Blog
Français
Imprimer
Partager

Les Design Labs : innovation - recherche - professionnalisation

Le développement de l’activité de recherche à L’École de design Nantes Atlantique s’inscrit dans une logique d’interdisciplinarité et de mutualisation des moyens entre les Universités et les Grandes Écoles. La signature d’une convention de partenariat avec l’Université de Nantes et l’engagement de l’École dans le programme régional Recherche-Formation-Innovation Ouest Industries Créatives (RFI OIC) Pays de la Loire en tant que co-pilote de ce programme avec l’Université, participe d’une volonté d’élaborer une politique scientifique concertée favorisant des thématiques de recherche portées conjointement. L’ambition partagée est la mise en oeuvre d’un pôle d’excellence de visibilité internationale, basé sur la collaboration entre des partenaires de la recherche académique, des acteurs de l’innovation et du monde socio-économique.
La dimension internationale à L’École de design s’appuie sur une stratégie largement engagée depuis près d’une vingtaine d’années, par sa participation aux colloques organisés par Cumulus (International Association of Universities and Colleges of Art, Design and Media), dont son directeur Christian Guellerin a été président pendant deux mandats entre 2007 et 2012. L’école est par ailleurs membre de la DRS (Design Research Society), d’Icograda (International Council of Graphic Design Associations) et de l’EAD (European Academy of Design). L’ambition de développer la recherche en design s’appuie donc également sur une connaissance des principaux courants internationaux en ce domaine. Par ailleurs l’école est active au sein du champ de la recherche francophone dans le cadre des colloques organisés par les Ateliers de la Recherche en Design (ARD) et par son soutien et sa participation à la revue Science du Design.

Les 9e Ateliers de la Recherche en Design (ARD 9) à Liège, en Belgique, du 10 au 12 décembre 2014, sur le thème « Designer : créateur et/ou facilitateur ? » avec Grégoire Cliquet, directeur du Design Lab READi.

Les Design Labs

Le terme Lab, très répandu depuis quelques années, révèle un besoin, celui de penser des laboratoires interdisciplinaires favorisant l’innovation ouverte et l’expérimentation dans un contexte de partenariats hétérogènes (industriels, collectivités publiques, laboratoires universitaires). L’interdisciplinarité se joue au sein des Design Labs eux-mêmes qui reposent sur plusieurs cultures du design (produit, interactivité, espace, graphisme) et font appel tant aux disciplines des Sciences Humaines et Sociales que de celles de l’ingénieur. De nouvelles méthodes et de nouveaux outils sont expérimentés pour nourrir l’innovation pédagogique, questionner les évolutions technologiques et sociétales, donner du sens à de nouveaux produits/services et faire valoir une connaissance par le design.

L’École de design Nantes Atlantique a mis en œuvre depuis 2010 quatre Design Labs, consacrés à des recherches par le design sur des thématiques liées aux mutations sociales, technologiques et économiques contemporaines. Le Design Lab READi (Recherches Expérimentales Appliquées en design d’interactivité) explore les évolutions qui s’articulent autour de nouvelles modalités d’interaction, tant dans le domaine des objets connectés, que dans celui des services basés sur des données numériques ou des dispositifs de Réalité virtuelle, Réalité augmentée et mixte. Les questions culturelles, sociales, économiques et environnementales impliquées dans l’évolution de nos systèmes d’alimentation sont le terrain de recherche du Design Lab Nouvelles pratiques alimentaires. Les défis à relever pour un développement urbain du XXIe siècle à échelle humaine, soucieux des impératifs de développement durable et intégrant l’usager dans les processus d’innovation, sont celles qui animent les recherches du Design Lab Ville durable. Enfin, le Design Lab Care se penche plus spécifiquement sur les thèmes de la santé et qualité de vie environnementale et sociale. Il expérimente également des dispositifs intégrant l’usager et associant des acteurs publics et privés.

Enseignement

Les Design Labs encadrent des programmes de cycle master reliés à leurs thématiques de recherche. Ils contribuent à enrichir la pédagogie en termes d’apports de connaissances, de méthodologies et d’initiation à la recherche. Les étudiants sont amenés à participer à différents formats de recherches expérimentales avec des entreprises, des collectivités publiques, d’autres établissements d’enseignement supérieur ; à des travaux de veille ; à participer à des colloques et salons en France et à l’international. L’équipe des Design labs est particulièrement attentive aux sujets des projets de fin d’études et l’étudiant peut être accompagné auprès de centres d’incubation pour développer son projet. Il peut également être encouragé à effectuer une poursuite d’étude doctorale. Le stage de pré-intégration professionnelle est alors remplacé par un stage en laboratoire de recherche dans le cadre d’un partenariat universitaire.

