DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

La fabrication pour tous et par tous, étape n°1 sur l’Ile de Nantes

La fabrication pour tous et par tous, étape n°1 sur l’Ile de Nantes

L’École de design s’est associée à Plateforme C, le projet de FabLab sur l’Ile de Nantes porté par l’association PING, pour faire bénéficier ses étudiants de ce lieu unique.

Le mot FabLab est la contraction de Fabrication et Laboratory. Il désigne un espace destiné à la fabrication rapide de biens : outils, pièces de rechange, mobilier, vêtements...
Il permet également de réaliser des maquettes d’objets complexes qui pourront ensuite être produites à plus grande échelle (prototypage rapide).

Si le concept de FabLab vient du MIT (Massachusetts Institute of Technology), les déclinaisons depuis sa création sont nombreuses, les pâles copies aussi… le terme est devenu un mot “magique” porteur d’espoir et d’innovation…

L’association Ping fait partie des premiers initiateurs du mouvement en France. Après une première expérimentation, elle a proposé l’ouverture d’un FabLab dans un hangar de 300m2 au quai des Antilles en plein cœur de l’Ile de Nantes.

Ouvert en novembre dernier, Plateforme C regroupe au sein de la Plateforme Régionale d’Innovation (PRI) Design’In, l’association PING (porteuse du projet) et des écoles partenaires (dont L’École de design Nantes Atlantique).

Partenaires de Plateforme C

La Plateforme C est un lieu structuré dans lequel on peut créer librement suivant 2 rythmes :
- les Open Ateliers, moments de partage collectif de savoirs sans programme pré-établi,
- les Ateliers Projets moments où les machines sont disponibles aux porteurs de projets.

Le FabLab Plateforme C est un lieu d’expérimentation et la première étape d’un projet d’essaimage plus vaste au sein de la région Pays de la Loire.

Les aspects les plus intéressants de ce FabLab sont :
- le rapprochement entre étudiants et professeurs des différentes écoles partenaires (L’École de design Nantes Atlantique, l’Université de Nantes, l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes, le Lycée technique Eugène Livet),
- le rapprochement entre les départements R&D des entreprises, les chercheurs, les artistes et les usagers,
- le développement de nouveaux usages avec des prototypes qui peuvent être mis en valeur,
- l’économie de circuit court et la possibilité de fabriquer des outils adaptés à moindres coûts.

Pour le designer il s’agit d’un défi important car à moyen terme, le concept de FabLab et d’objets libres (modifiables, diffusables sous licence ) risque de s’opposer au monde de l’industrie des objets propriétaires et des brevets… ou plus certainement de cohabiter dans la complexité de nos modèles sociétaux et économiques (logique d’addition, plus que d’exclusion)

En terme de moyens, un régisseur (FabLab manager) y travaille à temps plein et des ateliers y sont déjà organisés. Au niveau de l’équipement, la Plateforme C rassemble tous les outils que l’on trouve dans un atelier de bricolage traditionnel (établis électroniques, mécaniques, et bois) et des machines "à commande numérique ", c’est-à-dire pilotées par ordinateur :
- routeur CNC : découpe et usinage de plaques de bois/mousse très grands formats,
- découpe laser : découpe de matières (plastique, bois) par rayon laser,
- fraiseuse CNC : découpe et usinage de bois, métal, mousse,
- découpe vinyl : découpe le vinyle ou le papier cartonné (pochoirs, stickers, etc)
- imprimantes 3D : impression d’objets à partir d’un modèle 3D virtuel.

Dans le cadre du partenariat pédagogique avec l’école, l’utilisation du FabLab est réservé aux étudiants en master ayant réalisé une formation aux outils, méthode et philosophie du lieux.
2 groupes d’étudiants ont déjà eu accès au lieu et réalisé un workshop :
- les étudiants du programme "Innovation responsable" avec Ben Walker et Simon Boussard,
- les étudiants du programme "UX Design/Interfaces tangibles" avec Bruno Houssin.

L’inscription aux Open Ateliers (ouvert à tous) se fait individuellement et de façon libre.

Laurent Neyssensas
Directeur adjoint
READi Design Lab