DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Julia Kunkel, nouvelle directrice du Food Design Lab

Julia Kunkel, nouvelle directrice du Food Design Lab

Le leitmotiv de Julia Kunkel ? Être à la source de visions futures. Cette designer d’origine berlinoise de 44 ans, initialement formée au design produit, a travaillé 17 ans pour les grands acteurs de l’industrie agroalimentaire, du design produit et du transport. Experte en stratégie globale de marque, elle souhaite transmettre son amour du food design, sa connaissance fine des enjeux branding, tendances et du monde industriel aux étudiants. Julia Kunkel croit en une alimentation durable, respectueuse du monde et de l’homme, engagée et alignée avec nos modes de vie contemporains. Entretien avec une passionnée.

Julia Kunkel, directrice du Food Design Lab

Coup de foudre pour la food

Découverte du design alimentaire en Espagne

Lors d’un voyage Erasmus à Barcelone, la jeune Julia découvre le food design. Elle est fascinée par l’universalité et l’humanisme inhérents à cette discipline singulière. En effet, le rapport à l’alimentation nous concerne tous : il raconte des histoires particulières et globales, illustre la diversité des cultures et révèle notre rapport très personnel, sensuel et sensoriel à l’aliment.

Selon la designer, “l’humanité se trouve autour d’une table”, c’est pourquoi le food design doit être respecté, revalorisé et promu. Lors de son projet de thèse à l’Université des Arts de Berlin en 2003, elle crée la marque Bittersweet : une gamme de 12 sucreries correspondant à 12 variations d’humeurs.

Bittersweet : joie ou tendresse à déguster

Selon l’état émotionnel et les envies du consommateur, il choisit une douceur sucrée à savourer, avec un objectif en tête. Par exemple, s’il cherche à se remonter le moral, à se sentir apaisé, à être réconforté ou à interagir avec quelqu’un, il va cibler une sucrerie en particulier. Chaque friandise a une mission distincte et joue le rôle d’amplificateur d’émotions. Elle stimule les sens, divertit, invite au partage, console ou réjouit. La sucrerie a besoin d’être manipulée d’une manière spécifique pour pouvoir agir sur les émotions.

Entre 2003 et 2004, la marque Bittersweet sera exposée dans des galeries d’art à Berlin, Paris Séoul et Milan. Néanmoins, la jeune designer a dû convaincre que le design food méritait une reconnaissance académique. Et même, que le food design pouvait “agir socialement, être visionnaire, être centré sur l’humain, faire preuve méthode et constituer une discipline intellectuellement exigeante.”

17 ans de créativité dans l’industrie

Enivrance, Food and Drink Design Agency : le flair de l’avant-Instagram

Repérée par l’Agence de tendances Enivrance pour ses “nouvelles idées et concepts décalés”, Julia Kunkel s’envole pour Paris. Elle y travaille durant 3 ans sur le design innovant d’aliments et de cosmétiques ainsi que sur la création de nouvelles expériences de consommation. Elle y analyse les tendances mondiales en matière d’alimentation et de boissons : “on a fait du prospective design, c’est-à-dire beaucoup de voyages de repérages à travers le monde pour décrypter les signaux émergents et proposer de nouveaux concepts en convenient food. C’était avant l’apparition d’Instagram !”

Carlin Creative Trend Bureau

Pendant 4 ans, elle approfondit son expérience autour de sujets plus transversaux et globaux chez Carlin Creative. Parmi ses missions principales figure le conseil en design de concepts et services qui s’appuie sur le décryptage des tendances design spécifiquement liées au développement de nouveaux produits.

Elle se forme sur la veille de matériaux innovants et affine sa sensibilité en créant des gammes de couleurs.

L’aventure au long cours avec Peugeot

Quand Peugeot lance son Studio de design Peugeot Design Lab, il fait appel à elle pour prendre le poste du Global Brand Designer / manager. Les enjeux étaient les suivants : comment appliquer les méthodes de la stratégie de marque automobile et la transformer en stratégie design pour des clients dans des domaines du transport ferroviaire, de l’électroménager ou du lifestyle ? Comment créer une marque de fabrique identifiable dans ce secteur ultra compétitif et inventif qu’est celui du lifestyle ?

Elle restera 7 ans au Studio Peugeot Design Lab. La designer y est également responsable de la direction artistique et de la création des couleurs et matières pour les projets en design et transport.

