Français
Imprimer
Partager
Retourner à la recherche

Accord avec l’ÉTS pour la fondation d’une école de design à Montréal

Accord avec l’ÉTS pour la fondation d’une école de design à Montréal
Michel Huneault, directeur des affaires académiques de l’ÉTS et Emmanuelle Gaudemer, présidente de L’École de design Nantes Atlantique

Accord avec l’ÉTS pour la fondation d’une école de design à Montréal

Engagées dans un partenariat pédagogique depuis 2017, l’École de technologie supérieure (ÉTS-Montréal) et L’École de design Nantes Atlantique ont signé jeudi 19 septembre 2019 une lettre d’engagement qui donne le départ pour la fondation d’une école de design à Montréal, coproduite par les deux écoles, et implantée au sein de l’ÉTS.

Les deux établissements ont engagé une première coopération en créant au sein du Centech (incubateur d’entreprises en démarrage fondé par l’ÉTS) "Le Studio Montréal", programme de master en design dédié à l’entreprenariat. Cette coproduction permet à une quarantaine d’étudiants en design d’étudier durant 24 mois au Québec, dans un dispositif analogue à une alternance école/startups. Une approche innovante qui permet aux entreprises en cours d’incubation d’intégrer très tôt le design dans leur processus de développement.

Une école de design à Montréal en 2021

La deuxième étape de coopération vise à développer une école de design au sein de l’ÉTS, dont l’ouverture est prévue en 2021. Cet établissement portera l’ADN commun aux deux partenaires transatlantiques : placer l’étudiant au centre d’un apprentissage expérientiel pour le préparer à une carrière au service de l’innovation et de la société. Il développera des formations de type baccalauréat (bachelor) en design, puis maîtrise (master), dans le champ du design numérique (Ux/UI Design, Animation, Design de jeux vidéos), du design industriel (produit, transport), du design d’espace (architecture d’intérieur et scénographie) et du graphisme. Cette école formera des designers polyvalents qui pourront notamment contribuer dans les industries de pointe du Québec (robotique, intelligence artificielle, medtech, aéronautique, ferroviaire, cinéma, jeux vidéo, divertissement, évènementiel).

Pour Michel Huneault, directeur des affaires académiques de l’ÉTS « Nos deux institutions partagent une même vision de la pédagogie axée sur l’expérimentation, la créativité et le contact direct entre les étudiants et les entreprises. Nous voulons par ce partenariat former des professionnels ouverts sur le monde et capables de marier technologie et créativité pour servir la société. »

Emmanuelle Gaudemer, présidente de L’École de design Nantes Atlantique, souligne de son côté « L’identification des réels potentiels marchés sont au cœur des démarches de créativité et non l’inverse. C’est une autre façon d’aborder l’enseignement, qui fait du bien, et qui est une pratique historique mais rare de L’École de design. Cette rencontre entre nos deux établissements ne pouvait que fonctionner pour le bonheur de nos futurs designers ».

L’École de design Nantes Atlantique poursuit ainsi son développement international, entamé en 2008 et qui permet à 150 étudiants français de parfaire leur formation en partant 2 ans dans quatre pays au fort potentiel (Chine, Inde, Brésil et Canada). Elle inaugure dans quelques jours son premier établissement africain, Africa Design School, développé avec les autorités locales en vue de soutenir le développement numérique du Bénin et de l’Afrique de l’Ouest. L’école nantaise illustre ainsi la devise de la ville de Nantes : “Neptune favorise ceux qui osent”. Elle devrait former au design par ce développement international 4000 étudiants et 4000 entreprises à l’horizon 2030.

À lire également