Blog
Français
Imprimer
Partager
< Retourner à la recherche

Retour sur le festival numérique EYEO 2016

Retour sur le festival numérique EYEO 2016

Paul Bouisset nous livre son témoignage sur sa participation au salon EYEO 2016.

C’est à Minneapolis (États-Unis) que se rassemble tous les ans, en juin, une communauté de designers, artistes, développeurs et plus généralement enthousiastes du numérique. En 2016, j’ai eu la chance de pouvoir assister au festival EYEO en temps que bénévole et profiter d’une semaine riche en découverte et inspiration.

Ce rendez-vous permet à la communauté, de s’inspirer et de réfléchir à des thématiques liées à la data visualisation mais surtout au numérique en général. Le festival s’organise sur une semaine avec des conférences qui se succèdent pendant la journée et d’autres le soir dans des lieux inédits de Minneapolis (Guthrie Theater, Nicollet Island Pavillon..). Le festival s’illustre depuis plusieurs années grâce à ses conférenciers, toujours plus passionnants et toujours plus passionnés par leur travail. Chacun dans son domaine, lié au numérique, expose son projet, ses réflexions et son point de vue. Le plus frappant c’est la diversité des profils. Artistes numériques, designers de formation, journalistes engagés, professeur(e)s, développeurs, scientifiques, activistes... Chacun dans son domaine fait partie de cette communauté qui partage la même passion.

Il ne faut pas voir EYEO comme un rassemblement de geeks passionnés de technologie mais plutôt comme une communauté qui travaille et réfléchit à des thématiques bien plus variées et porteuses de sens. Cette année, entre autre, on pouvait écouter le travail de Josh Begley, un data artiste/développeur engagé depuis longtemps contre les drones américains ou le racisme envers la communauté noire au USA. Son talk portait sur son travail, mais surtout sur la question plus générale du côté humain des data que nous collectons et la portée qu’elles peuvent avoir à travers certains projets.

Dans le même esprit on a pu écouter Caroline Sinders qui se bat aujourd’hui contre le harcèlement des femmes sur internet. C’est toujours enthousiasmant de voir que certains se battent pour quelque chose auquel ils croient à travers leur pratique du design.

Une conférence passionnante sur notre relation avec les machines

Alexis Lloyd, elle, directrice créative du laboratoire de recherche du NewYorkTimes nous a livré un talk passionnant sur notre relation avec les machines aujourd’hui. Les machines doivent-elles nous ressembler ? Doivent-elles devenir des compagnons ? Qui de CP3O, R2D2 ou Iron Man est l’exemple du robot parfait ? Le serviteur multifonctions, la machine avec du caractère, ou simplement celle qui nous rend plus puissants. Les designers jouent un rôle primordial dans ses choix car ce sont eux qui déterminent au quotidien notre rapport à la technologie.

Le "machine learning" et le "Humane Technologie"

Certains speakers nous ont livré également leurs derniers projets, car ce sont des pionniers dans leur domaine. Ils ouvrent la porte à beaucoup d’autres grâce à leurs expérimentations. Gene Kogan ou encore Kyle Mcdonald, tous deux artistes et programmeurs utilisent le «machine learning» dans des projets artistiques. Le machine learning est un domaine en pleine expansion dans le monde du numérique, c’est un type de programme informatique conçu pour «entraîner» des ordinateurs à apprendre et réfléchir par eux-mêmes. C’est intéressant de voir à EYEO des technologies, jusqu’alors réservées au monde des ingénieurs informatiques, se retrouver dans des projets artistiques et de design et poser de nouvelles questions sur le futur de ces outils.

D’autres parlent de technologie en général. Jesse Kriss (anciennement employé à la NASA JPL) nous a livré un talk intitulé «Humane Technologie» ou comment rendre la technologie plus centrée sur l’humain à l’heure du big data et du numérique omniprésent. Une problématique qui me passionne personnellement en temps que designer d’interactivité. Toutes ces problématiques et ces questionnements sont essentiels pour un designer. La remise en question et savoir réfléchir à ce type de problèmes sont des atouts essentiels dans un métier qui peut vite se laisser avoir par l’effet de mode.

Conférence de Sarah Hendren, impresario, ou la définition du design

Je finirai cet article en parlant de la conférence de Sarah Hendren car elle m’a marqué et restera primordiale dans l’évolution de ma pratique du design dans le futur. Sarah Hendren est une artiste chercheuse en design et professeure au Olin College (situé aux alentours de Boston) où elle enseigne le design aux étudiants ingénieurs. De l’avis général sa conférence de 2015 est la meilleure que le festival est connu et c’est donc sans surprise qu’en 2016 elle avait la chance de faire son talk pendant la soirée de clôture. Pour comprendre le travail de Sarah Hendren il faut comprendre son engagement sans faille dans le design pour les personnes handicapées et laissées un peu pour compte, et son souhait du retour à plus de simplicité dans le design. La plupart de ses projets ne sont pas conçus grâce à des technologies révolutionnaires ou dans des conditions hors du commun, mais ils sont porteurs de sens et répondent à un problème précis pour des utilisateurs ciblés. Il est parfois difficile en temps que designer de se faire l’avocat de la simplicité et du retour à un design plus humble même si souvent cela reste la meilleure alternative.

Dans son talk, Sarah a expliqué qu’elle n’est ni ingénieure de formation, ni scientifique mais qu’elle se considère presque comme impresario. Mettre en relation les gens qui ont les bonnes compétences si on ne les a pas et savoir concevoir des projets grâce à son analyse. C’est peut-être à mon avis l’une des meilleure définition du design et Sarah Hendren en est le bon exemple.

Il me faudrait trois articles pour parler de chaque conférence et de tous les moments à retenir du festival (un skype en direct avec l’astronaute Chris Hadfield en est un). Mais ce qu’il faut retenir c’est qu’EYEO est un rendez-vous qui permet de faire le plein d’inspiration, de se poser de nouvelles questions sur sa pratique du design et de découvrir toujours plus de possibilités et de perspectives pour le futur du numérique.

Paul Bouisset, Alumni 2016

UX Designer chez Feld Studio à Berlin

Toutes les conférences du festival EYEO 2016 sont disponibles et sont à voir sans hésitation :