Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Creative Jam à Lugo

Creative Jam à Lugo

Genèse et contexte du projet

Dans le contexte du projet Atlantic Youth Creative Hub soutenu par INTERREG, un creative jam a été mis en place à Lugo au Portugal. L’idée était de réunir des étudiants de plusieurs nationalités et hubs (10 au total) durant une journée de creative jam. L’animation a été conjointe à Plymouth College of Art et à L’École de design.

La journée précédente était dédiée à la présentation des outils et spécialités de chaque hub via des workshops. Pour faciliter la tenue du creative jam et pouvoir aller rapidement vers du prototypage et consacrer ce creative jam au doing, il a été décidé de consacrer la séance dédiée à la présentation de la démarche design thinking à une idéation pour définir des pistes de sujets. Initialement, des représentants de chaque hub devaient participer à l’atelier pour ensuite réaliser un prototype à partir de l’idéation faite la veille. Chaque hub était formé d’un groupe de 5 personnes environ. Des contraintes organisationnelles ont dû changer l’approche, tous les hubs n’ayant finalement pas pu participer au workshop la veille. La question centrale était donc : Comment passer d’une idéation à 8 personnes à une diffusion et à un développement en mode prototypage rapide de ces idées sur un groupe de 53 personnes ?

Philosophie du projet

L’objectif de cette session n’était pas tant d’arriver à des idées innovantes que de créer des synergies et d’avoir des ambassadeurs pour augmenter la mobilisation de la jeunesse autour des différents hubs et du projet. Ainsi, l’atelier s’est concentré surtout vers la production de « prototypes » plutôt que la faisabilité ou la viabilité des projets. L’idée de faire suivre la journée 1 et la journée 2 imposait de choisir un thème pour permettre une continuité. Ce thème devait être tout à la fois fédérateur des hubs et appréhendable par tous. Si la thématique choisie à Lugo était autour de créativité et emploi, le choix du sujet s’est porté sur un élément périphérique : la pollution liée au plastique dans les océans.

Mise en place d’un atelier réunissant 53 personnes– étudiants d’une journée sur le prototypage

Difficultés particulières : 1ère idéation par un groupe de 8 personnes et passage à une idéation à 53 personnes.

5 nationalités différentes (4 langues) dans le cadre du projet Atlantic Youth Creative Hub, soutenu par INTERREG.

L’École de design & Plymouth College of Art, animateurs du Creative Jam

• Encadrement des groupes : 4 étudiants en première année de MDes, 1 designer junior (Camille Chevroton, experte en conception d’outils design), 2 personnes de L’École de design (responsable pédagogique : Anaïs Jacquard, responsable recherche : Hilda Zara), appui d’un expert du sujet : Pierre Yves Jaouen (Brest)
• Encadrement et cadrage global : Florent Orsoni, directeur du Design Lab Ville durable et le Funding Manager de Plymouth College of Art
• Encadrement technique (3D, ARDUINO): Fab lab Plymouth College of Art

Projets développés

Au final, 8 idées ont été développées comprenant un objet et une visée éducative. Une fiche prototype visait à clarifier les objectifs de prototypage. Les projets ont été présentés à un jury (voir vidéos ci-dessous).
• FERN (produit IOT)
• TRASHSHARK (véhicule autonome)
• THE NON PLASTIC VAN
• SMART BIN APP (produit IOT)
• FEST (reyclage de vêtements)
• Survive S5 (outil de communication)
• ARPEO (médiation éducative)
• Toys to frock (recyclage de vêtements)

Bilan

Les étudiants ont pu tous réaliser un projet et un prototype. Aucune équipe n’a abandonné même si les niveaux étaient largement hétérogènes. Le mur d’idées (IDEA WALL) a largement joué son office permettant une bonne réappropriation de celles-ci. L’objectif du creative jam d’avoir des ambassadeurs de l’approche a été totalement rempli de ce côté-là.

• Qualité des idées
Certaines idées comportent de bons éléments à développer, en particulier dans le secteur éducatif. La continuité de celles-ci permettent d’avoir une vision globale autour du recyclage des plastiques ou de la sensibilisation à la problématique.

• Pitch
Le peu de temps consacré aux pitchs n’a pas permis d’avoir une homogénéité de ceux-ci. Le temps de 4 minutes initialement accordé n’a pas été toujours respecté. L’objectif étant de donner confiance à des ambassadeurs plutôt que de sélectionner des projets.

• Évaluation
Dans le même esprit de non compétition, le jury ne devait pas désigner de vainqueur mais disposait d’une fiche d’évaluation et de notation qui n’a cependant pas été remise aux participants. Ainsi, il n’y a pas eu de retour particulier fait aux participants en dehors de questions sur le contenu du projet. Il a donc été un peu frustrant pour les participants de ne pas avoir de retour direct. En revanche, un retour sera réalisé à l’issue d’une réunion de bilan à partir des feuilles d’évaluation distribuées dans chaque hub.

• Interculturalité à renforcer
La dimension interculturelle serait à renforcer en ayant une vraie mixité des équipes de départ. Cette dimension sera renforcée par une meilleure coordination entre les hubs (l’objectif était surtout ici d’enclencher une dynamique et de voir les possibilités de chaque hubs.)

• Meilleure articulation avec les workshops
Il s’agit de voir comment articuler les workshops pour une meilleure coordination entre les ateliers proposés par les hubs et le creative jam.

• Succès de la démarche design thinking
Même s’il ne s’agissait pas à travers l’atelier de définir 8 réels projets, certains éléments intéressants pourraient être repris dans de futurs projets à développer par les étudiants. L’objectif de production est ainsi réalisé. Les étudiants présents pourront également bénéficier des outils open source réalisés pour l’occasion.

Boîte à outils

• Persona
• Pitch
• Brainstorming
• Préparation
• Scenario
• Final - poster
• Inspiration - combination