Recherche

La recherche définie au sein des Design Labs est une recherche ancrée dans le projet, favorisant l’expérimentation et la mise en œuvre de dispositifs impliquant l’usager.
Elle repose sur des partenariats industriels et/ou institutionnels ouvrant à différents protocoles méthodologiques et formats d’atelier. Les sujets de recherche font l’objet de contrats de 3 ans avec des entreprises, et avec des partenaires académiques dans le cadre d’une recherche doctorale. Les Design Labs ont tissé des liens auprès de nombreux réseaux professionnels, pôles de compétitivité et associations dont les domaines d’expertise, de développement et de promotion contribuent à l’enrichissement des connaissances sur leurs thèmes de recherche.

 

La création de chaires

La première chaire sur les Environnements connectés, soutenue par la Banque Populaire Atlantique et la société LIPPI, a été lancée en juin 2014 et structure pour 3 ans le programme de recherche des Design Labs READi et Ville durable.

Deux grands axes se dégagent, l’un portant sur la conception d’outils, méthodes de créativité et de prise de décision dans le domaine des objets connectés ; l’autre impliquant la participation des usagers et s’inspirant des processus explorés dans les méthodes dites Living Lab, et Urban Living Lab. Le premier a fait l’objet d’une présentation par Grégoire Cliquet (directeur du Design Lab READi) au JAIST (Japan Advanced Institute of Science and Technology) en mars 2016 sous le titre « Designing the internet of Things for People » et le second d’une publication sous la direction de Florent Orsoni (directeur du Design Lab Ville durable), Hilda Zara et Zélia Darnault sous le titre « L’Approche Urban Living Lab, Design et opportunités d’une méthodologie expérimentale d’innovation urbaine » (juin 2016). Cet ouvrage est né d’une collaboration avec la SAMOA (Société d’Aménagement de la Métropole Ouest Atlantique), engagée dans une dynamique d’expérimentation de « Fabrique de la ville et de ses usages » sur la base de Think Tank associant équipes de chercheurs, établissements d’enseignement supérieur, entreprises et startups.

Une seconde chaire est lancée en mars 2017 sous la direction de Gaël Guilloux, directeur du Design Lab Care, sous la dénomination « Design et Action publique innovante». Cette chaire est soutenue par Harmonie Mutuelle, des collectivités territoriales (Département de Loire-Atlantique, Nantes Métropole et service du préfet en Région) et la 27e Région. Une première thèse consacrée à des dispositifs de co-design en interdisciplinarité sur la conception de l’évolution de l’habitat des personnes âgées, a été retenue dans le cadre du premier appel à projet recherche du programme RFI OIC dont un des objectifs est de favoriser des démarches de recherche associant des partenaires de l’enseignement supérieur et de la recherche, et des écoles d’art et de design. La thésarde, Marketa Fingerova, anthropologue, fait partie de l’équipe du Design Lab Care. Elle est encadrée par Daniel Siret, directeur du laboratoire AAU (Ambiances, Architecture, Urbanités – École Nationale d’Architecture de Nantes), en co-direction avec Gaël Guilloux.

Décryptage Info sur le thème "Data, design et économie : quels nouveaux business models ?" à la Banque Populaire Atlantique avec l’auteur de l’ouvrage DATANOMICS, Simon Chignard, le 4 février 2016.

Le rattachement au pôle de recherche interdisciplinaire sur les Industries Culturelles et Créatives

Des projets ont été initiés à la faveur de ce rattachement avec différents laboratoires académiques :
- AAU – Unité mixte de recherche 1563 – CNRS, MCC, ECN/ENSA Grenoble – ENSA Nantes
- GRANEM – Unité mixte de recherche MA 49 – Université d’Angers
- IRCCyN – Unité mixte de recherche 6597 – CNRS – École centrale de Nantes, Université de Nantes – École des Mines de Nantes
- LINA – Unité mixte de recherche 6241 – CNRS – Université de Nantes – École des Mines de Nantes
Projets retenus :
- CO-DESIGN : laboratoire AAU et Design Lab Care
- IDEA, (Immersive Data Exploration and Analysis) : LINA, IRCCyN et Design Lab READi
- Perception visuelle et design expérientiel : GRANEM et Design Lab Ville durable
Projets en cours d’élaboration :
- VISAMURB (visualisation de données urbaines 3D pour l’aménagement urbain) : AAU/équipe CRENAU, IRCCyN/IVC (Images et Vidéo Communications) et Design Lab Ville durable
- DysTAL (dyslexie et traitement automatique du langage) : LINA/TALN (Traitement automatique des langues) et Design Lab READi
- DDIG (Dominant Design in Guitare) : GRANEM et Design Lab CARE
- CARDYPAC (cartographies des dynamiques patrimoniales et culturelles) : LINA, l’École Nationale d’Architecture de Nantes et le Design Lab READi

