DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

DATARAMA #3 - Interview de Lynn Cherny - Consultante en analyse de données, spécialiste en dataviz et conceptrice d’interfaces

DATARAMA #3 - Interview de Lynn Cherny - Consultante en analyse de données, spécialiste en dataviz et conceptrice d’interfaces
Lynn Cherny pendant Datarama #3, le 19 septembre 2018 à Nantes.

Entretien avec une spécialiste de l’exploration et l’analyse de données

Lynn Cherny est consultante en analyse de données, spécialisée dans l’exploration de données, l’analyse de données, l’étude de clientèle et la conception d’interfaces.

Après avoir obtenu un doctorat à l’Université de Stanford en linguistique, un Master à l’Université de Cambridge en langage informatique et traitement du langage et une licence à l’Université du Maryland en linguistique, elle quitte la recherche pour devenir conceptrice d’interfaces. Durant 20 ans, elle a exercé diverses fonctions autour de l’interface utilisateur et l’expérience utilisateur. Elle a également été enseignante-chercheuse, enseignant la visualisation de données interactive à l’Université de Miami, et a officié à l’EM Lyon Business School, en France, en tant que maître de conférences. Elle est à présent consultante pour une société d’intelligence artificielle à Londres. Elle est aussi l’auteur de deux ouvrages intitulés « Wired Women: Gender and New Realities in Cyberspace » et « Conversation and Community: Chat in a Virtual World ». Elle a partagé avec nous sa définition du design et nous en dit un peu plus sur son parcours professionnel.

Nantes Digital Week invite le public et les professionnels à explorer la culture numérique sous toutes ses formes

Datarama est une journée de conférences qui se tient dans le cadre de la Nantes Digital Week, créée à l’initiative de la Chaire Environnements connectés Banque Populaire Grand Ouest - LIPPI.

Au cours de la conférence qu’elle a donnée, Lynn Cherny a soulevé la question de savoir ce qu’une histoire contient réellement et à quel point il est important d’examiner les données avant de les représenter graphiquement. Elle a également abordé l’aspect politique de la narration des données : qui raconte l’histoire ? Qui décide qu’elle vaut la peine d’être racontée ?

Parmi les nombreuses données qu’elle a examinées et analysées, données tirées de fictions depuis 1928 jusqu’aux films d’aujourd’hui, elle a constaté à quel point certains protagonistes étaient mal considérés en fonction de leur sexe ou de leur origine ethnique. Ses travaux mettent en lumière la manière dont ces stéréotypes traversent le temps et continuent, encore aujourd’hui, de marquer la narration des histoires.

Elle pense que la traduction graphique de ces données peut rendre les choses plus évidentes pour le public et ainsi lui faire comprendre que souvent « les informations ne sont pas égales dans la façon dont elles traitent les sujets qu’elles couvrent ».