La passion de transmettre et d’inspirer les designers en herbe

“J’adore la transmission et la pédagogie”

Nourrie par cette richesse d’expériences plurielles et désireuse de transmettre à son tour, Julia Kunkel se tourne vers l’enseignement. Elle dit être “très honorée de transmettre ce qu’elle a appris à la jeune génération” et ressentir “beaucoup de joie !” En 2019, elle devient maître de conférences à Rubika, École de Design, Animation et Jeu vidéo à Valenciennes. Puis, attirée par l’ouverture d’esprit et le décloisonnement interdisciplinaire propres à L’École de design Nantes Atlantique, elle prend la direction du Food Design Lab en décembre 2020. “J’ai aimé́ la pertinence et l’intelligence de l’établissement avec cette organisation autour de grandes thématiques pour les MDes (cycles master) : Food, Care, Digital, Media et City.”

Le Food design lab : 5 actions pour explorer l’alimentation de demain

Les Pays de la Loire recèlent une fabuleuse richesse alimentaire, entre terre, mer, vignes et élevage bovin. L’agroalimentaire est d’ailleurs le 1er secteur industriel régional. Comment le Food Design Lab pense-t-il se positionner par rapport à ce foisonnement pour aller à l’essentiel ? Comment agit-il en tant qu’incubateur de visions futures ?

1. Voir loin

Au sein du Lab, "on cherche à apporter des solutions visionnaires aux grandes questions suivantes : comment rendre le système alimentaire plus responsable grâce à la créativité et au design ? Comment transformer l’innovation technologique et la recherche alimentaire en un produit ou un service au consommateur plus juste ? Comment interagir sur la pédagogie et les habitudes alimentaires de chacun à travers le design ?"

2. Mêler savoirs et disciplines

Le Food Design Lab est intrinsèquement pluridisciplinaire et regroupe aussi bien des étudiants, graphistes, architectes d’intérieur, designers produits ou motion designers. Au niveau expertise, le Food Design Lab est constamment nourri par l’échange opérant avec des sociologues, des institutions, chercheurs, historiens et ingénieurs. Il est aussi dynamisé par ses réseaux oeuvrant dans les domaines de l’industrie agroalimentaire, des entreprises d’électroménager, des arts de la table ou des services.

Les grands enjeux inhérents au secteur alimentaire de demain sont vitaux : “on est attendus sur les questions de précarité́ alimentaire, RSE, gaspillage alimentaire, transition protéique, zéro déchet, circuit court, ou smart tech pour l’optimisation de l’usage des ressources. Les projets de fin d’études des étudiants sont très engagés : par exemple, l’un d’eux travaille sur un concept de cuisine dédiée aux personnes sans domicile fixe en milieu urbain. Une autre designeuse étudie l’impact écologique du climat sur la production de vin avec son projet sur la valorisation du terroir du muscadet et de son goût malgré les instabilités climatiques."

3. Agir sur le terrain

Les contextes d’actions du Food Design Lab sont variés : alimentation dans des restaurations collectives, territoires comestibles en ville et en général, initiatives qui réconcilient circuit court et grande distribution. Ils ont pour but d’imaginer notre alimentation dans le futur.

4. Décliner 5 grandes missions thématiques

Le Food Design Lab a identifié́ des priorités autour desquelles les équipes vont oeuvrer.

  • Stimuler la recherche et la vision future de l’alimentation qui favorise l’éco-innovation ;
  • Inspirer les acteurs de l’industrie alimentaire du territoire local et national ;
  • Renforcer le rôle du designer et son implication dans la création de l’alimentation de demain grâce à la créativité et au design thinking ;
  • Simplifier et rendre accessibles les processus design et apaiser les utilisateurs. Le design est au service de l’humain ;
  • Assurer la transmission pédagogique pour les générations futures de designers.

5. Répondre présent en 2021

Le Food Design Lab honorera de grands rendez-vous de l’alimentaire en 2021. En mai, une table ronde représentant des groupes alimentaires majeurs fera émerger la vision du design culinaire de demain et la trame d’action du Food Design Lab. C’est le Food Design Vision Colloquium. En juin, le concours ECOTROPHELIA aura lieu à Nancy et le Lab interviendra avec 2 groupes d’intervenants.

Julia Kunkel a renoué avec ses premiers amours au Food Design Lab : “Je me sens vraiment à ma place. Aider à révéler les talents uniques de chaque étudiant, les accompagner avec empathie à la recherche de leur voie/x, contribuer à impacter le futur : voici ce qui m’anime.