DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION*

* Design pour une innovation créative

Nantes Shanghai Pune São Paulo Montréal Cotonou
Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Adrien Parchet, portrait d’un apprenti

Adrien Parchet, portrait d’un apprenti
Adrien Parchet

Adrien Parchet est en Licence professionnelle Design, matériaux et modélisation. Il nous livre son témoignage sur sa formation et sur l’apprentissage.

Quel est ton parcours de formation ?

A la suite d’un bac STI Génie mécanique, j’ai poursuivi dans cette filière à l’IUT en obtenant un DUT GMP (Génie Mécanique et Productique).
J’ai ensuite intégré l’école automobile Espera Sbarro qui m’a permis d’avoir un certificat professionnel de styliste prototypiste automobile.
J’ai par la suite effectué un séjour à l’étranger en école de langue afin d’apprendre l’anglais.
Ce n’est que quelques temps après, en 2015, que j’ai intégré L’École de design Nantes Atlantique.

Pourquoi avoir choisi l’apprentissage ? Pourquoi la Licence professionnelle 2DM ?

Suite à mon séjour à l’étranger j’ai cherché un emploi, mais le manque d’expérience professionnelle posait un sérieux problème dans ma recherche d’emploi. J’ai alors décidé de me diriger vers l’apprentissage pour acquérir cette première expérience si importante de nos jours. Avec mon bagage technique et mon attirance pour la conception, la Licence professionnelle Design, matériaux et modélisation (2DM) me paraissait une excellente opportunité.

Comment as-tu trouvé ton entreprise d’apprentissage ?

J’avais transmis mon curriculum à l’école qui l’a diffusé. Le groupe PSA m’a ensuite directement contacté pour me proposer un poste de modeleur numérique au sein du centre de recherche de Vélizy (Yvelines).

Quelles sont les missions qui te sont confiées ?

Je travaille au sein de l’ADN (Automotive Design Network) et je suis formé à devenir modeleur numérique de classe A. J’interviens entre les designers en création et le bureau d’études afin de rendre les pièces industrialisables en essayant de garder le style désiré.
J’ai d’abord été pendant plusieurs mois en formation au logiciel IcemSurf, pour poursuivre par le projet industriel, en lien avec l’école, où j’ai eu comme sujet la modélisation du capot d’un modèle du groupe.
Après ce premier projet industriel, j’ai travaillé sur des projets différents. Je suis notamment en charge d’effectuer des modifications sur des pièces de carrosserie et d’intérieur.

Est-ce que ta vision du monde de l’entreprise a évolué depuis que tu es apprenti ?

Oui bien sûr, même si j’ai déjà travaillé dans des milieux professionnels à travers des jobs d’été et des stages durant ma scolarité, le monde de l’entreprise était pour moi jusque-là plutôt vague. Le fait d’être un employé à part entière et de contribuer aux projets du groupe permet de réellement voir le fonctionnement d’une grande société comme PSA et du monde du travail en général.

Imagines-tu une poursuite d’études ou travailler ?

Avant de rentrer totalement sur le marché du travail, j’aimerais faire Erasmus + et faire un stage à l’étranger chez un autre constructeur automobile afin d’avoir une expérience professionnelle dans un autre pays et pour surtout découvrir d’autres marques. Et pourquoi pas commencer ma carrière professionnelle dans ce domaine qui me passionne.

Quels conseils donnerais-tu à un futur apprenti ?

L’apprentissage est vraiment la voie à prendre sans hésiter. Si je devais recommencer je ferais tout mon parcours en apprentissage. Allier les connaissances scolaires avec l’expérience professionnelle est un vrai plus et c’est ce que recherche aujourd’hui les entreprises. Je n’ai d’ailleurs pas eu de difficultés à trouver une entreprise pour réaliser mon apprentissage.