Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

L’École de design à la Biennale internationale de design Saint-Étienne

L’École de design à la Biennale internationale de design Saint-Étienne

La Biennale de design 2019 à Saint Etienne

La Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2019 portera sa réflexion sur la réalité grand public du design. Comment le design s’adresse au plus grand nombre en rendant la technologie accessible ? Comment le design s’empare de la culture et des pratiques locales pour les transformer en créations, produits, services, systèmes ?

En parallèle de ce thème, la Chine est invitée à déployer le présent et le futur de sa production en design, dans plusieurs expositions, dont celle portée par l’ESADSE, Stefania.

La Chine à l’honneur de la Biennale 2019…

La production chinoise a marqué durablement la relation des pays occidentaux aux objets de grande consommation au cours des deux dernières décennies, apportant un design de masse, fondé sur l’efficacité productive et l’uniformisation.

Ce grand pays veut aujourd’hui sortir de ce modèle et relever le défi d’un design de qualité autant que de quantité, afin d’étendre son influence économique mondiale au champ culturel. Pour cela, une politique offensive de développement des formations en design a été mise en place et nos établissements, qui accueillent depuis plusieurs décennies des étudiants chinois, ont été pleinement mis à contribution.
Les écoles de design françaises et européennes ont formé plusieurs générations de designers chinois, devenus parfois à leur tour formateurs dans leur pays.

Aujourd‘hui, l’ambition d’un dialogue à égalité avec nos établissements et nos cultures est devenue réalité : de magnifiques écoles supérieures d’art et/ou de design déploient sur tout le territoire chinois des dynamiques impressionnantes de formation à la création. Dans la mode, l’objet, l’aménagement intérieur, le graphisme, le numérique, un nouveau design chinois retrouve des données culturelles patrimoniales et participe à la création d’une nouvelle identité chinoise, à la fois millénaire et futuriste.

En écho aux problématiques d’urbanisation intense, que vit la Chine actuellement, la scénographie prend la forme de Stefania, une ville intra-biennale.

À Stefania, la temporalité est insolite : un jour correspond à une année. Le visiteur devient l’hôte d’une exposition vivante, changeant de visage chacun des trente jours de la Biennale. Les étudiants de l’ESADSE invitent à vivre les trente années d’une ville qui mute et évolue. Divisé en douze bâtiments, ce grand ensemble propose au visiteur une expérience autant qu’une visite d’exposition. C’est une exposition habitée, où les étudiants sont respectivement directeurs d’école, patrons de café, responsables de lieu de culte... Ils feront l’expérience des instances qui accompagnent la vie des habitants.

C’est dans ce contexte que L’École de design Nantes Atlantique est invitée à proposer une sélection de projets issus de la formation MDes Design & interculturalité proposé au China Studio, à Shanghai.

…les projets du China Studio dans l’exposition Stefania…

Vivid Altar

VIVID ALTAR répond à la surpopulation des cimetières des mégalopoles chinoises avec une alternative respectueuse des traditions. Logé dans un cimetière-jardin, l’autel VIVID ALTAR offre aux familles un parcours de recueillement allant de l’espace public jusqu’à l’isolement dans l’intimité. Conservés aux domiciles des familles, les autels personnalisés viennent se nicher dans une contre-forme dédiée et associée à un emplacement-totem réservé. Une lampe s’éclaire pour symboliser la connexion avec le défunt.

C’est le projet de fin d’étude de Camille Charmey. Après son cycle bachelor en scénographie, Camille s’est dirigée vers le programme Design et interculturalité à Shanghai (Chine). Après des stages chez Kamaleon, architecture & scénographie au Mans puis chez Debelle de Montby, agence de design global à Shanghai, elle a construit son projet de fin d’études sur les cimetières au sein de la mégalopole chinoise.

 

Découvrir

Journey to the Throne

Journey to the Throne est un jeu de société alliant mythes et défis de la société chinoise actuelle, à partir de 16 ans pour 2 à 4 joueurs. Sa construction s’est basée sur un travail de recherche sur les mythes et leur place dans la société chinoise contemporaine. Les Chinois s’inspirent des mythes dans la vie réelle ; un levier pour trouver sa place dans la société et se donner des objectifs. Le jeu de société est une transposition de la société et de ses acteurs, connectés par des liens stratégiques, des conflits ou des alliances.

Le designer du jeu, Thibaud Gouno, est passé pare le BDes en design d’interactivité. Son intérêt pour le graphisme s’est développé dès la première année à L’École de design. Il a ensuite poursuivi avec le programme MDes Design & interculturalité au China Studio où il a pu se frotter à un design anthropologique basé sur la compréhension et l’analyse de la culture chinoise.

 

Découvrir

Building Workers’ Uniform

L’uniforme de travail développé sur la base d’un costume traditionnel permet de fluidifier le travail et d’améliorer la sécurité et l’organisation des chantiers de construction en Chine avec un système d’identification dans une poche transparente pour la carte d’identité, des bandes Hi-Vi pour identifier niveau de qualification et entreprise du travailleur. Building Workers’Uniform répond au quotidien de l’ouvrier en bâtiment : il se transforme en sac de rangement pour aller sur un autre chantier ou pour son congé annuel. Son designer Paul Gardette a réalisé son BDes en design graphique finalisé par un stage chez Mazarine Digital à Paris. Il a ensuite suivi le programme MDes Design & interculturalité au China Studio avec des stages à Shanghai chez Neocha, une agence créative où il était en charge de projets créatifs puis chez Wieden + Kennedy, une agence de publicité, en tant que responsable artistique.

 

Découvrir

…et une table ronde sur la relation entre les écoles de design et la Chine

Dans le cadre de la  Biennale aura lieu une table ronde le 17 avril 2019 après-midi dont la thématique est Les écoles et la Chine. Les intervenants aborderont les liens crées entre les écoles européennes et chinoises et la manière dont résulte une pratique contemporaine en art et design.

Dans ce cadre, Mickaël Corbard, responsable pédagogique des programmes internationaux de cycle master de L’École de design Nantes Atlantique interviendra sur la collaboration avec des établissements chinois. Il donnera des exemples de bonnes pratiques. Il présentera aussi des parcours de nos étudiants chinois diplômés en France et étudiants français diplômés en Chine.

Informations pratiques

Lieu

Cité du design – bâtiment H sud
3 rue Javelin Pagnon
42000 Saint-Étienne

En savoir plus

Dates

Du 21/03 au 22/04