Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Diversifier les collaborations pour innover : l’exemple du Groupe PSA

Diversifier les collaborations pour innover : l’exemple du Groupe PSA

Savoir trouver les bonnes ressources externes pour s’aérer, insuffler un vent de nouveauté, bousculer les habitudes est nécessaire pour enrichir son innovation. Pour cela, les écoles et étudiants peuvent être de solides partenaires.

C’est la vision du Groupe PSA qui réunit depuis 2012 plusieurs grandes écoles d’art, de design et de technologie autour de son OpenLab Design. Comment ? Avec quels objectifs ? Et quels bénéfices attendus ?

Réponses avec Jean-Luc Pognon, UX Lead au sein du Groupe PSA et responsable de l’OpenLab Design.

Quel sont les objectifs de l’OpenLab Design et quand a-t-il été créé ?

L’OpenLab Design a été créé en 2012, entre le Groupe PSA, L’École de Design de Nantes Atlantique, Strate Ecole de design, et l’ENSCI. Le réseau a depuis été enrichi avec l’arrivée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers, l’ESTACA et HETIC. Ce réseau est voué à se développer avec l’arrivée cette année de l’école des Gobelins.

Les objectifs de l’OpenLab Design sont :

  • d’explorer et de concevoir les interactions et les interfaces d’un produit ou d’un service
  • de scénariser les expériences utilisateurs de demain, en situation de mobilités multiples et dans une logique de continuité de service
  • de rester à la pointe des méthodes de design centrées utilisateur
  • de disposer de ressources et de moyens (stages, alternants, ateliers de prototypages, antennes des écoles à l’étranger)

Au-delà de ces attendus, l’approche des étudiants et les formalisations des concepts selon les formations des différentes écoles de l’OpenLab permettent surtout de rafraîchir les réflexions en interne, de challenger nos idées reçues et nos certitudes, de remettre en question nos modes de communication de projets, bref, de nous bousculer un peu !

Exemple de rendu projet

Comment fonctionne l’OpenLab Design ?

L’OpenLab Design est une structure de la Direction de la Recherche et de l’Innovation. Il est sous responsabilité opérationnelle de l’équipe UXLab, le laboratoire d’usages de la DRIA et d’UXCT (User eXperience Cockpit Teams).

Chaque designer d’UXLab a la responsabilité du pilotage d’un projet OpenLab Design. Tous les projets sont coordonnés et leurs avancements revus lors des Comités de Pilotage qui ont lieu tous les trimestres, avec toutes les écoles, au centre de design du groupe PSA à Vélizy.

Un projet OpenLab Design se fait avec une ou deux écoles travaillant ensemble, sur un semestre ou une année scolaire.

Comment sont définis les sujets qui sont proposés aux écoles?

Chaque année, de nouveaux sujets sont proposés aux écoles par le Groupe PSA, en rapport avec le Plan de Recherche et d’Innovation du Groupe PSA.
Au sein de ce plan, nous sélectionnons des thématiques touchant aux IHM (Interfaces Homme Machine) et à l’UX (User eXperience), qui nécessiteraient un point de vue externe et jeune, pour être au plus près des préoccupations des futurs clients, en termes d’aspirations, d’usages, de technologies.

Depuis peu, nous demandons aux écoles de proposer également de nouveaux modes de collaborations (par exemple, un partenariat avec une autre école, en France ou à l’étranger). Si ces modes de coopération correspondent à des enjeux et des zones géographiques stratégiques pour le Groupe PSA, alors le sujet peut être lancé.

Pourquoi faire appel aux étudiants de L’École de design Nantes Atlantique?

Depuis la création de l’OpenLab Design, L’École de design de Nantes a collaboré avec le Groupe PSA chaque année, et ce, avec une grande qualité d’investissement des étudiants et du corps enseignant.
Par ailleurs, les antennes de L’École à l’international sont un atout majeur pour nous. Ainsi, un projet OpenLab Design a été mené en 2016 avec le Brazil Studio à Sao Paulo. La région Amérique latine est importante pour le Groupe PSA.
Un autre exemple : sur l’année 2019-2019, un projet a été lancé avec L’École de Design de Nantes, le China Studio et l’India Studio.
Ce sont des exemples de collaborations au service de projets du Groupe PSA à portées internationales.
Enfin, en 2018, un étudiant ayant participé à un projet OpenLab a par la suite été embauché par le Groupe PSA, ce qui démontre que ce réseau sert également à identifier de futures embauches.

Quels sont vos attendus lors de ces projets?

Nous demandons de la part des écoles du réseau un encadrement étroit des étudiants pour garantir la bonne prise en compte du sujet. Cela peut se faire par l’intermédiaire d’un designer professionnel recruté par l’école en tant qu’intervenant extérieur le temps du projet, ou par des professeurs de l’école, ou encore via un laboratoire de l’école, comme c’est le cas avec le Human Machine Design Lab avec lequel nous avons beaucoup travaillé.

Ces projets font-ils émerger des idées en interne, vous permettent-ils d’avoir une vision différente? Avez-vous poussé certains concepts en interne pour une mise sur le marché?

Les restitutions finales des projets OpenLab Design ont un objectif double :

  •  Sur le fond, elles doivent alimenter les réflexions en internes, et nous faire réaliser de certaines préoccupations des nouvelles générations. Elles sont en ce sens une mine d’or puisqu’elles défrichent des terrains inexplorés ou peu appréhendés en interne.
  • Sur la forme, la façon des étudiants d’analyser, de présenter et de représenter leurs idées est un vrai boost pour nous en termes de présentations et communications internes.

Enfin, les concepts imaginés par les étudiants sont rarement exploitables en l’état. Ils servent davantage à questionner en interne, et pour certains concepts à très forte valeur, à nous faire rebondir dessus.

Qu’appréciez-vous dans les profils de nos étudiants de l’école ?

Les étudiants de Nantes qui sont impliqués dans les projets OpenLab Design sont souvent passionnés par l’automobile, ou plus largement par les problématiques liées à la mobilité. Ils trouvent alors un cadre idéal pour leur stage., Dans le cas de l’embauche successive à un projet OpenLab Design, ils auront ainsi été préparés à réfléchir à nos problématiques et nos enjeux pendant plusieurs mois avant de nous rejoindre. Ils possèdent alors une expérience et un recul intéressants alors qu’ils ne sont âgés que de 23 ou 24 ans.