DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Du design et des environnements connectés

Du design et des environnements connectés

Les technologies de l’information et de la communication ont conduit à des notions telles que celles de "ville intelligente" (smart city), de réseaux intelligents de distribution de l’énergie électrique (smart grids), ou encore de "ville créative et durable". Les smartphones, les puces, les capteurs, les cartographies numériques et autres systèmes issus de l’informatique, transforment notre rapport à la ville et placent le design au centre des enjeux sociétaux, culturels et économiques liés à son évolution. La chaire sur les "environnements connectés" en cours de constitution à L’École de design Nantes Atlantique propose de mener, par le biais d’études prospectives, une recherche par le design sur toutes ces questions, au sein de 2 Design Labs, le Design Lab READi (Recherches expérimentales en design d’interactivité) et le Design Lab dédié à la Ville durable.

Un workshop exploratoire transversal

Le workshop SenS in the city, mené par des étudiants de 1ère année de cycle master (du 24 au 28 mars 2014) portait sur des scénarii de services associant le croisement de données imaginées à partir des possibilités offertes par différents types de capteurs et l’observation d’un terrain, le quartier en cours de constitution sur l’ancien site Alstom (partie ouest de l’île de Nantes) dédié aux activités et industries créatives.

Le cahier des charges affirmait un positionnement exploratoire, sans intégration préalable d’études avec des usagers, les propositions devant découler de la confrontation entre l’analyse des organisations spatiales et objets urbains du site et la conception de matrices de croisement de données entièrement libre. Le format du projet était un workshop de 5 jours avec un groupe de 17 étudiants formés à différents métiers du design (4 étudiants en provenance du design de produit, 8 étudiants en provenance de design espace et 5 étudiants en provenance de design d’interactivité) regroupés dans différents programmes de cycle master (6 étudiants en cycle master Mutations du cadre bâti, 3 étudiants en cycle master Nouvelles mobilités, 7 étudiants en cycle master Interfaces tangibles et 1 étudiant en cycle master Management du design et de l’innovation en apprentissage).

Ils étaient encadrés par une architecte (Christine Vignaud) et un designer d’interactivité (Thierry Mellerin) sous la direction de Grégoire Cliquet et Florent Orsoni (respectivement directeurs des Design Labs READi et Ville durable).

Le travail a été effectué par groupes associant des étudiants plus spécifiquement axés sur les matrices et d’autres sur l’observation du site, mais très rapidement un vrai travail d’équipe a pris forme.

Les propositions pour l’essentiel axées sur la météorologie, les différents modes de circulation et d’occupation des espaces sensés favoriser une meilleure fluidité, moins de stress, une meilleure sécurité ou des créations d’évènements, ont mis en valeur la capacité des étudiants à représenter des données complexes. Le travail sera complété par un séminaire en juin permettant de scénariser les services imaginés.

Le projet de ce workshop est issu d’une dynamique d’échanges et de logique exploratoire entre les Design Labs et un quartier dédié aux hybridations entre les innovations technologiques, la création artistique, l’architecture, l’urbanisme et le design.

Jocelyne Le Bœuf
Recherche et Valorisation des Design Labs