Les Publications 

La participation de l’école aux réseaux français et internationaux de recherche en design témoigne d’une volonté de participer activement à la production de connaissances par le design. Elle soutient la revue Sciences du Design, première revue internationale à comité de lecture et en langue française, de recherche en design, fondée en 2015 par Alain Findeli et Stéphane Vial, dirigée par Stéphane Vial et éditée aux PUF. Le numéro 3 (juin 2016) a été réalisé sous la direction de Jocelyne Le Bœuf (directrice recherche des Design Labs et membre du comité de rédaction de Sciences du Design), Grégoire Cliquet (directeur de du Deisgn Lab READi et Jean-Louis Kérouanton (Vice-Président de l’Université de Nantes en charge du patrimoine immobilier). Le thème du numéro, Urbanités numériques, s’inscrit pleinement dans les recherches menées par la chaire Environnement connectés qui s’appuie sur les Design Labs Ville durable et READi.
Les Design Labs mettent également en œuvre l’édition d’ouvrages ayant pour mission faire connaître la dimension recherche du design au grand public. Un premier ouvrage est paru à la Documentation française. Co-conçu avec le Département de Loire-Atlantique, il témoigne de 3 années de partenariat entre le département et L’École de design (Design de service public en collectivité locale, le passage à l’acte, 2014). Une étude portant sur les méthodes et recherches en cours au sein de la chaire Environnements connectés Banque Populaire Atlantique – LIPPI est paru en juin 2016 : L’Approche Urban Living Lab, Design et opportunités d’une méthodologie expérimentale d’innovation urbaine (ouvrage collectif sous la direction de Florent Orsoni, Hilda Zara et Zélia Darnault)

Jocelyne Le Bœuf
Directrice Recherche et Valorisation des Design Labs
L’École de design Nantes Atlantique

J. Le Bœuf a contribué en 1988 à la création de L’École de design Nantes Atlantique et a été directrice des études jusqu’en 2013. Diplômée en histoire et critique des arts, elle a enseigné l’histoire de l’art et du design dans différents établissements d’enseignement supérieur. Sa recherche historienne sur le mouvement de l’Esthétique industrielle en France a conduit à la publication en 2006 d’un ouvrage aux Presses Universitaires de Rennes sur un de ses principaux animateurs, Jacques Viénot. Ses missions actuelles portent sur le développement de la recherche au sein des Design Labs. Elle fait partie du Comité de rédaction de la revue Sciences du Design, dirigée par Stéphane Vial, PUF, et est en co-direction du RFI OIC avec Patrick Le Callet, professeur-chercheur, IRCCyN, Polytech, Université de Nantes.

Blog : http://designethistoires.lecolededesign.com/

Publications :

Ouvrages individuels et collectifs :

  • Métaphores et mémoire dans les affiches de Nelu Wolfensohn (2016), catalogue de l’exposition (novembre-décembre 2016), Centre de design, Université du Québec à Montréal (UQAM), collectif avec des textes de Diane Charbonneau, Adriana Dredge, Ronald J.R Filion Mallette, éd. Pour le Bien Public, p.6-103.
  • "Formes de design", Design de service public en collectivité locale, le passage à l’acte (2014), Collectif le Département de Loire-Atlantique et l’École de design Nantes Atlantique, Paris, La Documentation française, P.11-21.
  • Jacques Viénot (1893-1959), pionnier de l’esthétique industrielle en France (2006), Rennes, PUR, coll. Art&Société, 191 pages.
  • "Le design", 1950-2000 - Arts contemporains (collectif sous la direction de Camille Saint-Jacques), Paris, éd. Autrement et SCÉRÉN-CNDP, 2002, p. 268-297.

Articles récents :

  • Le Boeuf, J., "Design et Design(s), définitions et repères historiques", Design, Revue 303, Arts, Recherches et Créations, n°138, 2015.

Articles de recherche :

  • Le Boeuf, J., "Histoires du design, questionnement critique", Sciences du Design 01, (2016), sous la direction de Alain Findeli et Stéphane Vial, Paris, P. 74-83.
  • Le Boeuf, J., ”Jacques Viénot and the Esthétique industrielle in France (1920-1960)”, Design Issues, Winter 2006, 22.1, Cambridge / The MIT Press, p. 46-64.

Responsabilité éditoriale :

  • Le Boeuf, J., Cliquet, G., Kérouanton, J-L., (2016), "Urbanités numériques" Sciences du design 03, Paris, PUF.