Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Impacts#6 – Coralie Sabin, designer shoppeuse chez Pinterest

Impacts#6 – Coralie Sabin, designer shoppeuse chez Pinterest

Une jeune designer dans la Silicon Valley

Diplômée de L’École de design en 2013, Coralie part pour les États-Unis. Elle intègre Zozi en 2014 à San Francisco, puis Pinterest en 2015. Entre tests utilisateurs, fonctionnalités, photos et stratégie digitale, portrait d’une jeune designer au cœur d’un des plus gros réseaux sociaux de la Silicon Valley.

“Les premiers tests utilisateurs représentent la phase la plus enthousiasmante du projet”

En près d’une semaine, “Shop the look” la nouvelle fonctionnalité de Pinterest a déjà été utilisée par près de 8,8 millions d’utilisateurs. Ce projet mené par Coralie Sabin, designer produit dans l’entreprise depuis 2 ans, et son équipe représente une réelle avancée pour Pinterest, le catalogue d’idées. Désormais les internautes peuvent acheter directement en ligne les vêtements et les accessoires. Lorsque vous voyez les points bleus, vous pouvez dorénavant acheter un article identique ou similaire à celui du look.
“Après le choix des visuels, de l’animation et la construction du flot de données, les premiers tests utilisateurs représentent la phase la plus enthousiasmante du projet” souligne Coralie qui vit depuis 4 ans à San Francisco. “C’est à ce moment que l’on expérimente vraiment la fonctionnalité et que l’on vérifie nos intuitions”.

“Ce qui importe avant tout c’est le lien avec les autres”

Il a fallu environ 6 mois pour développer le projet. “C’est le résultat d’un travail très collaboratif, notre équipe est très soudée” insiste Coralie. “Nous confrontons beaucoup nos projets en interne avec les ingénieurs mais aussi avec les autres designers, l’objectif est de concevoir la meilleure fonctionnalité en intégrant l’ensemble des contraintes techniques. Pinterest est avant tout un réseau de partage de loisirs (cuisine, mode, décoration...) mais nous souhaitons encourager les utilisateurs à inscrire ces outils de découvertes visuels dans la réalité car ce qui importe avant tout c’est le lien avec les autres. C’est un outil de découverte visuel pour toutes les passions et centres d’intérêts (que faire à diner ce soir, comment travailler le bois ou organiser un voyage) mais nous encourageons les utilisateurs à réaliser ces idées dans la vraie vie, car ce qui importe avant tout c’est le lien avec les autres”.

Phase de travail

“L’économie digitale recrute beaucoup de professionnels qui viennent de l’étranger”

Une parfaite maîtrise des outils informatiques est exigée pour ce métier mais aussi une grande adaptabilité et un sens de l’organisation” confie Coralie qui a été recrutée très rapidement après son diplôme. “À San Francisco, l’économie numérique recrute beaucoup de professionnels qui viennent de l’étranger” constate la jeune Française “car la diversité des parcours, des savoir-faire et des approches sont considérées dans l’entreprise comme une véritable richesse.”
Avant un éventuellement retour en Europe, cette designer passionnée de couture, de tricot et de broderie savoure “cette parenthèse dorée” au cœur de la Silicon Valley, dans une ville “où le sentiment de liberté est propice à la créativité”.