Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Le design d’interactivité, un enjeu industriel

Le design d’interactivité, un enjeu industriel

En deux décennies, les technologies de l’information se sont installées dans notre quotidien. Le design d’interactivité représente aujourd’hui un enjeu majeur dans la conception des produits et services interactifs et l’innovation numérique. Tour d’horizon du domaine par l’angle de l’entreprise.

Betgame - Interactions Multi Ecrans - Benjamin ROYER et Jean-Charles WIELFAERT

L’innovation numérique au cœur du projet pédagogique

Si la révolution numérique s’est répandue si vite, c’est évidemment par une innovation permanente dans les technologies, à un faible coût. Mais la Loi de Moore n’explique pas tout : l’appropriation de ces produits s’est faite aussi grâce au design. La convivialité des téléphones et des ordinateurs, les usages devenus ludiques et intuitifs, c’est l’œuvre du design d’interactivité. Si l’économie numérique a aujourd’hui une telle importance, c’est aussi parce que les interfaces sont devenues des objets accessibles au plus grand nombre.

Depuis 1999, L’École de design a développé une offre de formation dans le domaine de l’interactivité, maintenant reconnue au meilleur niveau. Depuis 3 ans, le laboratoire de recherche et d’expérimentation READi (Recherches Expérimentales Appliquées en Design d’interactivité) apporte aux étudiants et aux entreprises partenaires une expertise dans la recherche centrée sur les usages des technologies de l’information et de la communication.

L’enseignement en premier cycle et en cycle master sur la culture numérique offrent aux étudiants les outils méthodologiques et techniques pour imaginer des solutions innovantes pour les entreprises. Sites Web, applications sur mobiles, navigations intuitives sur des dispositifs tactiles, cartographies de l’information, ou encore applications de réalité virtuelle ou augmentée, l’approche du projet s’inscrit autant dans une démarche d’innovation descendante ou ascendante.

C DANS L’AIR - Interactions Multi Ecrans - Rahman KALFANE et Nadim RAAD

Un partenariat historique avec Orange

Cette expertise est au cœur des partenariats établis avec des entreprises dans tous les secteurs. Orange, parmi d’autres, est un partenaire historique de l’école depuis 1999. Le développement de cette offre de formation a permis à l’entreprise d’intégrer le design dans ses projets. Ainsi, plusieurs études prospectives nous sont confiées chaque année par Orange pour explorer l’évolution permanente des usages. 9 designers d’interactivité issus de l’école ont intégré les équipes, et chaque année de nombreux stagiaires sont recrutés. Depuis 2011, 4 contrats d’apprentissage en cycle master Management du Design et de l’innovation ont également été mis en place. Ces liens forts laissent entrevoir d’autres perspectives de rapprochement, pour encourager l’intégration du design au sein du groupe.

Le design d’interactivité dans tous les secteurs d’activité

Mais la création de valeur ajoutée par les interfaces n’est pas réservée aux entreprises technologiques. L’école a exploré des solutions innovantes pour des équipements ou des contenus dans le domaine de l’agro-alimentaire, l’automobile, la banque, la gestion des ressources humaines, la télévision, le bien-être, la muséographie,... Bodet, VIF, Alcatel Lucent, Wiztivi, La Banque Populaire, Technicolor, Le Relais Thalasso de la Baule, Sigma..., Ces entreprises pour la plupart ont fait appel à l’école pour s’initier au design d’interactivité et lancer des premières démarches d’intégration. Pour certaines d’entre elles, cette collaboration a créé ou renforcée leur valeur ajoutée en termes d’image et d’usage.

Les stages donnent aussi l’opportunité aux étudiants d’exprimer leur créativité dans des agences de design, des start-up et des entreprises technologiques. Depuis 2000, plus de 270 conventions de stage ont été signées, permettant aux étudiants d’intégrer des équipes projets, au niveau national et international. Google, Faber Novel, Dassault Systèmes, Ripple Motion, Microsoft, By Volta... ont accueilli des étudiants, pour certaines de façon permanente. Ainsi Capgemini a constitué à Nantes une équipe de 4 designers d’interactivité.

Cartographie du téléchargement - Benjamin ROYER et Jean-Charles WIELFAERT

Des emplois au rendez-vous

Le marché de l’emploi en design d’interactivité est plutôt favorable, avec de belles opportunités professionnelles tant en France qu’à l’international. Plus de 28 % de diplômés toutes promotions confondues ont trouvé un emploi à l’étranger, un tiers en Amérique du Nord, un tiers dans les pays européens et les autres majoritairement en l’Asie, 72 % des diplômés travaillant en France. 3 régions regroupent trois quarts des embauches : l’Île de France, les Pays de la Loire et la Bretagne, concentration géographique due en particulier à une forte présence de l‘économie numérique et à l’installation de grands groupes technologiques. Les entreprises du numérique peuvent être des créateurs de logiciels, des fournisseurs de services numériques ou de solutions en réalité virtuelle, des consultants techniques dans le domaine de l’interface et l’interaction...
Une dizaine d’anciens diplômés ont choisi de créer leurs agences de design, majoritairement implantées dans l’Ouest. Ces petites entreprises ne connaissent pas la crise et sont en phase avec les attentes du marché.

Une histoire à écrire…

La (relative) jeunesse de cette discipline en fait un domaine riche de perspectives de développement. Les technologies d’interaction, de communication et d’immersion ouvrent des champs d’application encore inédits. Du côté des utilisateurs, les attentes en matière de services et d’usages nouveaux sont infinies, le design d’interactivité n’est qu’au début de son histoire…