Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

China Studio : nouvelle dynamique pour le partenariat avec l’Université de Shanghai

China Studio : nouvelle dynamique pour le partenariat avec l’Université de Shanghai
Signature officielle d’un nouvel accord de coopération avec la Shanghai Academy of Fine Arts

Christian Guellerin a pu participer à la cérémonie de lancement de la toute nouvelle Academy of Art de l’Université de Shanghai le dimanche 11 décembre 2016. Un nouvel accord renforcé qui prolonge la collaboration avec l’Université de Shanghai dans la perspective de l’ouverture d’un centre de design et d’innovation franco-chinois, soutenu par l’entreprise Baosteel.

Une évolution majeure de notre partenariat à Shanghai

 La faculté des Beaux Arts de l’Université de Shanghai prend davantage d’autonomie et d’ambition en devenant Shanghai Academy of Fine Arts : c’est officiel depuis le dimanche 11 septembre 2016, date d’inauguration de cette nouvelle entité en présence des représentants du district de Baoshan, de Baowu Group et de l’Université de Shanghai. A cette occasion, un accord a été signé entre Mr FENG Yuan, nouveau doyen de l’Academy of Art, et Christian Guellerin, directeur général de L’École de design Nantes Atlantique, pour prolonger et étendre l’accord de partenariat établi en 2010 et renouvelé en 2012 et 2014.

Visite du site Baosteel, qui pourrait accueillir le futur centre de design et d’innovation franco-chinois.

Un centre de design dans une future friche industrielle

Ce nouvel accord renforce la coopération avec la toute nouvelle entité, avec une capacité en augmentation pour le programme Design & Interculturalité China Studio, la perspective d’un double diplôme pour les étudiants de la Shanghai Academy of Fine Art, et le projet d’un centre de design et d’innovation franco-chinois dans le cadre de la réhabilitation d’un site industriel de l’entreprise de sidérurgie Baosteel, géant du secteur.

Christian Guellerin a pu ainsi également participer le même jour à un atelier de réflexion sur la reconversion du site de Baosteel avec une vingtaine d’experts chinois et internationaux.