DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

La créativité selon Stéphane Gouret, directeur général adjoint de l’école

La créativité selon Stéphane Gouret, directeur général adjoint de l’école

Dans le cadre de l’événement « Chtiiing ! Journées nantaises de la créativité » organisées du 21 au 24 avril par Nantes Métropole et la Samoa, Stéphane Gouret, directeur général adjoint de l’école, a animé une conférence sur le processus créatif.

Stéphane Gouret, directeur général adjoint de L’École de design Nantes Atlantique

Face aux enjeux sociaux, économiques, démocratiques et environnementaux actuels, la créativité constitue un formidable levier de mobilisation collective, d’invention positive et d’innovation responsable. Elle permet de penser un meilleur futur pour une société durable.

« Pour la plupart des gens, le design est une affaire de goût et d’esthétique. Mais le design, c’est avant tout se poser les bonnes questions. C’est travailler sur des problématiques liées à l’alimentation, à l’environnement et à la pollution, à la frugalité et au recyclage, à la transmission de l’information etc. Le design, c’est une méthodologie, un processus de réflexion. Mais au-delà de la méthodologie, ce qui va caractériser la spécificité d’un designer c’est sa créativité, sa capacité à générer des idées singulières et innovantes. La créativité, c’est l’antidote qui permet de penser une société positive et résiliente. »

 

 

Stéphane Gouret, designer, s’est spécialisé dans l’enseignement du design afin de transmettre ce processus créatif qui résulte d’un apprentissage. Fruit de nombreux témoignages de créatifs et de ses propres recherches, il propose une modélisation de ce processus en 6 étapes clés :

1/ S’inspirer

« Il faut être curieux. Un créatif est quelqu’un qui va tout absorber. Cette curiosité va participer à un phénomène de moisson et de sédimentation. Elle va constituer le terreau qui va permettre aux idées de se développer par la suite. L’inspiration se trouve partout : dans la nature, les rencontres, dans la ville ou encore dans l’art, sous toutes ses formes. »

2/ Faire des liens

« Le créatif va établir des connexions entre des éléments perçus au cours de sa vie qui n’ont a priori pas de lien les uns avec les autres. »

3/ Représenter les imaginaires

« Ensuite vient la phase de représentation, notamment à travers l’image, pour dialoguer avec l’idée. Cela peut par exemple passer par le dessin. Avant d’être un outil pour partager l’idée, le dessin participe à la représentation de cet imaginaire et à son élaboration. »

4/ Passer de l’imaginaire au réel

« La meilleure des idées devient la pire si elle reste au stade d’un rêve ou d’un imaginaire. Les créatifs sont des « Doers » au sens où ils réalisent, ils matérialisent. Cette étape de façonnage, de réalisation, de fabrication est essentielle. Le designer passe par exemple par des maquettes et des prototypes, pour s’inscrire dans un processus itératif de maturation créative. Si la réalisation ne passe pas par ces étapes techniques, la créativité n’aboutit pas. Plus l’idée est tangible, plus elle devient réelle et riche parce qu’on va pouvoir la partager. »

5/ Lâcher prise pour suspendre l’itération

« Il faut savoir arrêter l’itération et accepter à un moment donné que l’idée est aboutie et acceptable. En général, ce lâcher prise passe par une émotion qui relève de l’esthétique (ce qui est beau), de l’harmonique (ce qui est juste) ou du spirituel (ce qui transcende). »

6/ Partager

« Si la création n’est pas médiatisée, partagée, montrée, offerte elle n’a in fine aucun sens. Le partage est l’achèvement du processus créatif. »