Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Gaëtan Ark et les standards web

Gaëtan Ark et les standards web

Entretien avec Gaëtan Ark, senior UX /UI designer chez Kosmos et intervenant à l’école sur les standards web.

Quel est votre parcours ?

Je suis un littéraire, un bac mélangeant philosophie et arts plastiques.
Intéressé par le design et toutes ses disciplines (et surtout trouver un métier), je me suis dirigé vers l’école Pivaut à Nantes (L’École de design n’existait pas encore) où j’ai suivi une formation très classique de graphisme. On y pratiquait le dessin, l’illustration hyper-réaliste et la typographie (on dessinait encore la Futura ou les Garamond à l’encre de Chine) mais on apprenait surtout à observer le monde qui nous entoure, à comprendre des formes et voir des couleurs qu’on ne soupçonnait pas.
En dernière année, j’ai proposé à une école frileuse de présenter la première thèse qui intégrait le numérique comme élément central avec la présentation d’un catalogue de polices de caractères sous forme d’un application «multimédia», c’est ce qui m’a amené aux outils numériques à une époque ou les agences présentaient encore des roughs de leurs maquettes aux clients.

Plutôt UX ou plutôt UI ?

Les deux évidemment ! On a tous vu sur les réseaux sociaux une image qui cherche à démontrer que ce sont des chemins différents, dans les faits, l’UI et la sensation qu’elle apporte n’est qu’une composante de l’expérience utilisateur.

Que fait Kosmos, la société pour laquelle vous travaillez et qu’y faites-vous ?

Kosmos est un éditeur logiciel, un équipe d’experts dans le domaine de l’éducation qui offrent un large panel d’outils (ENT ou Espaces Numériques de Travail) allant des écoles primaires, collèges et lycées jusqu’aux universités et aux écoles supérieures.

À Kosmos, j’apporte ma culture du design et de l’écoute utilisateur, des outils indispensables dans la volonté de démocratisation de l’usage du numérique dans l’éducation.

Pourquoi intervenez-vous année après année à L’École de design ?

Après avoir été élève dans une école d’Arts appliqués et quelques années d’expériences, j’ai vu les limites et les manques de ce qu’on m’avait enseigné et c’est ce que j’essaye d’apporter à mes élèves.

 

Que vous apporte vos interventions à L’École de design ?

L’approfondissement de mes connaissances, la remise en cause de certains savoirs ou de pratiques qu’il faut transmettre et expliquer à des élèves qui pour la plupart débutent. J’enseigne un domaine technique à l’école et c’est aussi rendre accessible des connaissances parfois complexes du point de vue du designer. L’enseignement m’a essentiellement appris à me remettre en cause continuellement.

Si vous deviez donner en 3 lignes une définition au web design ?

Le web design est un domaine où la connaissance n’est jamais figée. C’est un univers très vivant et dynamique ou l’on peut apprendre quelque chose de nouveau tous les jours. C’est ce qui me plaît encore aujourd’hui.

 

Pourriez-vous nous indiquer quelques sites que vous admirez et quelles en sont les raisons ?

1. alistapart.com. Site animé par Jeffrey Zeldman, un Designer d’interactivité de renom, ce site m’a permis de découvrir le web dans ce qu’il a de beau, la curiosité et la connaissance. Zeldman prête maintenant sa plume à des auteurs (pour la plupart issus du Web) pour nous faire découvrir leurs méthodes de travail ou les chemins qu’ils empruntent pour résoudre une problématique de design.
2. Wikipédia, de la connaissance au meilleur tarif, l’illustration que le Web peut être beau par la présence de communautés dont l’envie et de donner sa connaissance. On devrait tous prendre le temps de lire (ou de proposer) une page sur Wikipédia.
3. La page d’accueil de Lynn Fisherlynnandtonic.com Une découverte très récente dans laquelle Lynn Fisher nous fait la démonstration de sa maitrise du «responsive design». (Redimensionnez votre fenêtre pour voir ce que je raconte).

 

Comment vous tenez-vous au courant des dernières tendances en web design ?

Je regarde ce que proposent mes élèves ! Sinon les réseaux sociaux font ça très bien si on suit les bonnes personnes ☺

Les conseils que vous prodiguez aux étudiants pour se préparer aux Olympiades des métiers ?

« À mon signal, déchaine les enfers… » (Gladiator le film)