Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Guillaume Marmin, artiste plasticien

Guillaume Marmin, artiste plasticien

Entretien avec Guillaume Marmin, artiste plasticien et intervenant à l’école spécialisé en scénographie digitale et plus particulièrement en mapping vidéo.

Guillaume, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis artiste plasticien. Je conçois des installations, des performances audiovisuelles et des scénographies pour le spectacle. J’utilise les technologies actuelles en son, vidéo et lumière pour proposer des dispositifs immersion. Pour découvrir un aperçu de mon travail et plus d’explications, rendez-vous sur : www.guillaumemarmin.com

Vous intervenez au sein de différentes options en bachelor à l’école. Depuis combien de temps intervenez-vous ? Pourquoi ces interventions en plus de votre métier d’artiste vidéaste ? Qu’en retenez-vous ?

J’interviens depuis 2 ans à L’École de design Nantes Atlantique en scénographie digitale et plus particulièrement en mapping vidéo.

C’est un bon exercice pour moi de formuler ma démarche et d’expliquer ces techniques le plus clairement possible à des étudiants issus de filières différentes. C’est aussi très stimulant de travailler intensément pendant une semaine sur un projet en particulier avec un objectif de rendu à la fin de chaque workshop. Quelques soient les compétences techniques, ce qui prime, à mon avis, c’est l’implication et l’engagement de chacun. Idéalement, c’est excitant de travailler avec de futurs professionnels qui ont envie de casser les codes établis. Dans une plus large mesure, c’est l’occasion d’observer comment les nouveaux outils bouleversent le rapport au savoir et à la création.

Dans quel cadre êtes vous intervenu sur le projet en partenariat avec Trempolino ?
Comment avez-vous abordé ce projet avec les étudiants ? De quelle façon avez vous travaillé ?

Les étudiants de la Classe internationale option Retail & Interior Design ont été invités à inventer une scénographie pour un concert du duo électro-nantais Seekers Keepers le 25 novembre à Trempolino, partenaire du projet.  Pendant toute la semaine du 20 novembre 2017, les étudiants ont planché sur la technique du mapping. Un bon challenge, car la plupart des étudiants n’avaient jamais fait de vidéo. Le résultat de ce travail a été présenté le samedi 25 novembre à Trempolino lors du concert. La restitution lors du concert à Trempolino a été filmée par les Studios Bellarue.