DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Le nouveau bâtiment de l’école vu par Bérenger Recoules, responsable de l’atelier numérique

Le nouveau bâtiment de l’école vu par Bérenger Recoules, responsable de l’atelier numérique

« Nous assisterons à la création d’un formidable chantier de mutualisation de compétences. »

Bérenger Recoules, Responsable de l’atelier Numérique

Qui suis-je ?

Responsable de l’atelier numérique

Je suis responsable de l’atelier numérique de L’École de design Nantes Atlantique. En contact direct avec les étudiants, je les accompagne dans la réalisation de leurs projets de prototypes numériques. J’interviens également auprès des responsables pédagogiques et enseignants des différentes filières pour les aider à structurer leurs pratiques d’enseignement. Enfin, j’appuie la mise en œuvre opérationnelle des projets pédagogiques de l’école.

Cours et workshops axés technologies de pointe

Pour chaque procédé, les modalités de travail sont très diverses, car on travaille aussi bien des modes d’expressions artistiques que des outils techniques, et ce toujours dans les technologies de pointe.

D’un point de vue pragmatique, je suis très centré sur la pratique. Je crée des ressources, anime des cours et des workshops autour de technologies liées à :

● les réalités alternatives : virtuelle, augmentée et mixte ;
● la programmation et l’électronique à travers l’internet des objets, la création de sites web ou des scénographies interactives
● l’intelligence artificielle ;
● la fabrication numérique : l’impression 3D, la broderie numérique ;
● la production audiovisuelle (motion, vidéo mapping, vfx, motion capture etc.).

Faire pousser des graines de makers

D’une manière générale, je m’intéresse à tout ce qui peut faire de nos étudiants des "makers" en devenir, en leur facilitant l’accès à ces ingiéneries. Quelles que soient leurs compétences techniques préalables, je les guide dans la structuration et la concrétisation de leurs idées.

La perspective ?

Un formidable chantier de mutualisation de compétences

À titre personnel, j’ai eu l’occasion d’évoluer au sein de l’écosystème nantais du quartier de la création avant de rejoindre L’École de design Nantes Atlantique. J’en connais donc le fourmillement créatif, la diversité des profils et des thématiques abordées.

Intégrer le quartier de la création est une formidable opportunité pour nous. Une fois la frontière géographique abolie, l’école sera beaucoup plus perméable aux influences des acteurs et institutions établis dans ce quartier. Nous pourrons dévoiler nos compétences et nos savoir-faire, mais aussi recevoir de nouvelles expertises artistiques et technologiques, de manière beaucoup plus fluide.

Des partenaires variés pour des croisements pluridisciplinaires

Un chantier sur la mutualisation de compétences, d’espaces pédagogiques et de matériel pédagogique pourra voir le jour. Ainsi nous aurons les clés pour travailler avec d’autres écoles telles que les Beaux-artsl’École d’Architecture ou l’Université de Nantes. Nous pourrons aussi collaborer avec des acteurs culturels tels que StereoluxTrempolino ou des entreprises.
C’est aussi une formidable occasion de s’ouvrir et de se former en participant à des conférences, expositions et autres manifestations qui font de ce quartier le cœur du dynamisme propre à la métropole nantaise.

Un nouvel espace d’hybridation de filières

Une équipe 100 % multidisciplinaire

D’un point de vue interne à l’école le rassemblement de toutes les filières sous le même toit sera l’occasion de construire une équipe multidisciplinaire et complémentaire. Aussi bien dans les savoirs que dans les approches pédagogiques et techniques, ce nouveau bâtiment permettra plus d’hybridation entre les filières et les métiers.

Une meilleure visibilité de l’atelier numérique

Aujourd’hui, tous les métiers du design sont concernés par le numérique. Le nouvel emplacement de l’atelier numérique le rendra beaucoup plus visible au sein de l’école et beaucoup plus facile à identifier pour les nouveaux étudiants. Qu’ils soient en première année, en cours de scolarité ou présents dans le cadre d’échanges internationaux, ils pourront mieux le repérer.

Bâtir de nouvelles transmissions de savoir

Ce nouveau bâtiment permet le rapprochement de diverses compétences : je pense, en particulier, à l’atelier maquette et à la cellule d’innovation pédagogique de l’école pour les ressources internes de l’école. J’imagine aussi les collaborations possibles avec les différents acteurs du quartier de la création. Selon moi, l’entrée dans cet espace de travail inédit sera l’occasion de réinterroger nos pratiques et de coconstruire de nouvelles façons de transmettre nos savoirs et notre passion d’une manière encore plus transversale.