulièrement besoin en ce moment, soignants, personnes en difficultés…nombreux d’entre vous se sont engagés et mis au service des autres. Nous sommes fiers de notre communauté, de ses valeurs d’entraide, nous sommes fiers de vous.
 
Bien sûr, il ne faudrait pas que la période dure trop longtemps, tout n’est pas possible à distance, c’est évident et de nombreuses entreprises sont en difficulté. Nous verrons si nous pouvons leur apporter un soutien.
 
Pour L’École, Les stages ne peuvent être assurés, l’apprentissage souffre de la situation des entreprises et de l’emploi, les déplacements à l’étranger sont compromis…L’École souffre comme tous les établissements d’enseignement supérieur en France et à l’étranger.

Les enjeux budgétaires sont difficiles à estimer mais pourraient s’avérer délicats pour la rentrée prochaine. L’établissement associatif ne dispose pas par nature de fonds propres ni de réserves financières. Il n’est pas subventionné par ailleurs.  Il est peu probable que l’on puisse solliciter l’État dont l’œuvre de redressement économique sera colossal. Le challenge sera grand pour maintenir la totalité de notre activité. Mais nous sommes confiants.
 
Nous sommes confiants par qu’au-delà de nous et de L’École, il s’agit de rebâtir un monde différent. Incontestablement, les designers sont appelés à jouer un rôle majeur.

Elsebeth Gerner Nielsen – Ancienne Ministre de la Culture danoise – écrit :

« Au 19ème et le 20ème siècle, les entreprises se sont posées la question de ce qui était technologiquement possible et économiquement profitable, celle du 21ème doivent se poser la question de ce qui fait sens ».

Cet aphorisme n’a jamais été aussi pertinent sinon pour les designers, et donc pour L’École de design dont la communauté regroupe 3000 Alumnis, 1500 étudiants et apprentis, 300 collaborateurs, et plus de 1500 partenaires au fil des ans. Une communauté dont la responsabilité est de penser et de représenter demain.

Encore une fois, prenez soin de vous et de vos familles. En ces temps de tempête nous pensons à vous et vous assurons de tout notre soutien moral et amical.
 
Christian Guellerin