DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Impacts#6 - Géraldine Thomas, scénographe passionnée

Impacts#6 - Géraldine Thomas, scénographe passionnée

La scénographie, entre art et design

C’est en 2011 que Géraldine Thomas obtient son diplôme de designer après avoir passé 2 ans à Shanghai, sur le Campus Chine. La scénographie l’attire. Elle commence à travailler avec l’architecte scénographe Loretta Gaïtis à Paris puis ce sera Paolini Design, Jean-Julien Simonot et le Musée du Louvre en 2016. Elle y a conçu la scénographie de l’exposition Edme Bouchardon. Retour sur cette expérience mêlant design et art.

“La scénographie doit être conçue comme un écrin qui sublime les œuvres”

La conception de l’espace, c’est la création d’une atmosphère, d’un univers” explique Géraldine Thomas, designer de l’exposition Edme Bouchardon au Musée du Louvre. “La scénographie doit être conçue comme un écrin qui sublime les œuvres. Il nous faut trouver le juste équilibre pour les mettre en valeur en gardant toujours à l’esprit que nous sommes là pour raconter une histoire”.
En étroite collaboration avec les commissaires d’expositions, Géraldine a imaginé une mise en espace harmonieuse des sculptures et des dessins d’Edme Bouchardon en intégrant les contraintes d’ergonomie, de flux de circulation, d’accessibilité et de sécurité.

“Le designer est le pivot entre les différents métiers”

J’utilise au quotidien mes compétences très pointues de l’expérience utilisateur acquise à l’école mais aussi une approche très transversale des projets. C’est d’ailleurs nécessaire car le designer est le pivot entre les différents métiers. C’est lui qui fait le lien avec les autres corps de métier”, souligne Géraldine. “On ne travaille jamais seul et pour être scénographe, il faut savoir être à l’écoute de tous les intervenants (graphiste, éclairagiste, commissaires d’expositions, sécurité...), comprendre leurs demandes, savoir les traduire et ne pas hésiter à proposer des alternatives même lorsque certaines contraintes semblent parfois figées”.
Sur cette exposition Géraldine a aimé ce rapport à l’espace et tout particulièrement les différents rapports d’échelles (des pièces de monnaie aux sculptures monumentales, en passant par les dessins). “J’ai essayé de trouver le meilleur équilibre en ayant toujours le soin du détail” car, insiste-t-elle “c’est ce qui fait toute la différence”.

“Multiplier les expériences”

Cette expérience au Musée du Louvre lui a ouvert de nombreuses perspectives. “J’aimerais explorer la scénographie pour des expositions scientifiques ou historiques qui comportent un volet interactivité et réalité augmentée plus important ou travailler dans l’événementiel”. En parallèle, son goût pour le dessin conduit cette passionnée vers le pattern design pour décliner ses illustrations sur du textile et des objets décoratifs.
Géraldine travaille aujourd’hui en tant que chef de projet-scénographe au sein de l’agence bGc studio, pour laquelle elle a notamment réalisé l’adaptation de l’exposition “ Chrétiens d’Orient ”, actuellement présentée au musée des Beaux-Arts de Tourcoing après une première étape à l’Institut du Monde Arabe.
L’important est de s’accrocher à ses rêves, de multiplier les expériences et surtout de ne jamais renoncer” résume-t-elle.