Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Convention de partenariat avec Arkéa

Convention de partenariat avec Arkéa

Le groupe Arkéa et L’École de design renforcent leur collaboration

Ronan Le Moal, directeur général du groupe Arkéa (établissement bancaire composé des réseaux du Crédit Mutuel de Bretagne, du Sud-Ouest et Massif Central, ainsi que d’une trentaine de filiales spécialisées : Fortuneo, Monext, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels, Arkéa Investment Services, Suravenir…), et Christian Guellerin, directeur général de L’École de design e, ont signé une convention de partenariat le 27 novembre 2018 pour une durée de trois ans. L’objectif est de poursuivre une collaboration initiée il y a quatre ans déjà et qui a permis aux étudiants de L’École de design de collaborer avec les équipes du groupe Arkéa sur près d’une dizaine de projets de conception de services bancaires et assurantiels. Arkéa s’engage à contribuer au programme de formation des étudiants pour encourager l’émergence des talents de demain.

Au-delà des études prospectives, ce sont des workshops et des missions d’expertise qui seront menés avec les étudiants pour faire émerger des pistes innovantes et nourrir les réflexions du groupe Arkéa. Ainsi, Ronan Le Moal, directeur général d’Arkéa, et Christian Guellerin, directeur général de L’École de design Nantes Atlantique, ont signé une convention de partenariat pour une durée de trois ans qui vise à renforcer les liens étroits noués entre les deux établissements.
• Pour le groupe Arkéa, cette collaboration est source de créativité et permet de s’éveiller davantage aux méthodes de travail inspirées du Design en vue d’apporter des solutions innovantes aux besoins de ses clients.
• Pour les étudiants de L’École de design, le partenariat avec un groupe bancaire ouvert et audacieux permet d’enrichir les enseignements. L’ancrage des projets dans la réalité professionnelle et économique apporte un haut niveau de professionnalisation. Arkéa s’engage à contribuer aux parcours de formation des étudiants pour favoriser le développement et l’expression des talents de demain grâce à la prise d’initiatives et la concrétisation de véritables projets.

Une convention qui bénéficie aux deux parties prenantes

Ronan Le Moal, directeur général du groupe Arkéa, a commenté : “Nous sommes heureux de poursuivre notre collaboration avec L’École de design Nantes Atlantique. Ce partenariat apporte depuis quatre ans beaucoup de valeur à nos deux établissements ainsi qu’à nos équipes. Le design nous invite à nous interroger sur les usages de demain. Il leur donne forme, sens et valeur. Pour un groupe comme Arkéa qui construit son succès sur l’innovation et la qualité du service rendu, c’est donc un formidable outil stratégique qui permet d’orienter puis d’ajuster les choix technologiques et de développement. Arkéa, qui se projette dans une logique de plateforme collaborative et ouverte, souhaite multiplier les interactions avec ses partenaires pour partager des savoir-faire qui sont complémentaires. C’est comme cela que nous pourrons concevoir les services qui apporteront la meilleure réponse aux aspirations et modes de vie de demain. Arkéa est, par ailleurs, un employeur de référence et un moteur pour l’emploi dans ses territoires. Nous jouons pleinement notre rôle en accueillant des étudiants tout au long de l’année et en permettant à certains d’entrer de plain-pied dans la vie professionnelle. Une entreprise n’a jamais trop de talents !”

Christian Guellerin, directeur général de L’École de design, a ajouté : “Comme tous les secteurs d’activités, les banques vont devoir réinventer leurs services pour s’adapter aux modifications des contextes sociaux, technologiques, économiques. La relation avec la clientèle, avec leurs partenaires, avec les réseaux financiers, les relations sociales, les organisations de travail vont considérablement évoluer. La banque de 2025 sera peut-être profondément différente, dématérialisée ? avatarisée ? robotisée ? … peut-être, alors il conviendra de replacer l’Humain au centre de toutes les problématiques et de réinventer une nouvelle « Humanité ». C’est tout l’enjeu de ce partenariat ambitieux et enthousiasmant.”

À lire également