DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

De Nantes à Hong Kong : interview d’Arthur Senant

De Nantes à Hong Kong : interview d’Arthur Senant

Une carrière internationale… pour un groupe français

Comme 30% de nos jeunes diplômés bac + 5, Arthur Senant, alumni 2008, a choisi de poursuivre sa carrière à l’étranger à l’issue de son diplôme. Basé à Hong Kong, c’est pourtant pour le groupe français Carrefour qu’il travaille. Rencontre avec un designer curieux

Peux-tu nous rappeler ton parcours scolaire et professionnel ?

En 2003, après un DUT Génie électrique & informatique industrielle, j’intègre le cursus bac+5 de L’École de design en Design produit. En 2008, j’effectue mon stage de fin d’études chez Decathlon à Lille avant d’être diplômé. Puis ce sera l’agence de design industriel nantaise Faltazi en 2009 et l’agence de design Innovate Product Design à Salisbury en 2010. En 2011, c’est le début de l’aventure à Hong Kong avec le Groupe Carrefour. J’y suis toujours en tant que Design & packaging manager.

Pourquoi avoir choisi le design après un DUT ?

Mon parcours visait initialement des écoles d’ingénieurs. Cependant, j’ai décidé de me réorienter en cours de la 2ème année de mon DUT vers une formation mêlant à la fois la technique acquise ces dernières années et la recherche d’esthétique, d’usage et de concret. Au cours des premières années à L’École de Design, on cherche sa voix, on se renseigne et peu à peu, notamment avec l’aide des stages, on apprend à connaître son futur métier et ses débouchés multiples. En 4ème année, mon orientation "professionnelle" était assez claire et simple. Allier l’utile à l’agréable et faire de cette passion qui a grandi au fil des années un métier dans un environnement valorisant. C’est pourquoi j’ai rapidement choisi de découvrir d’autres cultures et ainsi favoriser la curiosité à n’importe quel moment de la journée. Actuellement à Hong Kong, j’ai mon lot de chinoiseries quotidiennes.

Un exemple de produit de ton quotidien ?

J’ai travaillé notamment sur les sacoches d’ordinateur POSS. Avec plus de 120 000 sacoches vendues par an, ces sacoches Poss se sont fait une belle place sur le marché national. Solides et fonctionnelles, elles ne laissent rien au hasard : parfait mélange d’élégance et de style, résistantes et fonctionnelles, elles ont été créées pour prendre soin de votre matériel multimédia.

Dans ta carrière, quels ont été les freins et les succès ?

Le salaire peut être un frein lorsque l’on commence une carrière de designer. Il faut parfois être prêt à faire des sacrifices dans ses premières années. Mais en faisant de bons choix professionnels et surtout en prouvant à l’entreprise (ou à soi-même) notre valeur, la balance se renversera selon ses efforts.
C’est d’ailleurs comme cela que les réussites arrivent rapidement : succès commerciaux, reconnaissance de la profession, gain de responsabilités, accomplissement personnel, etc. Mais une réussite est avant tout une réussite d’équipe, une idée ne vient pas toute seule, un développement ne se fait pas dans son coin et une mise en marché encore moins. Je pense que ma plus grande réussite est d’avoir rencontré beaucoup de personnes d’horizons différents de par ce métier, aussi douées les unes que les autres dans leurs domaines respectifs, qui m’ont permis de grandir et de partager ces réussites et convictions. L’une de nos plus belles réussites est d’avoir retirer tout le polystyrène des emballages des produits électroniques chez Carrefour. Cela peut paraître étrange venant d’un designer produit, mais à mon échelle, c’est une grande satisfaction.

Qu’est-ce qui t’inspire aujourd’hui ?

Même si c’est un un peu cliché, tout est dans la nature : les couleurs, les formes, les sons, les mouvements, la lumière et même les mathématiques. Voilà, le meilleur designer, c’est la nature et pas Apple.